jeudi , 3 décembre 2020

Italie : Amazon, Mediaset et Sky se partageront la Ligue des Champions entre 2021 et 2024

Plus que l’arrivée d’Amazon sur ce marché, c’est la forte baisse des revenus de l’UEFA qui ressort de cette consultation.

Le dernier grand marché européen n’ayant pas encore fait l’objet d’une attribution des droits audiovisuels de la Ligue des Champions après 2021 vient de rendre son verdict. Avec à la clé une très forte baisse des montants engagés par les acteurs italiens.

On savait que le marché italien n’était pas le plus prolifique d’Europe. En témoigne la récente arrivée d’investisseurs étrangers au sein de la nouvelle société commerciale en charge de la Serie A. La crise de la Covid-19 n’a clairement pas éclairci le paysage pour les ayants droits sur le marché transalpin.

Il a fallu un peu plus d’une semaine pour que les trois lots principaux de la Ligue des Champions aient fait l’objet d’une attribution par l’UEFA. Le lot premium du mercredi, comprenant 16 matchs et la Supercoupe d’Europe, a été rapidement cédé à Amazon contre 80M€ par an.

Une très forte baisse des droits qui interroge

Ce mardi soir, les médias italiens ont rapporté la victoire de Mediaset sur le lot premium du mardi (16 matchs), pour une diffusion gratuite contre 45M€ annuels, et de Sky sur le lot complémentaire comprenant le reste de la compétition (104 matchs) pour plus de 100M€. Le diffuseur de la finale, vendue séparément, n’a pas été communiqué, même si la piste Mediaset est privilégiée, ni d’éventuels vainqueurs pour les droits de la Ligue Europa et de la nouvelle Ligue Europa Conférence.

Sky et Mediaset ont coiffé sur le fil DAZN, qui était annoncé comme devant à l’issue du premier tour. Mais la seconde phase de consultation a eu la peau de la plateforme web, au profit des deux diffuseurs actuels (Sky, qui dispose de l’intégralité des droits, sous licencie une affiche à Mediaset pour le clair).

Au total, l’instance européenne devrait récupérer autour de 230M€ par saison, un montant bien en deçà des 300M€ estimés sur le cycle actuel. Cette forte baisse constitue un signal clair adressé au marché, sur la valeur post-covid des différents droits sportifs. Pour rappel, le seul appel d’offres d’envergure en Europe après l’épidémie avait vu Sky et DAZN se partager la Bundesliga en Allemagne contre 1.1 milliard d’euros par saison, un montant en baisse contenue. En France, la situation autour du non-paiement par Mediapro de la traite des droits de la Ligue 1, et son souhait d’obtenir une ristourne, avait également envoyé un signal au marché.

Reste désormais à savoir comment évoluera la situation dans les prochains mois, pour savoir si cette consultation marque une anomalie propre à l’Italie ou si un mouvement important de réajustement à la baisse des droits à forte valeur s’enclenche.

Au programme des prochains trimestres, la Serie A doit acter ses diffuseur et son modèle financier pour l’été 2021 tandis que les droits domestiques de la Premier League et de la Liga arrivent à expiration en 2022. L’UEFA se concentrera de son côté, une fois la vente des droits au titre du cycle 2021/2024 terminée sur tous les marchés, notamment l’Afrique, vers d’autres dossiers chauds. En perspective, les réformes des compétitions envisagées à l’horizon 2024 et le cycle de droits des équipes nationales entre 2022 et 2026.

A propos de R.M.

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar
    Thomas bradsen

    Bonjour

    Pouvez vous me dire quand seront attribués les droits de la Liga sur le sol français ?

    Merci de votre réponse
    Thomas

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :