mardi , 20 avril 2021

Italie : La Série A juge irrecevable l’offre de Mediapro et hésite entre DAZN et Sky

Le suspens augmente en Italie, alors que les clubs doivent décider de la réponse à donner aux propositions reçues pour les droits TV de la Série A sur la période 2021/2024.

Après une première ouverture des offres, puis une phase de négociation privée qui s’est déroulée vendredi dernier, les dirigeants de Série A ont officiellement découvert ce lundi 8 février le montant des offres déposées par des diffuseurs intéressés. Alors qu’une décision était attendue de cette réunion, un nouveau délai de réflexion a été souhaité, avec un nouveau rendez-vous fixé au jeudi 11 février.

Les dirigeants des clubs italiens doivent faire leur choix sur la base de deux principales offres déposées suite aux négociations privées. Cette étape a vu le retrait volontaire d’Eurosport et la mise à l’écart de Mediapro dont la candidature a été jugée irrecevable. Le groupe espagnol, qui tente depuis plusieurs années d’entrer dans ce marché n’a pas du être aidé par sa récente expérience hexagonale.

La meilleure offre a été déposée par DAZN

Les clubs disposent de plusieurs possibilités, alors que les deux offres de Sky et DAZN sont en deçà du montant actuel (973M€ par saison), bien loin du prix de réserve (1,15Md€) et que cet appel d’offres ouvre la voie au possible lancement d’une chaine de la ligue complémentaire des diffuseurs traditionnels, voire exclusive. Pour rappel, deux possibilités sont étudiées en parallèle lors de la phase en cours : soit une attribution par mode de distribution (Satellite, Numérique Terrestre, OTT), soit par matchs (Lot principal avec 7 matchs, lots complémentaires à 3 matchs).

En premier lieu, la répartition par mode de diffusion a vu, selon l’agence de presse italienne ANSA, Sky faire la proposition la plus intéressante à hauteur de 750M€ par saison pour les 3 supports. Dans cette hypothèse, les droits non exclusifs sur le web resteraient à commercialiser (auprès d’autres acteurs ou directement sur une plateforme à créer) pour espérer arriver aux montants attendus. Dans le même temps, la meilleure offre en matière de répartition par matchs est plus intéressante et est venue de DAZN, en position d’accrocher l’intégralité des rencontres contre 840M€ par saison. 3 rencontres seraient codiffusées par Sky, contre 70M€ supplémentaires. Le prix de réserve des deux lots où DAZN est en avance était de 900M€. Celui que convoite Sky était de 250M€.

Si cette deuxième offre semble plus attractive, les clubs semblaient inquiets à l’idée de passer la majorité du championnat sur une offre exclusivement numérique, et de se détourner en grande partie du fidèle diffuseur satellite aux 2,5 millions d’abonnés qu’est Sky. D’où l’incertitude qui planait avant d’aborder la réunion, et la volonté de certains de laisser à Sky une ultime chance d’approcher son offre de celle réalisée par son concurrent avant d’acter l’attribution.

Du temps pour réfléchir… ou négocier ?

La 3e voie consisterait à passer à la phase 2 en ouvrant les enveloppes des intermédiaires (qui commercialiseraient l’intégralité du championnat au titre de la Ligue en apportant chaque saison un minimum garanti et très rapidement une caution sous forme d’avance, plus une garantie bancaire), puis en cas d’échec des potentiels partenaires pour monter un projet de chaine de la ligue ayant l’exclusivité des droits. Sans la moindre garantie sur le fait que le contenu des enveloppes soit plus prometteur que les 910M€ qui pourraient être obtenus actuellement.

En sortant de la réunion du jour, le Calcio s’est laissé un peu de temps pour réfléchir à la meilleure stratégie. Une hypothèses soulevée dans la soirée par les médias locaux consisterait à accepter les offres de DAZN et à relancer la consultation pour le lot de 3 rencontres qui à l’heure actuelle irait à Sky. Son montant qui est jugé faible dispose de la plus importante marge de progression, ce qui permettrait d’arriver à minima au montant actuel des droits.

C’est un important travail en sous terrain qui devrait être réalisé d’ici à jeudi, afin d’étudier la faisabilité juridique des options, mais également la pertinence stratégique des diverses solutions, au moment où personne ne connait le montant des propositions réalisées au titre des phases 2 et 3. Ce sont 14 voix parmi les 20 clubs qui sont nécessaires pour valider une éventuelle attribution.

Ligue Europa et Ligue Europa Conférence : L’intégralité sur Sky Italia

Dans ce contexte particulier en Italie, le groupe Sky a officialisé l’acquisition d’une grande partie des droits des Coupes UEFA à compter de septembre et ce pour 3 saisons.

Le groupe a obtenu l’intégralité et l’exclusivité des deux coupes disputées le jeudi. Il a par ailleurs officialisé l’obtention de 104 rencontres de Ligue des Champions en exclusivité, mais également de la codiffusion pour le payant du lot premium du mardi (16 matchs) et de la finale, qui seront également chez Mediaset.

Enfin, les 16 autres rencontres qui correspondent à l’affiche du mercredi plus la Super Coupe d’Europe seront une exclusivité Amazon Prime Vidéo.

Sur le plan financier, le lot de Mediaset est estimé à 45M€, celui d’Amazon à 80M€ par saison. Sky de son côté paiera plus de 115M€ par saison selon Italia Oggi, contre 300M€ (260 après rétrocession de droits en clair) sur le cycle actuel. Au total, l’UEFA touchera plus de 240M€ par saison, sachant que des revenus complémentaires pourraient provenir de la mise en vente de lots non-exclusifs pour une exploitation en streaming

A propos de R.M.

Avatar

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.