lundi , 27 mars 2017

Stade 2 mise sur une nouvelle formule pour son retour à 17h30

stade_2_2017

Le mythique magazine dominical fait peau neuve en 2017

Le rendez-vous a certes perdu de la puissance avec la multiplication des chaines et des rencontres sportives diffusées le dimanche après midi à la télévision, mais la marque reste telle quelle. Stade 2 a longtemps été l’émission incontournable pour découvrir à la fin du week-end le meilleur de l’actualité sportive. Mais depuis 1975 et la première apparition de Robert Chapatte,  le paysage a évolué.

Une difficile adaptation aux évolutions du marché

L’explosion du marché des droits TV a entrainé une forte augmentation de l’offre sur les chaines payantes. Ainsi, les deux championnats majeurs que sont la Ligue 1 et le Top 14 diffusent de nombreux matchs décalés dont un le dimanche en fin d’après midi. La Ligue 1 a créé une case horaire en 2005 à 18h puis 17h en 2008 qui a pris par la suite de l’importance en 2012 avec l’arrivée de beIN SPORTS et des deux matchs dans l’après-midi. Le rugby a plus récemment franchi le Rubicon avec l’affiche du dimanche 16h15 précédant le Canal Rugby Club depuis 2015. L’ordre va d’ailleurs évoluer cette année pour satisfaire le rugby amateur avec le magazine suivi de l’affiche à 17h désormais.

Autre évolution, les détenteurs de droits ont augmenté la pression sur les images des compétitions. Si de part son statut de magazine omnisport, Stade 2 a pu continuer à bénéficier d’images contrairement à Téléfoot par exemple, les extraits demeurent limités alors que l’offre pour accéder aux comptes-rendus de matchs a explosé. Fini le temps où le résultat était attendu de tous au sein de l’émission sportive dominicale. Quant au catalogue de droits du groupe France Télévisions, si il s’est globalement maintenu au fil du temps, difficile d’alimenter un rendez-vous hebdomadaire grand public d’une heure avec les rendez-vous épisodiques qui le constituent.

Les reportages ont pris le pas sur les images du week-end

Face à ces évolutions et à l’érosion de l’audience induite, le magazine a fait le choix de mettre progressivement de côté les résultats au profit de reportages sur le monde du sport. Les longs formats se sont ainsi développés ces derniers mois, centrés autour de quotidiens d’athlètes ou du dopage notamment.

Pour relancer la marque après un passage à 16h contre-productif en terme d’audience, la nouvelle formule dévoilée assume pleinement un positionnement plus en retrait de l’actualité sportive pour se concentrer sur l’aspect global du sport.

Un magazine de décryptages, d’enquêtes dans la sphère économique et sociétale du sport, de portraits en immersion avec les plus grands sportifs et de reportages dans les coulisses des grands événements. Stade 2, toujours plus percutant et pertinent, propose, en 70 minutes, des points de vue sur le sport dans toutes ses composantes.

Sur la forme, Stade 2 revient sous de nouvelles couleurs ce dimanche avec un nouveau logo mêlant un S et un 2. Pour marquer le lancement de cette version, le service des sports promet une interview exclusive d’Usain Bolt ou encore une enquête sur la neurostimulation dans le sport. Que les nostalgiques des images et des résultats du week-end se rassurent, ils ne sont pas oubliés avec La Prolongation qui prendra le flambeau à l’issue de chaque émission, et proposera sur la chaîne FranceInfo un tour complet de l’actualité chaude. La note d’intention est posée. En attendant de découvrir cette nouvelle version, en voici le générique :

A propos de Télézappeur

Passionné de médias... et bien plus !

2 commentaires

  1. Stade 2 c’est la magasine historique pour les nostalgiques pour plaire a papy qui le regarde depuis des lustres. Mais aujourd’hui sa fait longtemps que l’on ne regarde plus Stade 2 pour savoir les résultats ou voir les résumés des matchs.

  2. Ils comptent faire une nouvelle formule tout les 6 mois ?

Laisser un commentaire