lundi , 16 janvier 2017

Jeux Olympiques : Eurosport devient la gardienne des droits

Jeux Olympiques

En s’arrogeant, auprès du CIO, les droits de diffusion des jeux olympiques de 2018 à 2024, Eurosport signe un grand coup.

Ce que contient le contrat 

Discovery, maison mère d’Eurosport, n’était pas la seule à candidater pour obtenir ces droits exclusifs. Mais son offre estimée à 1.3 milliard d’euros l’a emportée sur celles d’autres acteurs tels que beIN SPORTS ou l’UER comme l’indique L’Équipe. Cet accord sans précédent permet à Eurosport d’avoir un contrôle absolu des droits sur l’ensemble du territoire européen ( à l’exception de la Russie). Il porte sur les éditions 2018, 2020, 2022 et 2024.

On sait par ailleurs qu’Eurosport détiendra aussi bien les droits télévisés que les droits digitaux, il y a ainsi fort à parier que les accords de sous-licence que conclura Eurosport avec les différents diffuseurs n’intègrent qu’un volet digital a minima pour valoriser Eurosport Player. L’intégralité des droits d’archives est libre d’utilisation pour Discovery.

Pour le CIO, Eurosport offre une force de frappe inégalable sur le continent. C’est la raison pour laquelle les deux parties entendent s’associer durablement. On peut d’ailleurs rappeler que le réseau NBC, aux États-Unis, a signé un accord courant jusqu’en 2032 avec  le CIO.

Une nouvelle donne en Europe.

Dans son communiqué, Discovery laisse à penser qu’elle privilégiera le plus largement possible son propre réseau pour diffuser l’événement: « Eurosport veillera à ce que les Jeux Olympiques soient retransmis par l’intermédiaire de ses propres chaînes de télévision et ses plateformes annexes ».

La retransmission des Jeux Olympiques est d’ordinaire assurée par les services publics européens, cela fait par exemple plus d’un demi-siècle que la BBC a diffusé chaque olympiade.

Pour continuer à diffuser la prestigieuse compétition, ces diffuseurs historiques devront donc se tourner vers Eurosport pour obtenir une sous-licence. La chaîne sportive fondée par TF1, s’est engagée à proposer au minimum 100 heures de direct en clair pour les jeux d’hiver et le double pour les jeux d’été. Mais dans plusieurs territoires, Eurosport aura les moyens d’assurer par elle-même ces retransmissions gratuites. C’est le cas en Allemagne où Eurosport dispose d’un canal gratuit. Les chaines allemandes ZDF et ARD qui sont des partenaires fidèles du CIO ont réagi avec une certaine véhémence à cette annonce s’interrogeant sur les motivations du CIO. Du côté de la télévision publique portugaise, on tente de se montrer confiant en espérant trouver un accord avec Eurosport. Réaction analogue en Espagne où TVE s’est néanmoins montrée surprise.

Eurosport aura de toute façon besoin de sous-traiter une partie des droits auprès de diffuseurs locaux, ne serait-ce que pour financer cet immense investissement. Mais on se dirige vers la fin de l’intégralité des retransmissions en clair sur la plupart des 50 territoires où Eurosport est désormais la gardienne des droits.

Situation particulière en France et en Angleterre 

La situation diffère quelque pour ces deux pays puisque France Télévisions et la BBC avaient sécurisé les droits jusqu’en 2020. Autrement dit les jeux 2018 et 2020 ne seront pas visibles sur Eurosport. Au delà, les deux groupes publics devront négocier avec Eurosport pour espérer prendre part à la diffusion des événements. Dans ces deux pays, une diffusion gratuite s’impose de toute manière. Mais avec l’éventualité que les olympiades se déroulent en 2024 à Paris, il n’est pas improbable que TF1 entre en piste.  D’autant que le groupe détient toujours 49% du capital d’Eurosport à l’international, ce qui lui offre une facilité d’accès évidente aux négociations. Les critères de sélection d’Eurosport ne seront en plus pas les mêmes que ceux du CIO auparavant.

Eurosport fait en tout cas un grand pas en avant dans son développement. Les dirigeants de Discovery ont parlé d’un jour historique pour le groupe.

A propos de Jérémy Tanguy

Rédacteur ici-même depuis 2015.

10 commentaires

  1. Comme on sait que BIS était dessus. Alors effectivement Eurosport a frappé un grand coup contre la concurrence. Maintenant, il faut que cette chaine puisse avoir 3 droits sportifs supplémentaire, style, Coupe d’Italie la NBA et le tennis masculin. Et ils feront une chaine de sport tout à fait acceptable pour la France.

Laisser un commentaire