jeudi , 3 décembre 2020

Accord de distribution : Téléfoot et Free se disent (enfin) oui !

Le diffuseur de 85% de la ligue 1 et l’opérateur télécom ont finalement scellé un accord de distribution, après plusieurs semaines de tergiversations. 

Trois opérateurs sur 4

Après avoir annoncé la semaine dernière l’arrivée du bouquet de chaînes Téléfoot sur les terminaux Apple (comme nous vous l’annoncions), Mediapro est parvenu  à conclure un accord avec Free. C’est ce que rapporte aujourd’hui le journal L’Équipe, confirmant une information initiale du magazine Stratégies. Le quotidien sportif ajoute que cet accord devrait prendre prochainement effet, sans préciser à quelle date précise la chaîne Téléfoot et ses canaux additionnels seront disponibles sur les boxs.

L’opérateur du groupe Iliad est ainsi le troisième après SFR et Bouygues à s’entendre avec le groupe sino-espagnol.

Téléfoot, en plus d’une offre « Free Ligue 1 »

Un accord avec Free pouvait sembler, sur le papier, moins évident qu’avec Orange. En effet, l’opérateur a raflé lors de l’appel d’offres en 2018 le lot 6 concernant les VOD, pour 50 millions d’euros, qui lui permet de diffuser en quasi-direct jusqu’à 60 extraits de 30 secondes pour l’ensemble des matchs de Ligue 1. Ces extraits seront disponibles directement sur la box TV, ou via l’application dédiée, baptisée Free Ligue 1 Uber Eats. Néanmoins, et afin de faire bénéficier à ses usagers d’une expérience complète autour du championnat de France, il semblait difficile pour Free de ne pas pactiser avec Téléfoot.

Pour Médiapro, il ne reste désormais plus qu’à convaincre Orange et Canal+, les deux derniers bassins d’abonnés majeurs avec lesquels il n’a pas trouvé de terrain d’entente…

En ce qui concerne l’opérateur télécom, le message de son patron, Stéphane Richard, est resté constant ces derniers mois : un accord oui, mais pas à n’importe quel prix !  « Nos abonnés pourront a minima voir la Ligue 1 en OTT puisque Téléfoot existera aussi en service purement Internet. Si votre question est de savoir si Orange va signer un accord de distribution, je ne peux pas y répondre aujourd’hui ; nous serons très prudents sur l’éventuel montant d’un minimum garanti » avait ainsi indiqué le numéro 1 d’Orange, en juin dernier dans le journal Les Échos.

A propos de Jérémy Tanguy

Avatar
Rédacteur ici-même depuis 2015.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.