lundi , 21 juin 2021

L’Équipe présente sa nouvelle plateforme numérique et remodèle ses offres

Le groupe mise sur la forte actualité de l’été pour augmenter sa puissance et ses revenus

C’est une marque emblématique dans le paysage médiatique et sportif français. Le journal, dans une situation quasi-monopolistique, fait depuis de nombreuses années face à la crise de la presse et a du se réinventer pour s’adapter aux nouveaux modes de consommation de l’actualité. En parallèle, la chaine L’Équipe est toujours un actif déficitaire depuis 2012 et son arrivée sur le marché de la télévision gratuite.

L’équation est donc complexe pour les dirigeants de la filiale du groupe Amaury. C’est ainsi que le Directeur Général arrivé en 2018, Jean Louis Pelé, a annoncé fin 2020 la mise en œuvre d’un Plan de Sauvegarde de l’Emploi. S’en est suivie une grève en Janvier 2021, face à un plan très largement rejeté en interne. Ce dernier a été remplacé en mars 2021 par Laurent Prud’homme, ancien directeur général d’Eurosport.

C’est ce bon connaisseur des milieux audiovisuels qui a récupéré ce dossier explosif. Moins de trois mois plus tard, le groupe, réuni notamment autour de Jérome Cazadieu, directeur de la rédaction du journal, a présenté sa nouvelle stratégie, applicable dès ce mercredi 26 mai.

Un nouveau terrain de jeu numérique

L’enjeu est de retravailler le site et les applications connues des utilisateurs, dans une logique de plateforme et dans la continuité des codes visuels actuels. C’est ainsi que seront désormais valorisées au même titre que les sections Directs ou Chrono une section Explore et une section Live.

L’univers Explore proposera pas moins de 300 contenus originaux enrichis tels que des enquêtes approfondies, des podcasts, décryptages ou des documentaires, et sera mis à disposition de tous les abonnés payants aux offres numériques.

L’univers Live proposera de nombreuses compétitions sportives en plus de la chaine linéaire. L’idée est d’exploiter de façon plus approfondie et valorisée le large portefeuille de droits de la chaine. Ces diffusions sportives présentées comme accessibles à tous intègreront des contenus exclusifs (1800 heures de direct sur les 2500 promises) et gratuits, bien que les dirigeants n’excluent pas, dans un second temps, de proposer des contenus payants.

Cette montée en puissance de l’offre de streaming intervient alors que la chaine linéaire a fait évoluer sa ligne éditoriale, valorisant ses puissantes tranches de magazines (L’Équipe d’Estelle et l’Équipe du Soir), et proposant ces dernières semaines de nombreux films sous la marque L’Équipe Ciné. Cette stratégie pourrait bien être celle qui conduira le canal 21 de la TNT à l’équilibre économique, sans que l’on dispose de certitudes concernant les droits d’envergure négociés avant 2018 par Cyril Linette tels que les matchs de qualification, de Ligue des Nations de l’UEFA (-2022) ou le Biathlon (-2022), alors que le contrat avec RCS comprenant le Tour d’Italie a été perdu cette année.

De nouvelles offres à destination du grand public

Pour le consommateur, cette refonte se traduira par l’apparition de nouvelles offres d’abonnements numériques. Les 308.000 abonnés numérique actuels disposent d’une offre unique proposée à 9,99€ par mois sans engagement (5€ par mois pour les 16-25 ans), ou bien à 99,99€ pour un an (soit 8,33€ par mois). L’équivalent de cette offre a été rebaptisée Essentiel, et est désormais proposée à 11,99€ par mois sans engagement ou 9,99€ par mois avec un an d’engagement.

En complément, une offre Découverte a été créée en entrée de gamme. Celle-ci donne accès à l’ensemble des articles et contenus Explore, mais pas au journal en version numérique, ni au magazine. Son prix se veut plus attractif (9,99€ par mois sans engagement, 7,99€ par mois avec), et cette offre devrait accueillir les actuels abonnés bénéficiant d’un compte grâce aux offres Canal.

Enfin, le haut de gamme a été baptisé offre Intégrale, et proposera à ses bénéficiaires les versions numériques de France Football et Vélo Magazine en plus des contenus de l’offre Essentiel. Le tout correspondra à un montant mensuel de 15,99€, réduit à 13,99€ en cas d’engagement d’un an. Les deux magazines phares du groupe sont désormais intégrés aux offres numériques, alors que l’emblématique France Football passe en ce mois de juin d’un format hebdomadaire à mensuel, pour des raisons économiques.

L’objectif est donc multiple : développer l’offre gratuite et la puissance de la marque, augmenter le nombre d’abonnés – 450.000 visés à l’horizon 2025 – en segmentant les offres, augmenter le revenu généré par chaque abonnement, tout en réduisant les couts de production. Le pari est ambitieux, mais la victoire n’en serait que plus belle, même si ce n’est pas ce genre de victoires que l’on célèbre dans les colonnes de L’Équipe.

A propos de R.M.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.