samedi , 26 septembre 2020

Jeux Olympiques d’hiver : Vers une perte d’intérêt en Europe ?

Jeux Olympiques

Ce vendredi matin sera désignée la ville hôte des jeux olympiques d’hiver 2022. Vous l’ignoriez ? Il faut dire que le plateau n’est pas très attractif avec seulement deux villes candidates, Pékin et Almaty au Kazakhstan.

4 éditions loin du vieux continent

Après Vancouver et la très controversée édition à Sotchi, les deux prochaines olympiades hivernales auront lieu en Asie. En 2018, il faudra se rendre à Pyeongchang, en Corée du Sud, à 8 fuseaux horaires de chez nous en hiver. Autrement dit, les compétitions auront lieu en Europe de l’ouest entre 1h du matin et 13h environ. Ce sera fort heureusement mieux en 2022 puisque Pékin ne dispose que de 7 fuseaux horaires (2h-14h) et Almaty 5 (4h-16h). Bref, ces horaires ne sont aucunement adaptés aux modes de consommation en vigueur en Europe qui privilégient la fin de journée, d’autant plus en période hivernale où peu de personnes prennent des vacances contrairement au mois d’Aout. Le risque de désintérêt est donc fortement marqué avec au minimum 20 ans séparant deux jeux d’hiver à l’heure locale pour nous français et deux éditions à des horaires sans intérêt. Il faut dire que l’Europe n’a pas présenté de candidature solide pour ces éditions, à l’image de l’échec d’Annecy 2018 ou du retrait en octobre dernier d’Olso 2022.

Des droits vendus à Discovery, au risque d’une diminution de la couverture à travers toute l’Europe.

La vente à Eurosport des droits des Jeux olympiques 2018 à 2024 pour un montant exorbitant au regard des horaires défavorables des 3 premières olympiades sur 4 ne devrait pas améliorer la visibilité des compétitions.

Dans le cas de figure où Eurosport n’est pas présent ou bien l’est uniquement en crypté, le groupe devra sous-licencier la compétition auprès d’un diffuseur en clair. Néanmoins, les obligations ne concernent pas l’intégralité des épreuves. En effet, 100h des compétitions ont l’obligation par le CIO d’être diffusées en clair, soit entre 6 et 7h de compétitions par jour. Autrement dit, les diffuseurs pourraient se contenter des compétitions en journée pour ne pas que l’addition soit trop lourde en définitive face à un vendeur désireux en tout premier lieu de rentabiliser son investissement colossal.

Dans le cas de figure où Eurosport est diffusé en clair, il est évident qu’un nombre plus important de compétitions seront accessibles au grand public, mais avec une portée moins importante que si le diffuseur habituel avait diffusé les compétitions.

Et en France ?

France Télévisons avait eu, comme la BBC, la bonne idée de sécuriser deux des 4 olympiades acquises par Eurosport. Le groupe public diffusera donc l’intégralité des compétitions en 2018 et en 2020. Il faudra néanmoins patienter pour connaitre les diffuseurs et les conditions de diffusion des deux suivantes.

Quelles perspectives à long terme ?

Au delà de 2024, la page reste blanche. L’olympiade 2026 pourrait encore échapper à une Europe focalisée sur 2024. Quant aux droits de diffusion, il est impossible de déterminer à l’heure actuelle quelles seront les stratégies des diffuseurs et du CIO. Ce dernier pourrait séparer les droits du payant et du gratuit quand certains diffuseurs pourraient suivre la voie de NBC qui a sécurisé l’an dernier les compétitions jusqu’en 2032 à 5,5Md€ les 6 olympiades.

A propos de R.M.

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar

    L’argument sur le décalage horaire nuisant à la visibilité des épreuves ne me semble pas recevable. Les épreuves des JO d’hiver se déroule en grande majorité le matin ou en début d’après-midi (sauf compétitions de hockey, patinage ou curling). A ce moment de la journée, les actifs ne se trouvent pas devant leur télé, sauf les accrocs aux sports blancs. Mais les accrocs aux sports blancs seront évidemment devant leur télé même avec un décalage horaire important.
    En quoi la vente des droits à Discovery/Eurosport entraîne une perte de visibilité puisque 100h seront diffusés en clair. Dans un précédent article, vous vous rejouissez du passage en clair de la future diffusion des matches de l’équipe de France à l’Euro 2018 de hand: ce qui représente une quinzaine ďheure de diffusion. Ici, vous semblez vous lamenter sur le fait que seulement 100h seront diffusées en clair. Ce n’est pas très logique.
    D’autre part vous auriez dû rappeler, dans votre article, la légitimité de Discovery/Eurosport à se positionner sur les JO parce que la chaîne diffuse un grand nombre d’heure de disciplines olympiques toute l’année, notamment les sports ďhiver où l’expertise d’Eurosport n’est plus à démontrer, a contrario d’une chaîne comme BeIN Sports qui diffuse en grande majorité du foot.

    • Avatar
      Télézappeur

      Justement, les prochaines olympiades offriront en Europe occidentale des horaires désastreux (pic des épreuves entre 3h et 8h du matin), qui en plus de rebuter le grand public n’arrangeront pas les affaires des passionnés de sports blancs.

      100h lorsque la coutume veut le double, cela resterait catastrophique pour la visibilité des épreuves. Bien sur, tout ceci est théorique, mais les divers paramètres plaident vers une diminution globale de la quantité d’épreuves diffusées au plus grand nombre.
      A contrario, 15h de hand en clair lorsque l’on part de la seule finale en présence de la France, cela représente un grand bond qu’il faut apprécier, tout comme le renforcement de l’Equipe 21 qui diffusait par exemple hier le 3e tour de ligue Europa, qui diffusera un match de l’équipe de France en clair demain ou encore a signé un contrat avec la ligue de volley.

      Enfin, je ne questionne pas la légitimité d’Eurosport qui reste une chaine fortement diversifiée dans ses contenus. Par contre, on peut questionner la légitimité d’un groupe globalement payant (que ce soit Eurosport, Bein Sports, Sky ou Canal+) à gérer la revente des droits du clair.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :