dimanche , 19 septembre 2021

Jeux Olympiques Tokyo 2021 : Le dispositif complet d’Eurosport

L’édition à Tokyo signe le grand retour des Jeux Olympiques sur la chaine sportive du groupe Discovery.

Alors qu’Eurosport bénéficie partout en Europe depuis les jeux d’Hiver de Pyeongchang 2018 de l’accord global signé à l’échelle continentale par Discovery en 2015 et comprenant les droits de diffusion des éditions 2018 à 2024, la France faisait figure d’exception. En effet, France Télévisions avait auparavant sécurisé les droits exclusifs sur notre territoire des éditions 2018 et 2020, et même sous-licencié à Canal+ l’édition japonaise.

Entre temps, Eurosport a pu récupérer auprès de Canal+ cette édition 2020, et peut donc mettre en place un dispositif d’ampleur à destination des abonnés français, dans la perspective de Paris 2024. Canal+ demeure le seul distributeur tiers des offres d’Eurosport, alors que Discovery a développé une offre OTT distincte sur les vestiges d’Eurosport Player et disposant d’un certain nombre de droits exclusifs.

Plus de 4000 heures de compétitions

Pour cette édition, la chaine mettra les petits plats dans les grands avec 10 chaines linéaires consacrées 24h sur 24 aux compétitions. Dans le détail, Eurosport 1 et Eurosport 2 proposeront deux flux continus, avec la promesse de retrouver les grandes stars internationales et les moments à ne pas manquer sur la première, et de suivre les français en lice sur la deuxième.

La programmation théorique des directs des deux chaines est à retrouver en cliquant sur les images suivantes :

Pour éditorialiser les deux antennes, Eurosport 1 proposera deux magazines quotidiens, Le Club JO, autour de 8h du matin pour découvrir les temps forts de la nuit, et à l’issue de la journée, autour de 15h.  Les horaires pourront varier selon les jours et les contraintes liées à la programmation. les téléspectateurs d’Eurosport 2 seront, de leur côté, accompagnés tout au long de la journée par un présentateur d’Eurosport, en charge de naviguer entre les compétitions en cours. Ces émissions seront présentées en alternance par Lesly Boitrelle, Olivier Canton, Laurie Delhostal et Louis-Pierre Frileux et Géraldine Weber.

En complément, une chaine Eurosport 4k va être mise en place de façon éphémère, à destination des abonnés Canal+, sur le Canal 62. Celle-ci proposera des compétitions majeures telles que de l’athlétisme, de la natation, du cyclisme, du tennis ou du volleyball.

Enfin, 7 canaux Eurosport 360 vont être mobilisés, afin de créer des chaines en continu sur une thématique ou un sport précis. Cela permettra par exemple de suivre l’intégralité des tournois de Basket, Handball et Volley, mais également de profiter des finales de Judo, des sessions de Golf ou de Football.

Pour commenter les épreuves, les journalistes maison seront mobilisés, à savoir Guillaume Di Grazia, Louis-Pierre Frileux, Céline Géraud, Thomas Bihel, Géraldine Weber, Anne Boyer et Bertrand Milliard. A leurs côtés, des consultants de choix, tels que Arnaud Di Pasquale (Tennis), Alain Bernard (Natation), Émilie Le Pennec (Gymnastique), Sarah Ourahmoune (Boxe), Amélie Goudjo et Nodjialem Myaro (Handball).

Le dispositif diffèrera pour les abonnés OTT. Ceux-ci accèderont aux antennes linéaires habituelles, mais pas aux canaux additionnels thématiques. En revanche, ils disposeront sur l’application et le site Eurosport de l’intégralité des flux de compétitions en direct et en replay.

Avec cette offre, Eurosport espère bien rappeler sa place singulière dans le paysage audiovisuel sportif français. Mais surtout, cela permet de préparer les équipes éditoriales à l’échéance de Paris 2024. Le prochain stop aura lieu cet hiver pour les Jeux de Pékin 2022, avec une répartition des droits qui devrait préfigurer celle que nous découvrirons dans trois ans.

A propos de R.M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.