mercredi , 21 février 2018

Italie : La Série A signe pour 3 saisons avec Mediapro

illustration_seriea

La firme espagnole vient de frapper un coup retentissant sur un marché où elle n’était pas présente.

Nous vous relations depuis le début de l’année les épisodes du long feuilleton à propos des droits domestiques de la Série A. En voici ce qui devrait constituer le dénouement.

Rappel des faits. Sur le contrat actuel, Sky et Mediaset se partagent la diffusion du Calcio contre 945 millions d’euros par an. Dans un marché où les prétentions de Vincent Bolloré ont secoué ces derniers mois Mediaset et Telecom Italia, autre acteur important, la ligue a tenté en juin dernier un premier appel d’offres sur la période 2018-2021.

Deux appels d’offres infructueux

Le découpage des matchs les plus vendeurs en fonction du mode de distribution, la grande originalité de la consultation, n’a alors pas plu à Mediaset qui a refusé d’y contribuer. Sky, en position de monopole, a fait une proposition largement en deçà des attentes de l’époque, à 494M€ annuels contre 1,2 milliard.

Face à cet échec, l’ayant droit a retardé à 2018 la nouvelle consultation, sur la même base, mais avec des prétentions revues à la baisse, à 1,05 milliard par saison. Les meilleures offres cumulées, de Sky et Mediaset se sont avérées bien en deçà de ce seuil, à 760M€ annuels dans un premier temps, puis à 830M€ après une rallonge de Sky à l’issue de négociations privées.

Le prix de réserve tout juste atteint

L’intérêt s’est ensuite porté vers les offres globales, faites séparément en dehors des règles de la consultation. Une offre principale a retenu l’intérêt des clubs, celle de Mediapro. L’acteur espagnol avançait dans un premier temps plus de 950M€ pour l’ensemble des rencontres, et proposait de créer une chaine de la Série A, qui serait vendue à l’ensemble des distributeurs du pays, mais également auto-commercialisée en OTT.

Ce lundi, à l’issue des négociations, l’offre a été acceptée par la ligue. Le versement financier dépassera tout juste le prix de réserve du 2ème appel d’offres, avec 1,05 milliard et 1000€ par an contre la Serie A. Reste à savoir si le projet de chaine de la Serie A se concrétisera comme évoqué ou si Mediapro pénètrera finalement ce marché plus classiquement avec de nouvelles chaines de sport, possiblement estampillées beIN SPORTS.

La Lega Serie A sauve les meubles financiers avec ce deal qui, avec les 371M€ de droits internationaux vendus à IMG, disposera d’un total annuel de 1,421 milliard d’euros à répartir entre les clubs. Cependant, cette décision représente un véritable pari, avec les risques qu’implique le fait de se séparer des diffuseurs habituels.

A propos de M.R.

Télézappeur

5 commentaires

  1. Le fait d’avoir une chaine uniquement dédiée au championnat n’est pas une mauvaise, comme Bein Laliga en Espagne. Cela permet d’avoir une vraie mise en valeur du championnat, et pour les téléspectateurs cela est également une bonne chose, car cela reviens moins cher d’avoir un unique abonnement pour suivre tout les matchs, plutôt que de devoir payer plusieurs abonnement différents.

  2. Si cela reste en l’etat, tout benef pour Bein France !

    • Pas forcement, car Mediapro a les droits pour l’Italie, mais pas pour l’international: c’est IMG, qui les a.

      • ca cherchera un arrangement mais Bein cherchera de les prendre au prochain appel d’offres et tranquillité garanti !

  3. Mouais à ce prix là ça fait cher pour ce que c’est… Mais bon c’est peut être pas fini sky voulant aller devant les tribunaux..

Laisser un commentaire