dimanche , 28 juillet 2019

Les ambitions d’Eurosport en France

Eurosport_logo

Propriété du groupe américain Discovery, Eurosport accélère son développement en France.

Le 14 janvier dernier, Peter Hutton a été nommé PDG de l’opérateur paneuropéen Eurosport, en remplacement de Jean-Thierry Augustin. Ce dernier a été promu au poste nouvellement créé de président de la stratégie et du développement des sports au sein de la maison-mère, Discovery Networks International. Peter Hutton a plus de 30 ans d’expérience dans l’audiovisuel, dont 18 mois à la tête de l’agence MP & Silva, qui gère de nombreux droits sportifs (dont la Serie A).

En mai dernier, le groupe Discovery a acquis 51% d’Eurosport auprès du groupe TF1, prenant de fait en main la gestion opérationnelle du diffuseur sportif. La société française, diffusée sur la TNT payante, est devenue de nationalité américaine, et ne peut donc plus rester sur la TNT d’après la loi française. Le groupe TF1 a déposé dernièrement une demande officielle auprès du CSA pour retirer Eurosport de la TNT, et permettre son acquisition définitive par Discovery. Le retrait des chaînes du bouquet TV de l’opérateur Bouygues Telecom le 26/02 prochain va également dans ce sens, et l’on évoque une éventuelle reprise en exclusivité sur Canalsat.

C’est une nouvelle vie pour Eurosport, soutenu par un puissant actionnaire présent dans plus de 200 pays. Eurosport est diffusé dans 70 pays et une vingtaine de langues à travers l’Europe et l’Asie-Pacifique. En France, Eurosport diffuse 2 chaînes : Eurosport et Eurosport 2 , avec des droits prestigieux, dont le tennis (US Open et Open d’Australie), le cyclisme (Tour de France et Vuelta) ou l’athlétisme (Championnats du monde). Eurosport diffuse également  un match de Pro D2 et de Ligue 2 par weekend, ainsi que la Coupe de France, et de nombreux sports achetés globalement pour toutes ses antennes (la Coupe d’Asie de football, ou le snooker), pas forcément populaires en France.

Eurosport a de grosses ambitions pour la France, territoire clé en Europe pour sa diffusion, avec l’Allemagne. Sur les prochains droits disponibles, le groupe veut clairement se positionner en challenger sur le rugby à XV ou la Formule 1, droits premium vecteurs d’abonnements supplémentaires.

D’après nos informations, Eurosport envisage une évolution de son offre éditoriale en 2015. Eurosport deviendrait Eurosport HD, avec tous les droits prestigieux disponibles sur tous ses territoires de diffusion. Eurosport 2 évoluerait en Eurosport France HD, où se retrouverait les championnats et compétitions achetés pour la France uniquement. L’offre éditoriale serait plus claire et logique.

Eurosport Player, l’offre numérique d’Eurosport, serait renommée pour mieux exprimer sa présence sur les supports numériques actuels (ordinateurs, smartphones, tablettes, consoles de jeu…).

A propos de Nicolas Chambaud

Avatar
Spécialiste médias et sport, passionné par l'actualité internationale, le numérique et les enjeux des nouveaux modes de diffusion et de consommation du sport

9 commentaires

  1. Avatar

    Obligation de prendre un abonnement entre 20 et 30€/mois pour voir Eurosport ?
    Non merci !

  2. Avatar

    Une reprise en exclu sur Canalsat ? Je vois mal comment ils peuvent toucher un public large en faisant de la sorte (déjà qu’en tant qu’abonné Free je ronge mon frein, alors…)

  3. Avatar

    Un peu suicidaire d’aller sur une exclu canal sat on la vue pour Mcs ou Sport+ , vu le débuts d’année de Bein (Exclu Bundesliga et Serie A ) et de Canal+ (Exclu Top14 ) sa sera dur de les bouger .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.