samedi , 24 juillet 2021

Droits TV Ligue 1 : L’appel d’offres pour les anciens lots de Mediapro lancé

psg au parc des princes

La LFP a publié ce mardi soir la consultation relative aux droits audiovisuels de la Ligue 1, pour la période du 5 février 2021 à 2024.

Nouvel épisode dans le feuilleton des droits TV de la Ligue 1 et de la Ligue 2. Suite au défaut de paiement de Mediapro constaté début octobre 2020, qui s’est soldé par un accord de règlement signé fin décembre, suivi de l’échec de négociations de gré à gré avec Canal+, la Ligue Nationale de Football présidée par Vincent Labrune vient de remettre officiellement sur le marché les droits audiovisuels auparavant détenus par Mediapro, soit 80% de la Ligue 1 et de la Ligue 2.

Cet appel d’offres ne concerne pas les lots obtenus par beIN SPORTS (2 affiches de Ligue 2) ou rétrocédés à Canal+ (2 affiches de Ligue 1), ni le lot mobile détenu par Free. Canal+ souhaitait que son lot fasse partie d’un nouvel appel d’offres, estimant que sa valeur très importante calculée au niveau du marché de 2018 impliquerait que son détenteur se trouve concurrencé de façon déloyale par les acheteurs de 2021.

droits tv Ligue 1 Uber eats

Répartition des droits tv de Ligue 1

Un début février capital

La ligue a fait fi de ces critiques, craignant de voir l’intégralité du château de cartes construit en 2018 s’effondrer. Cependant, elle prend un double risque, s’exposant à une absence de Canal+ sur cette consultation, mais également à des poursuites juridiques de la part de la chaine cryptée qui menace de ne pas régler le paiement prévu pour le 5 février prochain.

La date du 5 février correspondra au passage de flambeau espéré par la Ligue, qui compte actuellement sur les moyens de Mediapro pour diffuser son championnat, sans pour autant percevoir de droits au delà de l’accord de règlement négocié en décembre.

La consultation reprend les lots de l’appel d’offres de 2018, en liant les lots 2 et 4 correspondant au plus gros des rencontres. La ligue utilise la nomenclature suivante :

Ligue 1 Uber Eats :

•  Lot A : 1 match par journée de championnat dont 10 matches de choix 1 (Top 10) et 28 matches de choix 3 avec le grand magazine du dimanche et le magazine bilan.

•  Lot B : 7 matches par journée de championnat dont 38 matches de choix 2, 38 matches de choix 5, 36 matches de choix 6 et 152 matches de choix 7 à 10 avec le magazine de présentation de la journée et le magazine du dimanche matin.

•  Lot C : Les 3 multiplex des 19e, 37e et 38e journées de championnat, les 2 matches de barrage et le Trophée des Champions.

•  Lot D : les magazines en semaine.

Ligue 2 BKT :

•  Lot A : 8 matches par journée de championnat (choix 3 à 10), les 2 journées multiplex des 37e et 38e journées de championnat avec le magazine tour des stades et le magazine du dimanche matin.

•  Lot B : les magazines en semaine.

Quels diffuseurs intéressés ? 

Les offres sont attendues sur les bureaux de la Ligue pour le lundi 1er février 2021, avec l’espoir de signer dans la foulée des contrats applicables quasi-immédiatement. Le prix de réserve n’a pas été communiqué, mais il sera probablement bien en deçà des 830M€ par saison promis initialement par Mediapro. La société espagnole n’aura en définitive réglé que 244M€ pour son projet avorté.

Outre Canal+ dont le comportement sera déterminant, la Ligue peut espérer voir beIN SPORTS ou RMC Sport candidater pour certains lots, bien que le paramètre économique soit déterminant, particulièrement du côté de beIN. L’équipe a fait part d’un intérêt en interne du groupe Orange, démenti par les intéressés.

Sinon, il faudra miser sur un nouvel entrant en provenance d’internet, alors que DAZN serait intéressé, et que Amazon qui débarquera ce printemps en France avec Roland Garros se fait toujours plus actif en Allemagne et en Italie. L’incertitude est encore très forte, et cette consultation ne correspondra pas forcément à une sortie de crise.

A propos de R.M.

2 commentaires

  1. le lot b est trop volumineux
    LFP auriez à faire des lots de matchs beaucoup plus petits pour le rendre intéressant pour certains opérateurs.

  2. LFP doit faire des lots différents pour que certains opérateurs puissent acheter des droits. Avec les lots actuels, il n’y a pas de marge pour rien de plus que pour toute la ligue 1 à payer, c’est incompréhensible.
    d’autres ligues importantes telles que la bundesliga et laLiga vendent des droits en clair et cela ne soustrait aucune valeur, au contraire, cela fait entrer plus d’argent.
    il existe plusieurs formules pour offrir des droits non exclusifs comme le fait la bundesliga où ils proposent plusieurs matchs ouverts et payants
    un peu de talent pour améliorer les revenus et la sympathie pour les fans.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :