dimanche , 24 janvier 2021

Droits TV : les enjeux de 2021

Droits tv des retransmissions sportives

Après une année 2020 particulièrement agitée sur le front des médias et droits tv sportifs, l’année 2021 verra le paysage premium se recomposer suite à la disparition annoncée de la chaîne Téléfoot. Sans oublier les dossiers qui occuperont les dirigeants des chaines.

Tour d’horizon, par sport, des enjeux à court terme :

FOOTBALL

Ligue 1, Ligue 2 et Trophée des Champions (-2024) : Les droits auparavant détenus par Téléfoot ont été récupérés fin 2020 par la LFP, suite à l’interruption des paiements par la firme Mediapro. Revoici 8 matchs par journée de Ligue 1, autant de Ligue 2, le Trophée des Champions, les 3 Multiplex de Ligue 1 et les magazines en semaine sur le marché, par une procédure de discussions au gré à gré. Une issue est attendue avant la fin janvier, probablement construite autour d’une offre globale supportée par Canal+. Mediapro diffusera les matchs dans l’attente d’un accord, mais pas au delà du 31 janvier.

Ligue Europa et Europa Conférence (2021-2024) : Suite à l’échec du projet porté par Mediapro, une grande partie des droits de la Ligue Europa et de la nouvelle Ligue Europa Conférence se retrouvent potentiellement sans diffuseurs. Tous les matchs, hors l’affiche de chaque journée, ont été obtenus fin 2019 par Mediapro. L’UEFA va devoir trouver un diffuseur de substitution. Probablement beIN SPORTS ou RMC Sport. D’ailleurs, RMC Sport, diffuseur actuel des compétitions UEFA et reparti bredouille dans l’appel d’offres de 2019, aurait été contacté selon L’Équipe par Canal+ pour codiffuser les matchs premium de Ligue des Champions acquis par la chaine cryptée.

Liga, Serie A et Bundesliga (2021-) : Les trois championnats européens majeurs actuellement détenus par beIN SPORTS sont remis en jeu cet été. Si initialement l’arrivée de Mediapro pouvait laisser craindre une perte de certains droits majeurs, la crise actuelle joue en faveur de la chaine sportive. Reste cependant l’aspect stratégique global et géopolique. En effet, beIN achète ces droits sur de nombreux territoires, dont le Moyen Orient où la situation du groupe est perturbée depuis plusieurs années par le piratage massif des chaines beIN attribué à l’Arabie Saoudite. Les tensions entre beIN et la Série A en Juin 2020 ont rappelé ce facteur déterminant.

Premier League (2022-2025) : Si le championnat anglais respecte son calendrier habituel, une consultation devrait avoir lieu à l’automne pour le marché français. Les droits seront préalablement vendus sur le marché domestique, avec un très fort enjeu lié à la crise actuelle. Ce qui pourrait retarder tout le calendrier afin de limiter la baisse des revenus. Actuellement, Canal+ et RMC Sport partagent équitablement une addition estimée à 100M€ annuels.

Ligue des Champions féminine (2021-2025) : L’UEFA n’a donné aucune nouvelle de la consultation lancée pour la vente des droits centralisés de la nouvelle formule de la Ligue des Champions féminine attendue à la rentrée de septembre. Un droit qui devrait intéresser Canal+, mais à un prix limité.

Équipe de France, Qualifications Européennes et Ligue des Nations (2022-2028) : L’agence CAA Eleven a renouvelé son mandat afin de commercialiser au titre de l’UEFA les rencontres de sélections et Euro jusqu’en 2028. Cela correspond pour la France aux droits de l’Équipe de France en dehors des grandes compétitions, qui sont partagés depuis 2018 par TF1 et M6. Ce sont également des matchs de qualifications européennes et de Ligue des Nations sans l’équipe de France (Actuellement sur W9 ou TMC/TFX pour l’affiche de chaque journée, le groupe L’Équipe détenant le reste).

La procédure n’a pour l’heure toujours pas été officiellement programmée pour le marché français. On sait cependant que l’enjeu est un contrat sur 6 ans qui débutera en Juin 2022 par la 3e édition de Ligue des Nations, ne devrait pas comprendre les matchs de préparation à la Coupe du Monde en Novembre de la même année, et se terminera au moment de l’Euro 2028. 3 éditions de Ligue des Nations, 3 campagnes de qualifications Européennes et 2 éditions de l’Euro sont à attribuer sur la période.

RUGBY

Équipes de France à domicile (2021-) : La FFR remet en jeu pour la rentrée 2021 les droits audiovisuels des rencontres à domicile de ses équipes (A, Espoirs et Féminines sur France Télévisions, Barbarians sur l’Équipe). Une partie des droits risque de faire l’objet d’une centralisation, notamment les tournées d’automne de l’équipe principale, englobée en 2020 par World Rugby autour d’un format expérimental, la Coupe d’Automne des Nations. Il est à noter que France Télévisions détient les droits du Tournoi des 6 Nations jusqu’à l’édition 2022.

Pro D2 : Si Canal+ est détenteur actuel de l’intégralité des droits, des discussions seraient, à en croire le Midi Olympique, toujours actives auprès d’Eurosport. Les deux groupes envisagent une rétrocession d’une partie des rencontres, afin de retrouver un équilibre similaire à la saison 2019/20 en matière de répartition des matchs. Les choses pourraient s’accélérer si Canal+, qui assume les frais de production en plus des 10 millions d’euros de droits TV, venait à récupérer la Ligue 1.

National (2021-) : Une fois les rencontres relancées, il faudra trouver un diffuseur pour le championnat créé par la FFR et positionné entre la Fédérale 1 et la Pro D2. La Chaine l’Équipe, diffuseur jusqu’à présent de la Fédérale 1, fait figure de favori.

Premiership Rugby (2021-) : Le contrat entre le rugby anglais et RMC Sport s’achève cet été. Sans aucune garantie que la chaine sportive souhaite continuer l’aventure. Ni que les rencontres entre clubs anglais continuent d’être proposées au public français à l’avenir.

Coupes du Monde 2021 et 2023 : L’édition 2021, féminine et organisée en Nouvelle-Zélande, n’a aucun diffuseur officiel. Seul France Info a récemment diffusé le tirage au sort de la compétition, alors que l’édition 2017 avait été proposée par France Télévisions. L’édition 2023, masculine et organisée en France, va susciter plus d’intérêts, principalement de la part de TF1, M6 et Canal+. TF1 part favori, mais devra y mettre le prix.

CYCLISME

Giro et Courses Italiennes (2021-) : Le contrat actuel détenu en France par l’Équipe est arrivé à terme. Pour l’heure, aucune communication n’est venue évoquer le devenir des courses italiennes, alors que l’incertitude liée au Covid-19 plane toujours. Il faudra compter sur l’intérêt d’Eurosport, battu sur le fil pour le contrat en cours et présent sur le reste des marchés européens. Eurosport qui n’a toujours pas officialisé la prolongation en France de son partenariat avec ASO, et pourrait donc disposer d’une offre remarquable de cyclisme en récupérant ce contrat.

Championnats de France (2021-) : France Télévisions et Eurosport doivent renouveler le contrat qui les lient avec la fédération française de cyclisme. Cela semble en bonne voie, puisque les deux groupes proposeront les championnats de France de Cyclocross ce week-end.

TENNIS

Tournois ATP 250 de Marseille, Lyon, Montpellier et Metz (2021-) : L’incertitude pèse sur ces compétitions qui pouvaient notamment compter ces dernières années sur l’appui de RMC Sport. Il leur faudra trouver des partenaires audiovisuels dans un contexte sanitaire complexe.

Open d’Australie (2022-) : Eurosport diffusera cette année deux grands chelems, après la perte des droits de Roland Garros pour les 3 éditions à venir. La chaine du groupe Discovery, qui propose les tournois ATP 500 et 1000 notamment, n’est pour l’heure pas assurée de proposer le grand chelem australien et ses tournois de préparation (Hopman Cup, ATP 250 de Brisbane et Sydney, World Tennis Challenge) au delà de l’année à venir. Ce qui pourrait intéresser beIN SPORTS ou pourquoi pas Amazon. L’US Open sera remis en jeu en 2023, Wimbledon et Roland Garros pour leurs éditions 2024.

WTA (2022-) : Le circuit féminin, actuellement proposé par beIN SPORTS, sera remis en jeu dans un an. Avec pourquoi pas la possibilité offerte à Eurosport d’enrichir encore un peu plus son offre Tennis.

Coupe Davis et Fed Cup (2022-) : Cette année conclura le contrat international majeur signé en 2015 par beIN SPORTS, avant que la fédération internationale de tennis ne décide de confier l’organisation de ses deux compétitions mythiques à Gerard Piqué. Difficile de croire que les compétitions par équipes condensées en des lieux uniques ne constituent une véritable priorité pour les diffuseurs français.

BASKETBALL

Euroleague et Eurocup (2021-) : Le contrat de RMC Sport avec l’entité privée arrive à terme cet été. Un renouvellement n’est visiblement pas la priorité de la chaine.

Basketball Champions League (2021-) : Le contrat de Canal+ avec la FIBA arrive à terme cet été. Un renouvellement n’est visiblement pas la priorité de la chaine.

Jeep Élite (2021-) : Le contrat de L’Équipe et de Sport en France avec la LNB arrive à terme cet été. Un renouvellement est possible si les audiences sont bonnes, à condition qu’aucun diffuseur payant n’ait l’idée de proposer de l’argent aux clubs français.

Matchs amicaux à domicile de l’Équipe de France : Plus aucun contrat n’est pour l’heure actif.

EuroBasket, Coupe du Monde de Basket et leurs qualifications (2022-) : Le contrat de Canal+ et sa sous licence au groupe M6 en cas de demi-finale et éventuellement finale d’une équipe de France arrivent à terme à l’issue de l’Eurobasket masculin prévu en septembre 2022 (initialement 2021). Le nouveau contrat débutera dans la foulée par la Coupe du Monde Féminine 2022, et son renouvellement pourrait être intimement lié à celui de la Basketball Champions League.

Hormis la NBA (sur beIN jusqu’en 2024), les principaux droits Basket sont remis en jeu dans le courant de l’année 2021. Pour information, le groupe TF1 n’a jamais eu l’idée de déposer la marque « TéléBasket ». Avis aux amateurs.

SPORTS MÉCANIQUES

Formule 1 – Sous Licence en clair (2021-2022) : Suite à la prolongation du contrat liant la Formule 1 à Canal+ jusqu’en 2022, rien n’a été indiqué concernant la sous-licence de 4 grands prix obtenue par TF1 directement auprès de l’ayant droit. Ce dernier pourrait se tourner vers d’autres chaines en clair si d’aventure TF1 décidait de ne pas activer une probable clause de prolongation semblable à celle qui a profité à Canal+.

24 heures du Mans (2021-) : France Télévisions, présent depuis 1995 aux côtés de la plus célèbre course d’endurance du monde, n’a été absent que lors de deux éditions, 2006 et 2007, diffusées par Canal+. Depuis 2008, la couverture est commune à Eurosport. Les deux diffuseurs actuels sont favoris, à moins que le groupe public ne souhaite réaliser une économie sur ce droit sportif.

Championnats du Monde d’Endurance Auto FIA WEC (2021-) : Au delà de la compétition reine que sont les 24 heures du Mans, le championnat est proposé par Eurosport et l’Équipe. La prolongation devrait selon toutes vraisemblances se jouer entre ces deux là.

Championnats du Monde d’Endurance Moto FIM EWC – Sous licence en clair (2021-2022) : Encore un droit en danger pour L’Équipe, qui bénéficiait jusqu’au Bol d’Or 2020 d’une sous licence accordée par Eurosport, détenteur des droits internationaux jusqu’en 2022.

Rallycross (2021-) : L’équipe, diffuseur exclusif de cette compétition depuis 2014, remet son titre en jeu cette année. De quoi attiser les convoitises, notamment du côté d’Automoto la chaine ? Mystère…

SPORTS D’HIVER

Coupe du Monde et Championnats du Monde de Ski Alpin, Ski Freestyle, Combiné Nordique, Ski de Fond, Saut à Ski, Snowboard (2021-2026) : Eurosport et France Télévisions (pour les championnats du monde de Ski Alpin et Combiné Nordique uniquement) détiennent les droits jusqu’à la saison en cours. Ces droits, commercialisés par Infront, auraient été dores et déjà vendus en package avec les Coupes d’Europe de Handball à en croire L’Équipe. Cette acquisition reste cependant à confirmer, tout comme les droits actuels de France Télévisions. Avec pour enjeu les Championnats du Monde de Ski Alpin 2023 qui auront lieu en France.

Coupe du Monde et Championnats du Monde de Biathlon (2022-2026) : Eurosport pourrait justement faire d’une pierre deux coups en annonçant un renouvellement de ses engagements en matière de Ski comme de Biathlon. La discipline qui mêle ski de fond et tir est commercialisée par l’UER, ce qui a permis à L’Équipe de s’octroyer une co-diffusion intégrale en clair. Le prochain contrat couvrira une olympiade. Reste à savoir qui en sera.

ATHLÉTISME

Ligue de Diamant (2021-) : La compétition n’a plus de diffuseur récurent depuis 2020. En 2021, le contrat de diffuseur hôte du meeting de Monaco avec Canal+ ne sera plus actif, et la chaine cryptée n’a plus véritablement d’intérêts à renouveler cet engagement auprès de la principauté de Monaco alors que les droits du Master 1000 local ont été centralisés depuis 2019.

Fédération Française d’Athlétisme (2021-2024) : L’entité cherche un partenaire récurent pour les championnats de France notamment sur la prochaine olympiade, suite à la fin du contrat la liant à RMC Sport. Le meeting de Paris en Ligue de Diamant est inclus. Pour vous les abonnés.

SPORTS EXTRÊMES

UFC : La légalisation de la pratique en France ouvre la voie à une diffusion plus régulière. Auparavant, les chaines de droit français conventionnées par le CSA ne pouvaient pas diffuser ces compétitions. C’est désormais possible. De quoi notamment intéresser L’Équipe alors que RMC Sport ne semble pas si déterminé que cela à l’idée de prolonger un contrat signé par l’ancêtre de RMC Sport 4, chaine émettant depuis le Luxembourg.

A propos de R.M.

Avatar

4 commentaires

  1. Avatar

    Pour la Pro D2 de rugby, Canal + pourrait rétrocéder ou permettre à France 3 de co-diffuser certains matches. A l’heure où France Télévisions veut régionaliser France 3, la Pro D2 serait un excellent programme sportif, qui a déjà fait de belles audiences sur les antennes régionales.

    Pour la Nationale de rugby, aucun match n’a été diffusé à ce jour. L’arrivée de la Pro A de basket-ball sur L’Équipe 21 ne va-t-elle pas faire disparaitre la diffusion du rugby ?

    France Télévisions ayant un positionnement fort sur l’équipe de France de rugby, le groupe devrait diffuser la coupe du monde 2021 en Nouvelle-Zélande. La France organisant l’édition 2023 pour les hommes, il est possible que France Télévisions fasse l’acquisition de quelques matches.

    Concernant le Giro et les autres courses cyclistes, les organisateurs italiens devraient privilégier la visibilité et donc reconduire le diffuseur en clair, L’Équipe 21.

    Pour le ski nordique, les Mondiaux de ski de fond, de saut à skis et de combiné sont regroupés lors des Mondiaux de ski nordique. France Télévisions a les droits pour l’édition 2021 à Obersterdorf. Reste à voir pour quelle mise en valeur. France Télévisions devrait reconduire les droits pour les prochains Mondiaux en ski alpin et ski nordique, avec effectivement le RDV pahre des Mondiaux 2023 de ski alpin à Courchevel et Méribel dont France Télévisions pourrait être le diffuseur hôte.

    L’Équipe 21 a les droits des Mondiaux et d’une partie des coupes de monde 2021 de ski freestyle et de snowboard. Le contrat va-t-il au delà de 2021 ?

    Pour le biathlon, France Télévisions a la possibilité de se positionner en tant que membre de l’UER.

    Pour l’athlétisme, cela pourrait intéresser l’Équipe 21, qui a diffusé quelques épreuves en 2020.

  2. Avatar

    De plus en plus de chaines payantes, et de plus en plus de droit délaissés comme le basket, l’athlé..sans parler de la qualité des retransmissions, comme eurosport qui passe la LDC de hand à minuit.

  3. Avatar

    Bonjour et merci pour cet article très complet sur les enjeux des droits tv pour 2021. Une question pour compléter le sujet: Est ce qu’Eurosport est toujours une exclusivité CANAL? Si non, y a t-il des discussions avec Orange, Bouygues Telecom, SFR , Molotov…?

    En vous souhaitant une excellente année 2021 et que la santé soit avec vous.

  4. Avatar

    Si seulement Canal+ pouvait récupérer les droits du FIA WEC et des 24 Heures du Mans pour une diffusion payante, ça signerait la fin des diffusions parcellaires et constellées de pages de publicités toutes les dix minutes d’Eurosport !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :