lundi , 21 septembre 2020

Football : La France sera-t-elle le plus cher pays d’Europe pour s’abonner aux chaînes sportives la saison prochaine ?

Après l’accord Mediapro/Altice sur la diffusion des Coupes d’Europe, le choix des abonnements aux chaînes sportives françaises pour voir le football est chamboulé. Ce contexte ravive les controverses épinglant un PAF sportif trop onéreux comparé à nos voisins européens.

C’est une remarque régulièrement prononcée, d’autant plus en ces temps d’avènement de reprise et de nouveau diffuseur. Suivre le sport à la télévision, et plus précisément le football, est devenu trop cher. Les critiques vont même jusqu’à dire que la France serait le pays européen où, pour prétendument 85€, il est le plus coûteux de suivre les grandes compétitions nationales et européennes. Mais qu’en est-il réellement ?

En épluchant scrupuleusement les offres des quatre grands pays voisins à la France, MediaSportif vous propose un comparatif détaillé des abonnements à souscrire dans chacun de ces marchés. L’objectif est de suivre les championnats domestiques (les premières et deuxièmes divisions ainsi que la coupe nationale), les deux Coupes d’Europe (Ligue des Champions et Europa League), ainsi que les quatre autres principaux championnats européens pour compléter le Big Five (Bundesliga, Liga, Ligue 1, Serie A et Premier League)

Ce récapitulatif ne donne qu’un ordre d’idées. En effet, il a été dressé fin juillet 2020 ; il peut donc être obsolète d’ici quelques semaines en raison des prix variant, et d’ici un an en raison des droits TV changeant. Aussi, il est à tenir compte de la complexité des offres, notamment celles des opérateurs télécoms qui réalisent des promotions et proposent de multiples services pour accompagner leurs offres sportives. Il est également à préciser que les conditions pour payer la redevance à l’audiovisuel public — que nous allons évoquer — sont différentes selon les pays.

Ceci empêche une comparaison neutre. Afin de donner un tarif mensuel juste et réaliste, nous opterons pour une période d’un an en tant que nouvel abonné et tiendrons compte des réductions en vigueur au moment de l’écriture de cet article, car celles-ci peuvent être très régulières chez certains opérateurs. Aussi, nous donnerons un tarif en parité de pouvoir d’achat avec un résultat en euro français, afin de tenir compte des différences de niveaux de vie entre les pays. Retrouvez notre point méthodologique à la fin de cet article.

ESPAGNE

Au sud de la France, un acteur dispose de la quasi-intégralité des compétitions. Movistar, détenu par l’opérateur Telefónica, propose l’offre Fusión Selección Plus Fútbol, qui comprend d’une part 90% de la Liga Santander (D1) et 80% de la Liga Smartbank (D2), d’une autre la Ligue des Champions, l’Europa League et des ligues européennes telles que la Seria A, la Bundesliga et la Ligue 1. En Espagne, les compétitions domestiques sont traditionnellement distinguées de celles européennes en deux offres distinctes.

Pour souscrire à cet abonnement — qui réunit donc deux packs — directement chez Movistar, il faut débourser 114€/mois. Une promotion réduit actuellement ce tarif à 57€ mensuel pour les six premiers mois. À ces prix-là, l’opérateur intègre également, dans son offre, une ligne de téléphone fixe, un abonnement à la fibre, une ligne mobile avec appels et internet illimités, des séries et divers autres services. Il est à noter que, en Espagne, les bouquets sportifs sont fortement liés aux fournisseurs d’accès à internet. Chez Movistar, la valeur des deux packs n’est par exemple pas affichée. Il est nécessaire de choisir l’un des forfaits Fusión triple play de l’opérateur pour voir le football.

Toutefois, les chaînes de Movistar, qui diffusent ces compétitions, sont également disponibles chez un autre opérateur. Avec Orange, un abonné débourse 31,90€ (15,90 pour chacun des deux packs — domestique et européen — qui sont vendus séparément) en complément de son offre fixe, internet et mobile. Chez sa petite sœur Jazztel, équivalent de Sosh en France, l’offre sportive est aux mêmes prix. Nous choisirons donc ces derniers en lieu et place de ceux de Movistar afin d’avoir une valeur fiable.

Durant cette saison 2019/2020, il y avait une alternative pour s’abonner uniquement aux deux pass — domestique et européen — sans passer par un FAI. Le groupe Mediaset avait lancé, il y a un an, MitelePlus. Les chaînes de Movistar étaient alors disponibles pour 37,50€/mois (19,99€ pour les Ligas, 16,99€ pour l’Europe et 2,5€ d’abonnement de base à la plateforme Mitele qui comprend également des séries). Mais pour des raisons économiques, le prix a aujourd’hui doublé et le service n’existera plus la saison prochaine.

À ces offres, il ne manque que la Premier League. Celle-ci est proposée en exclusivité sur DAZN. Le service de Perform, uniquement en OTT, est au prix de 9,99€/mois et 99,99€/an avec un premier mois gratuit, ce qui donne 7,5€/mois la première année. À noter qu’en clair, un match de première division et deux rencontres de D2 — ceux qui ne sont pas détenus par Movistar — sont diffusées sur GolTV.

Du côté des coupes nationales, la Copa del Rey est diffusée en intégralité sur DAZN. Les principales affiches sont également détenues par Mediaset, qui les propose sur sa plateforme payante MitelePlus (que nous avons vue plus haut), mais également en clair sur ses chaînes Telecinco et Cuatro. La Supercoupe est, elle, proposée par le groupe public RTVE. À noter qu’il n’y a pas de redevance à l’audiovisuel public espagnol pour les ménages.
c

Synthèse : Ainsi, en Espagne, pour suivre la Liga, la C1, la C3, la Serie A, la Bundesliga, la L1 et la PL, il faut souscrire à Movistar (via Orange ici) et à DAZN, ce qui revient actuellement, sur un an, à 39,40/mois. En parité du pouvoir d’achat, l’offre équivaut à 47,28€/mois pour un Français. Ce prix est une valeur et ne comprend pas d’abonnement fixe, internet et mobile alors que cela en est l’usage en Espagne. La saison prochaine, il sera en effet impossible de contourner légalement les FAI — comme ce qui pouvait se faire la saison dernière avec MitelePlus.

d
ITALIE

Au sud-est, deux acteurs se partagent le marché. La chaîne Sky Sport détient les droits de la Ligue des Champions, de l’Europa League, de sept matchs de Serie A, de la Bundesliga et de la Premier League. La première division nationale est disponible dans une offre nommée Sky Calcio. Les autres compétitions sont intégrées à une autre, intitulée Sky Sport. Alors que chacun de ces deux abonnements est au prix de 33€/mois durant une année puis 43,20€, l’offre Sky sul digitale terrestre les réunit pour 34,90€/mois pendant un an puis 44,90€. Même si le matériel (décodeur, parabole,…) n’est pas compris, il faut tout de même payer 39,00€ supplémentaires au début de l’abonnement pour des « coûts d’activation ». Or, pour éviter de payer ces derniers, le service OTT de Sky, NowTV, vend un abonnement à 29,99€/mois réunissant Sky Calcio et Sky Sport. C’est donc celui-ci qui est le plus intéressant.

Le deuxième acteur est le service DAZN. Celui-ci propose les trois autres matchs de Serie A, la Serie B, la Liga et la Ligue 1. Le « Netflix du sport » est au prix de 9,99€/mois. Du côté du clair, Rai Sport propose traditionnellement la Coupe et la Supercoupe nationale. À noter que la redevance annuelle à la télévision publique s’élève à 7,5€/mois et est située dans la fourchette basse du classement européen. En gratuit toujours, le groupe privé Mediaset propose une affiche de C1 par journée sur l’une de ses chaînes et Sky Sport fait de même pour un match de C3 sur TV8 — expositions en clair valables pour les phases finales.
q

Synthèse : Ainsi, en Italie, il faut débourser 39,98€/mois pour suivre, durant un an, les principales compétitions italiennes et européennes au plus bas prix (NowTV + DAZN). En parité de pouvoir d’achat, cela correspond à 44,38€ pour un Français.

s
ALLEMAGNE

Outre-Rhin, le sport à la télévision payante est également réparti sur deux marques. La filiale sport du groupe britannique Sky propose, comme en Italie, deux offres : une première à 12,50€/mois avec la Bundesliga (Sky Sport en détient les principaux lots dont tous les matchs du samedi) ainsi que l’ensemble de la 2. Bundesliga ; une deuxième à 5€/mois avec deux affiches de Ligue des Champions par journée, la Premier League et la DFB-Pokal. Ces tarifs sont des bonus à souscrire en plus de l’abonnement mensuel à Sky pour 12,50€, auquel il faut également ajouter l’installation et les équipements à 12,90€ au début de l’engagement. Sur un an, l’ensemble revient à 31,08€/mois (il s’agit d’un tarif réduit sur les douze premiers mois). Mais comme pour l’Italie, Sky propose une offre 100% digital avec son service Sky Ticket. L’abonnement sport qui réunit les deux packs y est à 19,99€/mois pendant une année, puis 29,99€. C’est donc celui-ci qui est le plus intéressant.

