jeudi , 22 octobre 2020

Ligue des Champions féminine (2021/2025) : L’UEFA commercialise les droits TV centralisés

Une nouvelle version de la compétition incluant une phase de groupes sera lancée la saison prochaine.

La professionnalisation et le développement du football féminin passent par une étape charnière. Pour la première fois en matière de football, l’intégralité d’une compétition européenne féminine de clubs fait l’objet d’une centralisation de ses droits commerciaux et audiovisuels.

Les filles prennent le sillage de la mythique Coupe d’Europe des clubs champions qui, dans le tournant des années 1990 a su se transformer en l’actuelle lucrative Ligue des Champions. Cela passe aujourd’hui par un changement de format, la phase à élimination directe étant précédée par une nouvelle phase de groupes.

Un appel d’offres global

L’UEFA, qui n’organisait jusqu’à présent que la finale, prend plus de pouvoir en centralisant les droits audiovisuels à compter de cette phase de groupe à laquelle les championnes de France seront forcément conviées. Les deuxièmes et troisièmes de la D1 Arkema intégreront la compétition lors de tours qualificatifs.

Pour cette première tentative de centralisation des droits, l’UEFA a lancé un appel à intérêts à l’échelle globale sur la période entre 2021 et 2025, soit 4 saisons. Autrement dit, elle attend des propositions pouvant couvrir un pays, une région voire le monde entier. Les offres sont attendues au plus tard le mercredi 14 octobre à 17h.

Quels diffuseurs intéressés en France ?

Pour notre marché, les favoris évidents sont Canal+ et beIN SPORTS, diffuseurs réguliers de l’épreuve via des contrats passés avec l’Olympique Lyonnais et le Paris Saint Germain, clubs français habitués à performer dans cette compétition. Ils pourraient être concurrencés pour l’occasion par Mediapro, dont la chaine Téléfoot se concentre sur le football français et sur les compétitions UEFA masculines à l’heure actuelle, mais dont le patron Julien Bergeaud se disait intéressé par le football féminin dans une interview pour Le Point quelques jours avant le lancement de cette consultation. Si il n’évoquait que la Ligue 1 féminine pour lesquels Canal+ dispose encore de 3 saisons, ses propos n’ont pas du tomber dans l’oreille d’un sourd.

Mediapro est d’autant plus dangereux que son positionnement sur plusieurs marchés pourrait lui permettre d’emporter la France au milieu d’une acquisition plus globale. Le groupe dispose ainsi depuis l’an dernier de la D1 féminine espagnole. Eurosport pourrait enfin constituer l’invité surprise si le groupe souhaite réaliser une acquisition à grande échelle, conformément à sa stratégie d’harmonisation des droits entre toutes les déclinaisons de la chaine sportive.

Le vainqueur de cette consultation pourra proposer un produit conçu spécifiquement par l’UEFA pour être au minimum en conflit avec la version masculine de la Ligue des Champions. Les 61 matchs permettront assurément de développer une nouvelle fois la présence du football féminin à la télévision française.

A propos de R.M.

Avatar

Un commentaire

  1. Avatar

    j’espère que Canal+ va remporter cet appel d’offre, ça récompenserait tous leurs efforts pour le foot féminin français et la D1 Arkema

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :