mercredi , 21 février 2018

Italie : Déception pour le nouvel appel d’offres de la Série A (2018-2021)

illustration_seriea

Comme nous l’évoquions au début du mois, la Série A retentait cette semaine une consultation pour son prochain cycle de droits domestiques.

Alors que les droits internationaux ont bénéficié d’une nette revalorisation à plus de 370 millions d’euros par saison auprès d’IMG, la Série A espérait bien dépasser le milliard de droits domestiques. Pour rappel, le cycle actuel a été négocié auprès de Mediaset et Sky contre 945 millions d’euros par saison. Pour les 3 prochaines saisons, il a été décidé de scinder les lots en 2 parties. Les 3 premiers lots proposent 248 matchs identiques des 8 clubs les plus vendeurs, chaque lot sur un mode de diffusion exclusif (A : Satellite, B : Terrestre, C : Internet). Les lots D1 et D2 de l’autre côté proposant 87 et 95 matchs sur l’ensemble des modes de distribution, une partie en co-diffusion avec les lots principaux. D’autres lots enfin comprennent les nombreux magazines qui encadrent le championnat.

Un précédent camouflet l’été dernier

En Juin dernier pour la première consultation, l’entité espérait un total de 1,2 milliard d’euros minimum. Seul Sky a répondu, Mediaset n’appréciant pas le nouveau découpage. L’offre très basse du géant anglais, moins de 500M€ par saison, a déplu à la ligue qui a donc remis les choses à plus tard.

C’est donc en ce mois de janvier que la Série A comptait bien s’assurer ses revenus jusqu’en 2021. Les lots sont restés identiques, avec des ambitions revues à la baisse, 1,05 milliard d’euros annuels étant désormais espérés. La remise des enveloppes a accouché d’une nouvelle déception rapportent divers médias italiens.

En matière d’intérêts, plusieurs acteurs sont sur le coup. Sky, évidemment, s’est positionné sur de nombreux lots. Le géant serait le seul à s’intéresser au lot A (Satellite), aux lots D1/D2 et aux lots magazines. Il ne s’est cependant pas intéressé au lot B (Terrestre), laissant Mediaset en position de favori, face à Italia Way. Enfin, le lot C (Internet) semble susciter le plus de concurrence, avec Sky, Télécom Italia, Perform (Qui a lancé DAZN sur de nombreux territoires mais n’est pas implanté en Italie actuellement).

Moins de 800M€ proposés

Mais les revenus espérés ne seraient pas atteints, loin de là, dans les 760 millions d’euros cumulés, contre le milliard attendu. Si l’on en restait là, les revenus seraient en baisse, un véritable affront pour ce championnat européen majeur, rapprochant le championnat de la Ligue 1 et ses 748,5 millions négociés en 2014.

Dans le détail, la Gazzeta précise que pour le Lot A, Sky a tout juste dépassé le prix de réserve de 260M€ avec … 261M€. Difficile de faire mieux lorsque on fait la seule offre. L’offre de Mediaset concernant le Lot B et ses 260M€ attendus est en deçà des attentes, à 200M€. Le prix de réserve du Lot C (160M€) sera dépassé avec une offre de 170M€ de Sky, mais avec le principal challenger Perform assez loin, à 100M€. Aucun chiffre n’a filtré concernant les derniers lots. Sky serait bien loin des 310M€ attendus sur les lots D1/D2. Les lots magazines étaient chiffrés par la ligue à 60M€ au total. On peut estimer par déduction que les propositions de Sky sont aux alentours de 130M€ par saison sur ces derniers lots, contre 370M€ espérés.

Mediapro propose de tout récupérer contre 990M€

Ainsi, les représentants des clubs ont décidé de n’accepter aucune offre et négocier directement auprès des acteurs afin de revaloriser les propositions de chacun. Il est cependant difficile de voir une importante marge de manœuvre en faveur de la Série A. Alors que l’offre de 1,3 milliards € sur 10 ans en provenance de la Banque internationale du Qatar a été refusée, c’est Mediapro qui met son grain de sel dans l’affaire. L’agence propose de récupérer pour 990M€ par saison l’ensemble des droits et de créer une chaîne spécifique à la Série A. La commercialisation de celle-ci auprès des Fournisseurs d’accès et autres Opérateurs satellites, mais également en OTT permettrait de rentabiliser l’investissement.

La situation demeure donc incertaine pour Lega Serie A, qui devrait donc déboucher sur un échec en dessous du milliard. Reste à savoir quel sera le montant et qui diffusera les rencontres.

A propos de M.R.

Télézappeur

6 commentaires

  1. super compliqué effectivement.

    • diambar galsen

      En plus en Afrique francohone (Ouest et Centre), ils ont perdu beaucoup de terrain alors qu’ils avaient de l’avance sur tous les autres championnats sauf la ligue 1 française.

      Lors des derniers appels d’offres, les chinois de Star ont pris les droits pour la zone Afrique francophone alors qu’ils n’ont même pas de chaînes dans la plupart des pays de cette zone. Ainsi, ils filent un match le dimanche après-midi à des chaînes locales partenaires…que personne ne regarde vu la pauvreté des affiches à cette heure-là.

  2. ca annonce rien de bon pour la ligue 1

  3. tres complique leur appel d’offres !

Laisser un commentaire