samedi , 19 septembre 2020

Thomas Thouroude quitte Canal+

Thomas Thouroude

Encore un départ pour la chaine cryptée 

Stupeur à Canal+. Alors que la chaine prépare son magazine pré-olympique, Thomas Thouroude, qui devait l’animer, annonce ce soir dans les colonnes du Parisien son départ du groupe. La première du mag de rio devait être diffusée vendredi prochain.

Le journaliste très apprécié préparait pourtant ce programme depuis de nombreux mois. En parallèle, il a simplement animé durant les fêtes de fin d’année Ce soir show, un jeu d’access aux audiences moyennes.

Il est encore difficile d’expliquer ce départ brutal, puisque la chaine communiquait encore sur sa présence début janvier. Selon nos constatations, sa présence n’était déjà plus précisée ce week-end, notamment hier soir dans l’équipe du dimanche. L’intéressé assure pourtant partir « sans regrets ni aigreur » pour accomplir des projets personnels.

Qui pour le remplacer ?

Si aucun nom n’a pour l’heure filtré pour son remplacement de dernière minute, Clément Contentin qui depuis septembre s’occupe de l’édition du dimanche, partie omnisports de l’émission dominicale de la chaine, semble être le plus apte pour s’occuper du magazine olympique. Ludovic Deroin pourrait également être un prétendant, tout comme les nombreux journalistes qui incarnent Infosport+.

15 ans chez Canal

Thomas Thouroude est arrivé en 2000 dans le groupe Canal+. En 2010, il a animé durant quatre saisons l’Equipe du dimanche avec un ton léger très apprécié. Aux commandes du Before du grand journal de 2013 à 2015, échec d’audience, il s’occupait depuis 2014 du Canal Champions Club, dont il faudra également trouver un remplaçant.

La destination de l’animateur n’a pas été évoquée. Ce dernier pourrait aller vers la concurrence en matière de sports, ou vers une chaine généraliste, pour se rapprocher de l’animation qu’il apprécie tant.

De nombreux départs

Ce nouveau départ s’inscrit dans une période définitivement trouble au sein du groupe, marquée par les nombreux changements imposés par le nouvel actionnaire Vincent Bolloré, et les conséquences salariales de la fermeture de Sport+. La perte de la Premier League promet encore de nombreuses évolutions au sein de l’entreprise en 2016.

A propos de R.M.

Avatar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.