dimanche , 24 janvier 2021

Droits TV Ligue 1 : Canal+ rend son lot à la LFP et demande un nouvel Appel d’Offres

Nouveau rebondissement dans l’affaire des droits de la Ligue 1, après le défaut de paiement et le retrait des droits au groupe Mediapro, le second acteur, Canal+, préfère abandonner ses droits.

Par une interview donnée au Figaro, Maxime Saada, Directeur général de Canal+, annonce avoir rendu à la LFP les droits détenus par sa chaine. Pour rappel, ces droits réglés 330M€ par saison comprennent 2 matchs par journée de choix 1 ou 3 pour le premier et 4 pour le deuxième.

Les droits ont été payés jusqu’au 5 février indique le patron, alors que l’accord de règlement signé auprès de Mediapro assure une diffusion des 8 autres matchs jusqu’au 31 janvier. Par conséquent, une consultation est nécessaire pour assurer de la diffusion des matchs à partir du week-end du 6 février, et du choc OM-PSG notamment.

Par cette décision, Canal+ abandonne l’idée de récupérer les droits de Mediapro pour un prix moindre via une procédure de négociation au gré à gré. Maxime Saada avance notamment le fait que le lot 3 actuellement détenu par la chaine cryptée a été acheté à un prix largement surévalué suite aux enchères disproportionnées réalisées par Mediapro.

Un produit largement surévalué ?

Canal+ dit assumer le risque de perdre ses droits, mais préfère le prendre afin d’obtenir une valeur proche de la valeur réelle du produit Ligue 1, particulièrement affecté ces derniers mois par la crise économique, par le piratage et par les conséquences de l’arrivée de Mediapro en terme de visibilité.

Les 800M€ annuels espérés par le président de Reims semblent bien loin, alors que Canal+ n’a pas oublié les relations tendues depuis plusieurs années avec l’instance du football de clubs. Et Saada de rappeler les épisodes du match du dimanche soir à 20h45 en 2018, des réactions de joie de la part de certains présidents de clubs à l’annonce des résultats de l’appel d’offres en 2018, puis des déprogrammations liées aux Gilets Jaunes fin 2018.

Canal+ se retrouve en position de force et le fait clairement savoir, enfonçant toujours plus le football français dans la crise. Car le temps à disposition pour commercialiser les matchs est très réduit avant l’échéance du 6 février. Mais aussi car Canal+ semble être le seul acteur véritablement en capacité de miser sur une nouvelle procédure, laissant craindre une baisse très conséquente du montant des droits.

En bon seigneur, Saada va proposer une solution technique provisoire afin de commercialiser sur ses plateformes à la carte (en Pay per view) les rencontres de Ligue 1, en récupérant une commission sur ces revenus. De quoi faire sérieusement gamberger dans les prochains jours les dirigeants du football français.

A propos de R.M.

Avatar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.