Droits TV Ligue 1 (2024/2028) : L’appel d’offres prévu à l’Automne 2023

Le président de la LFP, Vincent Labrune, en a fait l'annonce ce matin

L’annonce n’était pas forcément attendue. Alors que certains spéculaient sur la date de lancement de l’Appel d’Offres pour les droits TV de la Ligue 1 sur le cycle qui débutera en 2024, envisageant une nouvelle anticipation dès cet automne, il n’en sera rien.

Les équipes de la LFP, conseillées par celles de CVC, l’investisseur présent dans le capital de la nouvelle société commerciale du football professionnel français, ont décidé d’attendre et de lancer la consultation dans le courant de la dernière saison du contrat en cours signé avec Amazon, Canal+ (via beIN SPORTS), Free et beIN SPORTS.

Cette décision, ébruitée ce matin par Vincent Labrune en personne à l’occasion d’une intervention au sein de la première édition de la conférence Demain Le Sport à la Maison de la Radio à Paris, peut s’expliquer par un certain nombre de facteurs.

En premier lieu, le contexte global est défavorable. Les esprits vont progressivement se tourner vers la Coupe du Monde au Qatar prévue en Novembre, alors que de potentiels candidats tels qu’Amazon et DAZN vont être mobilisés par le calendrier de vente des droits de la Ligue des Champions qui devrait concerner l’Allemagne, l’Espagne et l’Italie dans les prochains mois. L’incertitude économique peut également influer sur le marché, et donc sur la valeur des offres, dans un contexte d’inflation galopante.

Du côté des candidats, les intentions d’Amazon sont encore peu claires. Car si le diffuseur s’est fait un plaisir à proposer 250M€ pour 80% des matchs dont les affiches, rien ne dit qu’il alignera la surface financière pour conserver autant de droits à la valeur réelle de marché, à minima le double. Décaler d’une année la consultation permettra au diffuseur principal d’étendre son portefeuille d’abonnés, et donc son potentiel financier au moment d’envisager une prolongation.

Un casting encore très incertain

Canal+ de son côté n’a officiellement pas prévu de participer. Et l’a fait savoir en s’arrogeant les droits intégraux et exclusifs de la Ligue des Champions et des compétitions UEFA de clubs pour la période 2024/2027 contre près d’un demi-million d’euros par saison. La stratégie définitive dépendra cependant de l’issue des diverses procédures judiciaires engagées afin de contester la revente des droits de Médiapro à Amazon à un prix divisé par 3, sans que le moindre rabais soit octroyé sur les autres lots. Ces incertitudes devraient donc être soldées au moment où l’appel d’offres sera mis en place.

Difficile de prédire quels seront les autres acteurs intéressés, alors que beIN SPORTS reste officiellement dans une logique d’investissements raisonnés, qu’Eurosport ne cesse d’intégrer des structures plus importantes (Warner/Discovery) et que les équilibres sur le marché de la télévision gratuite, payante, comme des Fournisseurs d’accès à Internet s’annoncent instables jusqu’à l’été prochain suite à l’abandon de la fusion TF1/M6 et à la mise en vente d’OCS par Orange qui pourrait intéresser Warner ou Sky.

En parallèle, cette attente permettra aux équipes de construire plus sereinement la future configuration des journées de Ligue 1, en intégrant les paramètres liés à la nouvelle formule de la Ligue des Champions, aux nouvelles conditions de programmation qui seront imposées par l’UEFA, et au nombre de clubs français qui seront engagés. Ces éléments sont responsables du fait que le détenteur du premier choix se retrouve dans certains cas dans l’impossibilité de diffuser l’affiche qui l’intéresse le plus pour des raisons de cases horaires, affectant la valeur réelle de son lot.

Ce nouveau cycle sera enfin l’occasion pour la Ligue 1, dont la dénomination pourrait évoluer à l’avenir, d’engager une transformation numérique accrue, à la fois via ses diffuseurs (comme Amazon actuellement), et via ses ressources propres (une plateforme OTT maison). La question de la propriété des droits « froids » (résumés, replays) et des extraits sur les réseaux sociaux sera tout aussi déterminante. Il reste une année pour y penser.

2 commentaires

  1. allez canal+ récupérer l’intégralité de la ligue 1 pour canal+ Amazon ne mettra pas plus d’argent quand ils sont récupérés le lot de Téléfoot

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer