mardi , 21 septembre 2021

Infographie – La France, désormais un des plus chers pays du Big Five pour voir le sport à la télévision

En ce début de saison footballistique mais aussi médiatique avec l’installation d’Amazon, le marché français des abonnements sportifs reste dense comparé à nos voisins européens. De quoi différencier les téléspectateurs selon leur pays au moment de payer. Deuxième et dernier article de notre série sur les abonnements sportifs en France et en Europe en ce début de saison 2021/2022.

Par rapport à ses quatre principaux voisins européens (Italie, Allemagne, Espagne, Royaume-Uni), la France sera cette saison le deuxième pays où les consommateurs devront débourser le plus pour voir le football et plus généralement le sport.

À LIRE ÉGALEMENT | INFOGRAPHIE – Saison 2021/2022 (1/2) :  Quels abonnements et à quels tarifs pour voir les chaînes sportives en France ?

Cette deuxième place peut éventuellement être repositionnée en tête de classement puisqu’en Espagne, la valeur des abonnements est difficile à déterminer. Voir le sport y nécessite en effet de passer par un FAI, Movistar (principal détenteur de droits sportifs) ou Orange (qui propose les chaînes de Movistar). Ceci augmente la facture en raison de prix assez élevés et d’offres plutôt copieuses avec de multiples services en triple play (internet, téléphonie, télévision).

Il y a un an, la France se plaçait juste derrière le Royaume-Uni. Téléfoot, jusqu’à février 2021, proposait en effet en co-diffusion avec RMC Sport les deux Coupes d’Europe. Ceci n’a rendu la chaîne du groupe Altice indispensable que pour quelques mois.

Cette saison, RMC Sport, à un tarif élevé et peu évolutif (25 euros par mois, sans engagement pour un non abonné SFR), proposera avec Canal+ la Premier League et les deux affiches hebdomadaires de C1, ainsi que l’intégralité sauf une affiche hebdomadaire de C3 et de Ligue Europa Conférence. Le fait de ne pas s’abonner à RMC Sport, et de ne souscrire que le PACK SPORT de Canal+ avec Amazon, permet ainsi de conserver un montant mensuel à débourser proche de la soixantaine d’euros (60,97€/mois), comme c’était le cas la saison passée.

Le moins cher en Italie et Allemagne

Au Royaume-Uni et en France, le total à payer chaque mois est onéreux en raison d’un marché de diffuseurs pléthorique, notamment sur le secteur anglais (cinq offres différentes, sans offre groupée). En France, cinq chaînes différentes sont également nécessaires, dont trois sont rassemblées dans le PACK SPORT de Canal+.

Pour suivre les compétitions domestiques (D1, D2 et coupe) et européennes (C1, C3, C4, Serie A, Bundesliga, PL, L1, Liga) la saison prochaine, le coût mensuel est le moins cher en Allemagne et en Italie de par un marché duopolistique (tripolistique avec Eurosport pour visionner les autres grandes disciplines). À noter qu’outre-Rhin, bien que l’accès au sport y soit le moins cher, la redevance TV allemande est la plus onéreuse des cinq pays étudiés.

A propos de Thomas G

Un commentaire

  1. Même si ça ne fait pas partie du big 5, pour vois tous ces championnats, nous payons un peu plus de 25 euros par mois, avec un seul diffuseur qui a tous les droits, et évite de s’abonner à trente diffuseurs différents.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :