vendredi , 27 novembre 2020

Droits TV Ligue 1 : Mediapro interrompt ses paiements et demande une ristourne pour la saison 2020/2021

C’est un séisme pour le football français confronté à des désirs de renégociations de la part de son principal diffuseur.

Voilà six journées de Ligue 1 de passées. Deux des plus grandes affiches, PSG/OM et OL/OM ont eu lieu et le football se tournait paisiblement vers une trêve internationale à 3 matchs, Covid-19 oblige. Malgré l’épidémie, les 60 matchs de Ligue 1 et 60 de Ligue 2 se sont déroulés dans de bonnes conditions et les quelques déprogrammations de début de saison ne sont plus qu’un lointain souvenir.

La nouvelle chaine Téléfoot trouve désormais ses marques, et ses abonnés que l’on dit toujours plus nombreux (le chiffre de 500.000 a été évoqué la semaine dernière), profitent désormais pleinement des nombreux magazines et surtout des matchs, avec Grégoire Margotton pour tête d’affiche. La distribution est globalement réussie, avec une plateforme OTT dont le seul problème technique a fait l’objet d’un geste commercial et surtout les 4 opérateurs télécoms pour offrir la chaine au plus grand nombre d’abonnés. Cerise sur le gâteau, la Ligue des Champions se profile avec le retour très attendu de l’OM, le PSG et une équipe de Rennes en forme en championnat.

Plus de 800 Millions d’euros de Droits TV annuels

Tout va bien pour Mediapro, dont le lancement de sa chaine Téléfoot est globalement une réussite. Pourtant, coup de tonnerre à la LFP ce 6 octobre, date de paiement de la deuxième partie des droits audiovisuels du championnat. Le groupe Sino-Espagnol a, comme l’a révélé L’Équipe, refusé de payer les 172M€ attendus et demande un délai. Stupéfaction dans le monde du football français. Le groupe de Jaume Roures serait-il dans une situation comptable l’empêchant de régler la traite attendue ?

L’intéressé s’est donc justifié, auprès du quotidien sportif. Et d’évoquer une volonté de rediscuter le contrat de cette saison à cause de la Covid. Si les matchs ont bel et bien eu lieu, l’équilibre du contrat initial serait rompu aux yeux du diffuseur par la situation actuelle impactant le marché de la publicité et de la diffusion dans les lieux publics (bars, restaurants). En réponse, la Ligue serait prête selon ses dires à s’assoir autour d’une table pour parler de ce sujet, alors que le charismatique patron espagnol indique ne pas vouloir remettre en cause le contrat signé pour quatre saisons.

Questionnements sur la situation réelle du groupe

Avec cette manœuvre, Mediapro laisse ressurgir la principale crainte qui régnait au sein des clubs, à savoir le risque de défaut de paiement de cet acteur qui a eu notamment recours à un emprunt Covid garanti par l’Etat espagnol avant l’été. Alors que les versements du 6 octobre doivent être réinjectés le 17 octobre au sein des clubs, une importante pression devrait entourer cette affaire dans les prochains jours.

La crainte ultime au sein du football français, c’est évidemment le scénario d’un appel d’offres à relancer en catastrophe en cours de saison, pour obtenir des montants largement inférieurs à la manne actuelle de plus d’1,2 milliard d’euros annuels.

Personne ne connait la position de Canal+. Le groupe principal perdant de la nouvelle répartition a récemment assigné Mediapro en justice afin de réclamer les mêmes conditions que les opérateurs pour la distribution de la chaine Téléfoot, jugeant les modalités proposées dans les négociations, et notamment le minimum garanti exigé discriminatoires. Le Tribunal de Paris est actuellement saisi du contentieux, et la durée de la procédure à venir ne laisse pas envisager une distribution rapide par cet acteur essentiel pour la distribution en France.

Difficile de savoir si cette posture illustre une volonté de réaliser quelques économies ou une posture pour dissimuler une situation financière intenable. On considérait en 2018 le business modèle délicat à mettre en œuvre. L’épidémie de covid-19 est venue complexifier l’équation. Et désormais, tout le monde se pose de nombreuses questions.

A propos de R.M.

Avatar

11 commentaires

  1. Avatar
    C'était le bon vieux temps

    en cas de nouvel appel d’offres canal + serait en position de force car c’elle qui decidera quel prix mettre pour les droits Il fallait restait avec canal Merci Didier Quillot

  2. Avatar

    mdr, 500 000 abonnés ? vous rigolez, de source sure, ils ont actuellement 278 000 abonnés, le 07/10/2020, d’ailleurs qui connait au moins 3 abonnés, voir 2 dans son entourage ? personne, c’est parlant !!! une chaine morte née !!!

    • Avatar

      Les 278.000 abonnés est le chiffre diffusé par RTL et c’est le nombre repris par l’essentiel des médias.
      Le Monde, pour sa part, indique qu’il y aurait entre 350.000 et 400.000 abonnés mais précise que ce chiffre ne progresserait déjà plus, rendant la situation très critique car le point d’équilibre se situerait à 3,5 millions.
      Cette histoire me fait penser à TPS qui avait concurrencé C+ à l’époque mais qui a finit par disparaitre.
      Pas sur que Médiapro tienne aussi longtemps que TPS.

  3. Avatar

    En réponse à Bixon, je suis pour ma part abonné. J’ai pris l’offre couplée Netlix-Telefoot pour 29,90 €/mois er j’ai résilié Canal+ (39,90 €/mois). Je trouve que je suis largement gagnant, ne m’intéressant que très peu aux championnats étrangers. Mis à part le 1er week-end, je n’ai pas à me plaindre de la qualité.
    Concernant la demande de ristourne, je trouve ça plutôt légitime et de bonne guère dans le monde des affaires. C+ et Bein ont fait de même en fin de saison dernière, la LFP, elle-même, réclame d’importantes sommes à l’Etat en raison du Covid, pour compenser « ses pertes ». Que Mediapro le fasse me semble logique et ce serait une faute de gestion de leur part de ne pas le faire.
    Une partie de leur stratégie d’abonnement était dirigée envers les bars et resto. Il y avait une rubrique spéciale pour eux lorsque tu voulais t’abonner. Jouer la dessus est plutot malin.
    Maintenant, reste à savoir si effectivement derrière il y a ou non des difficultés financières car si tel est le cas le foot français dans son entier risque de se retrouver en grande difficulté.

    • Avatar

      @stephane79 pour C+ et BeinSport la saison dernière, c’était quand même bien différent, le championnat ayant été interrompu…
      Tu le payais au prix fort ton abonnement Canal par contre, quel offre avais-tu ? Je n’ai jamais payé aussi cher, avec les chaînes Canal et RMC Sport.

      Je pense que Mediapro ne tiendra pas une saison, car je ne vois pas leur nombre d’abonnés augmenter significativement. Pour moi, CANAL est toujours en position de force.

    • Avatar

      Il y avait aussi une rubrique « speciale » pour les bars dans les offres Canal, maintenant, dire qu’une partie de leur stratégie d’abonnement est dirigée vers les bars et resto me parait utopique… L’abonné lambda reste la principale source de revenu des chaines payantes.

      Concernant le tarif à 40€, ça a bien changé depuis longtemps… Aujourd’hui un abonnement Canal + Bein coute 25€ et en tarif sans promo, il ne dépasse pas les 35€. Si tu sais prendre une offre spéciale pour Téléfoot, logiquement tu sauras réduire le tarif de canal. Si tu n’aimes pas les autres championnat, tu peux prendre le bouquet de base canal à 20€.

      • Avatar

        Pour répondre à vos questions, j’ai effectivement un vieil abonnement (abonné depuis les années 90). j’avais l’offre « le bouquet » qui a disparu depuis il me semble, c’est à dire C+ avec les déclinaisons Cine, Sport, Serie et Décalé.
        @jrdg46 : Effectivement la situation de la saison dernière est bien différente et les réclamations de C+ et Bein beaucoup plus légitime. Je me situais juste sur le plan du dirigeant de Médiapro : Profiter du contexte économique actuel pour demander à renégocier n’est pas dénué de bon sens. Mais je crains effectivement, derrière, des soucis financiers sans doute importants.
        Et là, je pense que la LFP et les clubs ont beaucoup à craindre et qu’à l’inverse C+ et Bein peuvent se frotter les mains.

  4. Avatar

    Je vous trouve très angélique sur le coup. Vous dites que tout va bien parce qu’ils ont 500000 abonnés alors que leur seuil de rentabilité est à 3500000. Par ailleurs, j’ai déjà regardé deux matches du PSG en direct sur twitter sans passer par eux et donc forcément sans payer. Vous dites que les ennuis techniques sont derrière eux. J’ai le regret de vous informer que je me suis abonné à l’offre Mobile et que, si ça marche sur mon smartphone, ça n’a jamais fonctionné sur ma tablette et qu’ils sont incapables de m’aider au point que j’ai déjà résilié mon abonnement. Donc, bon, ça va, ça va, tout est relatif…

    • Avatar

      Assez d’accord avec l’analyse de Frémont. Même Jaume Roures trouve que le nombre d’abonnés est « tiède » (sic).
      Téléfoot bénéficie depuis son lancement d’une certaine bienveillance de la part des médias (L’Equipe en particulier) que j’ai du mal à comprendre.
      Leur business model est voué à l’échec, plusieurs analystes financiers ont tiré la sonnette d’alarme (même s’ils peuvent se tromper).
      Connaissez vous beaucoup de personnes dans votre cercle privé/pro qui dit avoir maté un match sur cette chaîne? Moi non mais en streaming oui.
      Pronostic: fermeture de la chaîne en fin de saison 20/21.

  5. Avatar

    Ca va être délicieux à suivre 🙂 Canal va arriver en sauveur, en reprenant certainement le contrat au prix actuel mais en négociant exagérément la durée de celui-ci (8 ans ? A savoir les droits en court + les droits suivants !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :