dimanche , 25 août 2019

Droits TV : Quels diffuseurs en France pour l’Euro 2020 ?

UEFA Euro 2020

A précisément un an de la compétition continentale, les diffuseurs en France des matchs des champions du monde et vice champions d’Europe demeurent toujours inconnus. En coulisses, l’UEFA et les diffuseurs s’activent pour trouver une issue à la complexe équation financière à résoudre.

C’est un véritable paradoxe : La France est championne du Monde et Vice-championne d’Europe de football. Pourtant, nous ne connaissons pour l’heure pas les chaines qui auront la possibilité de réaliser des audiences extraordinaires grâce aux prouesses des coéquipiers d’Hugo Lloris.

Une situation qui n’est pas sans rappeler l’Euro 2012. Il avait alors fallu attendre le début de l’année de l’édition pour que le nouvel acteur beIN SPORTS ne vienne décanter les tractations, et parvienne à produire une annonce officielle de vente des droits.

Cette année, la situation sportive est diamétralement opposée à celle de 2011 plombée par les conséquences du désastreux mondial en Afrique du Sud 2010. Les explications sont plutôt extra-sportives et à trouver du côté d’acteurs extrêmement frileux.

Des négociations au gré à gré

Au printemps 2018, l’UEFA a réalisé la procédure classique d’appel d’offres permettant de tâter le marché, et dans le meilleur des cas d’attribuer les droits au regard des offres ou suite à de rapides négociations. Il n’en a rien été et les 5 offres reçues ont été immédiatement rejetées comme le rapportait L’Équipe.

Depuis, l’instance discute directement auprès des acteurs intéressés pour obtenir un accord de diffusion à un prix satisfaisant pour l’instance, largement au delà des 100 millions d’Euros.

EUROFINANCIER

Il convient de rappeler que l’apport de beIN SPORTS s’est avéré particulièrement positif pour toutes les parties. La chaine payante a permis à TF1 et M6 de diminuer en 2012 considérablement leur investissement financier qui s’est avéré catastrophique en 2008 (3 matchs de poules de l’équipe de France diffusés pour une élimination).

En 2016, le passage de la compétition à 51 matchs a permis à l’UEFA d’augmenter ses revenus à un niveau tout juste convenable assuré à nouveau par le chèque de 60M€ de beIN SPORTS, par la suite réduit par le biais d’une sous-licence de 11 rencontres à TF1.

Sur le clair : bis répétita ?

TF1 et M6 font ainsi cause commune depuis 2008 pour négocier les droits de l’Euro. Et même si TF1 n’a pas pu diffuser la finale en France en 2016, l’entente de circonstance est toujours active. Le dernier exemple concernant également l’UEFA avec les droits de l’équipe de France et des matchs des trêves internationales répartis désormais équitablement entre les deux premières chaines privées du pays.

Dans le même temps, France Télévisions, qui a déposé une offre peu ambitieuse lors de la consultation de l’an passé, n’est clairement pas dans l’optique de diffuser la compétition. Le groupe public, absent depuis 2010 des compétition internationales de football masculin, se concentrera l’été prochain sur les Jeux Olympiques de Tokyo. Les budgets des sports sont désormais fixés sur le long terme avec la prise en compte de l’achat des JO 2024 à Paris, la perte souhaitée de la Coupe de la Ligue en 2020 et alors qu’il faudra renégocier Roland Garros pour l’édition 2021.

De fait, TF1 et M6 devraient sauf cataclysme diffuser la compétition. La question financière demeure la principale épine dans ce dossier, puisque cette édition dans toute l’Europe va multiplier les frais de production par le nombre de pays hôtes aux quatre coins du continent.

Qui assumera le plus gros de la facture ?

Mais c’est surtout le diffuseur payant qui pose question. En effet, beIN SPORTS ne semble plus autant disposé qu’en 2012 à venir soutenir des chaines gratuites désireuses de limiter leurs dépenses. Les investissements qataris en France sont plus calculés et l’enjeu stratégique de cette compétition est bien différent d’un Euro en France ou d’un Mondial au Qatar, par ailleurs déjà acquis aux côtés de TF1. Enfin, il faut rappeler que la chaine n’a pas apprécié d’être évincée par RMC Sport des droits des coupes d’Europe de clubs pour quelques dizaines de millions d’euros, et que le nouveau contrat de Ligue 1 qui entrera en vigueur à l’été 2020 marquera un tournant pour la chaine, avec deux matchs par journée seulement, mais des affiches de meilleure facture pour un prix en hausse.

Car c’est bien le séisme autour des droits de la Ligue 1 qui alimente l’incertitude de l’ensemble des acteurs payants du secteur. Canal+ devra à priori faire face en 2020 à la perte totale des droits du football français sur ses antennes. Mediapro de son côté ne donne pour l’heure aucun signe de son arrivée attendue à l’été 2020. A la façon de beIN SPORTS en 2012, l’Euro pourrait très bien permettre de lancer la chaine à son ouverture. Mais l’incertitude plane toujours à propos du modèle économique du futur grand argentier du football français.

De fait, une consolidation du secteur est toujours fort envisageable, mais pourrait ne pas intervenir avant début 2020, suite à l’appel d’offres concernant les Coupes européennes sur la période 2021-2023 et annoncé pour l’automne 2019.

Enfin, il faudra que le couplage des propositions financières des acteurs payants et gratuits convienne à l’objectif de l’UEFA pour que le deal se réalise. La résolution de l’équation devrait prendre plusieurs mois encore, sans que l’on puisse savoir si l’issue proviendra de la fougue d’un acteur payant ou d’un effort consenti du côté du gratuit. A moins que l’opportunité de sécuriser dans le même temps l’édition 2024 finisse par convaincre les plus réticents à la dépense.

Et à l’étranger … on pense déjà à 2024

Heureusement pour l’UEFA, la France est le seul bonnet d’âne parmi les grands marchés européens. Chez nos voisins, et c’est à souligner, les diffuseurs sont déjà connus. Au Royaume-Uni, on prend les mêmes et on recommence. Il faut dire que le duo BBC/ITV a signé en 2015 les droits pour les deux éditions 2016 et 2020. Le flair a d’autant plus été bon que le stade de Wembley accueillera les demi-finales et la grande finale de la compétition.

En Italie, c’est le duo composé de la Rai et de Sky qui diffusera la compétition, comme en 2016 également. L’an dernier, Mediaset avait créé la surprise en récupérant les droits de la Coupe du Monde en l’absence de Squadra Azzurra. En Espagne, comme en 2016 et 2018, c’est Mediaset qui est détenteur des droits pour ses chaines Cuatro ou Telecinco.

En Allemagne enfin, les chaines publiques ARD et ZDF seront à nouveau de la partie comme elles en ont l’habitude. Pour elles, l’objectif est à plus long terme. L’UEFA vient en effet de lancer un appel d’offres sur ce marché pour les droits de l’Euro 2024, une compétition prévue sur le territoire. Le diffuseur hôte pourrait ainsi être connu dès le 9 juillet prochain, date de remise des plis.

A propos de R.M.

Avatar

16 commentaires

  1. Avatar

    L’EURO 2020 aura la spécificité de se dérouler dans 12 villes hôtes dans 12 pays différents !

  2. Avatar
    Ludovic De palo

    Bonjour, a-t-on des nouvelles par rapport à cet article ? Merci.

  3. Avatar

    Je vois bien un partage TF1/M6 pour le clair avec une vingtaine de matches, et CANAL+ pour le reste.

  4. Avatar
    Patrice Calo

    Et donc, toujours pas de diffuseur(s) actuellement ?

  5. Avatar

    Attention BIS veut de moins en moins payer pour les autres. Donc, je pense que juste le clair sera vendu est encore pas sûre. C’est possible que personne n’est la transmission.

    • Avatar

      Cela risque d’être, comme c’est dans différents Pays à la Fois, d’être pour son Équipe Nationale. Pour nous, la France, voire peut-être la Belgique et la Suisse si ces 2 Nations se qualifient aussi.

      • Avatar
        Patrice Calo

        Ça dépend des pays, chez moi en Belgique par exemple, la RTBF a déjà acquis les droits pour l’Euro 2020 en intégralité. (Pour la partie francophone) Et de même pour la VRT (dans la partie néerlandophone).

  6. Avatar

    Je pense que c’est bein sport et Tf1 qui vont récupérer les droits canal plus pas intéressé rmc sport pareil

    • Avatar

      Attention, l’Euro 2020 se déroule dans plusieurs Pays et il y a le Côté logistique à ne pas négliger.

    • Avatar

      Rmc Sport c’est impossible, actuellement, à cause de la LDC, leurs pertes sont évalués autour de 200M par an…

      • Avatar

        Pourquoi pas EUROSPORT étant donné que la Compétition de déroulera dans plusieurs pays d’Europe ?

      • Avatar

        Pour Eurosport, j’ai des doutes, je ne pense pas que c’est l’objectif après avoir pris la totalité des droits du tennis. Perso, je vois bien Canal+ tenter quelque chose.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.