vendredi , 4 décembre 2020

[Interview] Mohamed Bouhafsi & Jean-Louis Tourre : « Vu l’exigence des auditeurs de RMC, nous saurons vite si nous sommes sur la bonne voie »

© Abacapress

Depuis lundi, Mohamed Bouhafsi et Jean-Louis Tourre ont pris les rênes de « Top of the Foot », le nouveau show radio de RMC diffusé entre 18h et 21h. Dans cette émission quotidienne, le duo passe en revue toute l’actualité du ballon rond, accompagné par les consultants emblématiques de la station. MÉDIASPORTIF a pu s’entretenir avec les deux journalistes, quelques jours après leur rentrée. 

Cette saison on vous retrouve à la présentation de « Top of the foot », sur l’antenne de RMC ? Quel est le sentiment qui vous anime à l’idée de prendre la tête d’une tranche aussi stratégique ?

Mohamed Bouhafsi : De la fierté tout d’abord. RMC est la radio de mon enfance. Mes premières émotions en foot sont associées à RMC. J’ai toujours voulu travailler dans ce groupe. Pour moi RMC est une famille. J’ai grandi dans ce groupe, j’ai fait toutes mes classes dans cette entreprise et je suis fier de la représenter. Fier des valeurs que ce groupe porte et surtout de l’interactivité qu’on peut avoir avec les gens, les auditeurs. Dans la rue, quand je vois un auditeur de RMC, on me dit souvent « on a l’impression de faire partie de votre bande » pour moi c’est une chose magnifique. « Top Of The Foot » c’est dans cette continuité. Quand on a commencé à travailler avec Rodolphe Massé (Directeur de la rédaction) et toute l’équipe, on avait envie de garder cet ADN. Concernant la tranche, c’est un réel enjeu et c’est donc une très belle preuve de confiance. C’est gratifiant pour nous d’avoir la confiance de nos patrons comme Hervé Beroud ou Arthur Dreyfuss. Hervé Beroud est très impliqué. Il est toujours là en train de nous donner des conseils et c’est extrêmement enrichissant.

Jean-Louis Tourre : On est tous les deux ravis d’être à l’antenne sur ce créneau stratégique sur RMC. J’étais déjà là depuis 4 saisons avec « Team Duga » mais c’est un rôle différent qui m’attend et je suis très excité à l’idée d’essayer de le relever. La direction a décidé de changer le concept en sortant de l’incarnation d’un ancien joueur et je suis ravi qu’elle nous ait accordé sa confiance pour le faire.

Vous succédez dans cette tranche à Christophe Dugarry, qui a animé « Team Duga » pendant  4 ans. Le fait que la tranche soit désormais portée par un duo de journalistes va-t-il avoir un effet important sur la tonalité éditoriale de l’émission ?

Mohamed Bouhafsi : C’est normal de ressentir un grand changement. L’émission n’est plus portée par un homme, une star mais par un duo de journaliste. L’idée c’est de garder de la bonne humeur, de l’opinion mais surtout des infos. Les gens veulent tout savoir désormais, ont envie d’apprendre les choses c’est notre promesse.

Jean-Louis Tourre : Nous ne serons pas seuls à l’antenne puisque la Dream Team nous entourera. Jérôme Rothen, Eric di Méco, Jean-Michel Larqué, Coach Courbis ou Emmanuel Petit parmi les historiques mais aussi de nouvelles voix comme Mathieu Valbuena. Leur présence va permettre de faire perdurer l’ADN de RMC avec des débats enflammés auxquels prendront part les auditeurs. En revanche, la présence de Mohamed avec ses infos et son carnet d’adresses nous feront passer un cap au niveau news et événement.

« Top of the foot » occupera, chaque soir de la semaine, l’antenne de RMC pendant 3h. Animer une tranche de cette durée va nécessairement représenter un défi quotidien ?

Mohamed Bouhafsi : On va boire beaucoup de jus d’orange et prendre de la vitamine C. (RIRES) Ça va être un défi physique c’est sûr. Après je suis quelqu’un qui dort très peu, environ 5h par nuit maximum, donc la fatigue ne me fait pas peur. Il me faudra évidemment garder de la fraîcheur mais pour ça il faut de l’organisation. Nous sommes bien rodés avec Jean-Louis Tourre, ainsi que les deux producteurs Antoine Wargnier et Jimmy Brown, pour faire en sorte qu’on soit tous dans les meilleures conditions.

Jean-Louis Tourre : Il est vrai que c’est un défi mais l’actualité va nous aider. Entre les invités, les débats, les infos et les nouvelles rubriques, notre conducteur sera très riche. Et puis, très souvent, cette dernière heure de 20h à 21h servira d’avant-match pour lancer les rencontres du soir.

« Team Duga » fédérait en moyenne quelque 300 000 auditeurs au quotidien, avec bien-sûr des variations selon les vagues. L’objectif est-il de parvenir à conserver ce niveau d’écoute ?

Mohamed Bouhafsi : L’objectif pour moi tout d’abord c’est que les auditeurs prennent du bon temps à écouter « Top Of The Foot ». Qu’ils apprécient l’émission et qu’ils aiment le format. Mon objectif c’est qu’ils sortent de l’émission en disant j’ai appris pleins de choses, on ne m’a pas menti sur la promesse. Apres l’audience suivra pour nous avec le plaisir et l’estime des auditeurs. Si l’émission est bonne, l’audience suivra j’en suis sûr.

Jean-Louis Tourre : Evidemment les audiences sont importantes dans une radio privée. On rêve de faire les mêmes audiences que Duga et pour cela, il faut que nous fassions la meilleure émission possible. Un show qui nous plait et qui plait à ceux qui nous écoute quotidiennement. Vu l’exigence des auditeurs de RMC, nous saurons vite si nous sommes sur la bonne voie.

On le voit à travers les premiers reports de matchs qui sont décidés par la LFP, la saison foot qui s’ouvre risque d’être largement impactée par le contexte sanitaire. Quel est selon vous le bon dosage à respecter pour traiter de l’actualité liée au virus, sans toutefois créer une atmosphère pesante pour des auditeurs qui cherchent aussi un réel moment de distraction ?

Mohamed Bouhafsi : Il ne faut pas cacher la vérité, il faut que chaque auditeur puisse se faire sa propre opinion en ayant toutes les informations en main. C’est sûr que le contexte n’est pas simple mais je ressens que les gens veulent aussi qu’on leur parle de foot, qu’on évoque autre chose que la crise et la pandémie.

Jean-Louis Tourre : Nous ferons nos choix en fonction des envies de nos auditeurs en se demandant quotidiennement : Que veulent-ils entendre le soir à 18h après une journée de travail ? Ce sera donc de l’actualité foot pour qu’après leur journée les gens aient les infos foot du jour. Mais aussi des débats pour se changer les idées. Et si parmi les infos importantes pour eux, c’est l’actu lié au COVID, nous les donnerons aussi.

L’une des promesses formulées concernant « Top of The Foot » est que des informations soient très régulièrement livrées en avant-première aux auditeurs. La compétition est, on le sait, très vigoureuse pour parvenir à décrocher des news exclusives : on voit notamment sur Twitter un grand nombre de passionnés qui prétendent fournir des scoops. Ils obtiennent parfois une résonance assez spectaculaire, alors même que les informations délivrées ne sont pas du tout vérifiées.  Cette effusion d’intox en tout genre vous oblige t-elle  à redoubler de vigilance lorsque vous recoupez vos informations et vous confère t-elle une responsabilité supplémentaire ?

Jean-Louis Tourre : Sur cette question je laisse plutôt Mohamed répondre. Je pense qu’avec le temps c’est devenu une référence dans la recherche d’infos en France. Avec les relations qu’il a noué, avec le temps, il a différentes sources qui lui permette de recouper ses infos. Ça permet d’augmenter la fiabilité et donc de pouvoir la sortir. Depuis que je le connais, il recoupe énormément ses infos et nul doute que l’émergence des réseaux sociaux le pousse à le faire davantage.

Mohamed Bouhafsi : Je fais très attention à tout. Les gens sur Twitter sont extrêmement difficiles sur les infos. Moi je n’ai pas le droit à l’erreur. Si je me trompe on m’en parle pendant plusieurs années. Je recoupe toujours plusieurs fois mes infos. Je ne rigole pas avec le potentiel risque d’une erreur. Je regrette une chose en revanche c’est les gens qui profitent de la crédulité, de la naïveté des supporters. Des personnes sur les réseaux sociaux ont gagné des milliers de followers en inventant des mensonges sur la vente de l’OM par exemple. Il y a des gens qui expliquaient quand même que la vente devait se faire début août, que l’Arabie saoudite allait racheter le club avant le 13 août. Les gens croient cela car ils ont envie de rêver. Je comprends leur passion. Moi je fais mon travail de journaliste et même si cela parfois peut entraîner des insultes car on calme les ardeurs de certains, au moins je dis la vérité et depuis 10 ans ça marche plutôt bien.

A propos de Jérémy Tanguy

Avatar
Rédacteur ici-même depuis 2015.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.