Le deuxième acteur, qui complète le duopole comme dans les deux autres pays que nous avons vus, est DAZN. La plateforme propose les autres matchs de Bundesliga. Ceux-ci avaient été achetés il y a quelques années par Eurosport, avant que la chaîne de Discovery ne les revende à son concurrent il y a un an. Ceci a entraîné une passe d’armes financières ; depuis, Amazon propose également ce lot qui comprend le match du vendredi, quelques-uns ayant lieu le dimanche et le lundi au cours de la saison, la Supercoupe et les barrages de relégations de première et deuxième divisions. DAZN diffuse également en OTT le reste des matchs de la C1, les matchs de C3 sauf l’affiche de la soirée du jeudi, la Liga, la Seria A et la Ligue 1. Son offre annuelle avec un mois gratuit est à 110€, ce qui revient à 9,17€/mois.

En gratuit, RTL propose une affiche de C3 par journée. Aussi, les chaînes publiques ZDF et ARD retransmettent respectivement la Supercoupe et quelques matchs de Coupe nationale. Sport 1 diffuse également de nombreuses rencontres de cette dernière. À noter que la redevance à l’audiovisuel public allemand s’élève à 17,50 euros par mois, et est située dans la fourchette haute du classement européen.
x

Synthèse : Ainsi, pour suivre le football en Allemagne, il faut au total débourser 29,16€/mois (Sky Ticket + DAZN), soit 30,62€ pour un Français en tenant compte de la différence de pouvoir d’achat.

s
ANGLETERRE

Outre-Manche, le sport est partagé entre deux importants diffuseurs. BT Sport propose les deux coupes européennes, une cinquantaine de matchs de Premier League, la Ligue 1, la Bundesliga et la FA Cup. Sky Sport dispose, elle, des droits de plus d’une centaine de rencontres de PL, des divisions inférieures et de la coupe EFL. Auparavant, les deux groupes étaient concurrents mais depuis septembre 2019, chacun propose un abonnement réunissant les deux offres. En effet, BT et Sky se sont alliés en 2017 lors de l’appel d’offres de la Premier League pour maintenir leur influence. Toutefois, l’abonnement commun nécessite de souscrire soit à la télévision de Sky, soit à une boxe internet chez BT. Ainsi, nous choisirons finalement leur offre OTT respective à £25/mois chez BT Sport et à £33,99/mois pour le Sky Sports Pass de NowTV.

À cela, il faut ajouter Amazon Prime Now (£7,99/mois avec trente premiers jours gratuits) puisque le géant du web détient une vingtaine de matchs de la première division. Aussi, la plateforme OTT Premier Sport (£9,99/mois) détient la Liga et la Serie A. Enfin, la BBC détient les droits en clair de quelques matchs de FA Cup, lesquels appartiendront à son concurrent iTV dans un an. Il est donc à noter que pour profiter de l’audiovisuel public britannique, il faut détenir une licence au prix annuel de £13,12/mois.
s

Synthèse : Ainsi, il faut débourser £76,30/mois pour suivre le football en Angleterre, soit 72,49€ pour un Français en tenant compte des disparités de pouvoir d’achat.

s
FRANCE

Notre pays est, avec l’Angleterre, le marché le plus complexe pour suivre le football à la télévision. CANAL+ possède la Premier League (en co-diffusion avec RMC Sport) et deux matchs de Ligue 1 par journée. beIN SPORTS diffuse la Serie A, la Liga, la Bundesliga et deux matchs de Ligue 2. Téléfoot propose huit matchs de L1, huit matchs de L2 ainsi que la Ligue des Champions et l’Europa League (en co-diffusion avec RMC Sport). Ainsi, il n’y a plus de raisons de s’abonner à RMC Sport lorsque l’on veut suivre les grands championnats (la chaîne diffuse tout de même, ce mois-ci, en exclusivité les phases finales reportées des C1 et C3). C’est pour garder ses abonnées qu’Altice s’est par ailleurs, en premier, lié à Mediapro. SFR proposera ainsi une offre au même tarif que Téléfoot, alors que cette même offre réunit la nouvelle chaîne de Mediapro ainsi que RMC Sport. Enfin, Eurosport diffuse la Coupe de France avec le service public.

Dans cet éparpillement, CANAL+ a noué des accords. Ainsi, alors que sa chaîne mère et CANAL+ DÉCALÉ sont au premier prix de 19,99€/mois, l’ajout du pack Sport qui comprend CANAL+ SPORT, beIN SPORTS (en distribution exclusive depuis juin) et Eurosport ramène le prix mensuel à 39,99€. Sur ce pack, les jeunes de moins de 26 ans ont par ailleurs une réduction de 10€/mois et les clients d’Orange en ont une de 5€/mois. Téléfoot sera, elle, au prix de 25,90€/mois avec un engagement d’un an. Pour le même tarif, les clients SFR pourront avoir RMC Sport — la chaîne peut intéresser des amateurs de football pour des raisons éditoriales et/ou pour sa diffusion de la première division portugaise. Nous mettrons à jour cet article si Mediapro conclut d’autres accords de diffusion pour sa chaîne Téléfoot.
d

Synthèse : il faudra ainsi débourser, durant un an, 65,89€/mois pour voir le football national et européen en France à partir de fin août (CANAL+ pack sport + Téléfoot).

d

b

CONCLUSION

  • Pour suivre les compétitions domestiques (D1, D2 et coupe) et européennes (C1, C3, Serie A, Bundesliga, PL, L1, Liga) la saison prochaine, l’abonnement mensuel est le moins cher en Allemagne et en Italie de par un marché duopolistique. À noter qu’outre-Rhin, bien que l’accès au sport y est le moins cher, la redevance TV est le plus onéreux des cinq pays étudiés.
  • Pour l’Angleterre et la France, le total à payer chaque mois est en revanche le plus cher en raison d’un marché de diffuseurs pléthorique, notamment sur le secteur anglais (quatre offres différentes). En France, sans compter RMC Sport, quatre chaînes différentes sont nécessaires et sont rassemblées dans le pack de CANAL+.
  • Enfin, en Espagne, la valeur du football est semblable à celle de l’Italie. Mais y voir le sport nécessite de passer par un FAI, ce qui augmente la facture en raison de prix assez élevés, derrière les Pyrénées, dans ce domaine.

b

MÉTHODOLOGIE

Comme indiqué en préambule, nous portons notre analyse sur une année. Ainsi, lorsqu’une offre propose un mois gratuit, lorsqu’une réduction est réalisée sur les six premiers mois et lorsque nous n’avons qu’un prix annuel, nous calculons le total sur la première année pour ensuite le ramener au mois. C’est pour cela qu’il existe des décimales inusitées dans nos résultats.

Concernant l’utilisation des parités de pouvoir d’achat, nous  utilisons un tableau de l’OCDE qui calcule, chaque mois, les comparaisons de niveaux de prix (CPL) entre les pays membres de l’organisation économique. La théorie veut que l’on oppose un même panier de biens dans plusieurs pays pour y voir les différences de valeurs.

A propos de Thomas G

Avatar

7 commentaires

  1. Avatar

    Et la Suisse? C’est juste scandaleux

  2. Avatar

    allez vous faire mettre avec vos millions de chaînes pour un match de foot

  3. Avatar

    Dans aucun pays, il n’est pas possible s’abonner pour voir 8 matches de championnat ,des ligue des Champions et de la Ligue Europa pour 26 €

    • Avatar

      uniquement en france ce qui en fait l’offre la plus complète et la moins chère des pays européens comparés

  4. Avatar

    Tout cela me donne surtout l’impression qu’en dehors du foot, point de salut….. J’ai comme l’impression que d’ici peu il sera impossible de voir un autre sport….

  5. Avatar

    Très intéressant ! ça aurait été intéressant aussi de comparer avec nos voisins belges et suisses, du moins pour leur partie francophone, où il subsiste encore un peu de C1 et C3 en clair ; la Suisse qui a tout de même un match de championnat par journée co-diffusé en clair sur la RTS

  6. Avatar

    Bravo pour l’article et merci 😉 !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :