mardi , 24 novembre 2020

Droits TV : Téléfoot et RMC Sport diffuseront la C1 et la C3 la saison prochaine

Altice, qui doit faire des économies, partage l’ultime saison de son contrat de diffusion de la Ligue des Champions et de l’Europa League avec Mediapro, qui doit attirer un grand nombre d’abonnés.

C’est une annonce qui devrait changer la vision portée depuis longtemps sur la chaîne Téléfoot. Mediapro, nouvel acteur du sport en France avec son acquisition d’une large partie de la L1 et de la L2, proposera également l’année prochaine l’intégralité de la C1 et de la C3, dont les finales et la Supercoupe. C’est Altice qui en fait ce soir l’annonce dans un communiqué.

Les droits des deux compétitions européennes étaient pourtant entre les mains de RMC Sport, jusqu’en 2021. Finalement, alors que le groupe Altice a lancé un plan d’économie, la chaîne d’Alain Weill lâche l’exclusivité et co-diffusera avec Mediapro la compétition phare de son offre sportive, rendant encore plus incertain son avenir.

Cette co-diffusion ne dure donc qu’une année. Pour rappel, à partir de la saison 2020/2021 et pour trois saisons, CANAL+ diffusera l’affiche du mardi et celle du mercredi, beIN SPORTS l’ensemble des autres matchs et TF1 la finale — ce que la chaîne gratuite va également faire cette année comme elle l’a communiqué la semaine dernière.

Un investissement d’un milliard d’euros

Il y a quelques semaines encore, peu d’informations étaient connues sur cette chaîne qui, dans moins d’un mois, diffusera une large partie du football français jusqu’en 2024. Autre que les présentateurs et journalistes, il était seulement certain que Mediapro diffuserait, lors de chaque journée, huit matches de L1 et huit matchs de L2 contre un chèque avoisinant les 800 M€ chaque saison. Son président, Jaume Roures, répétait alors que le tarif mensuel s’élèverait à 25€.

En se partageant le montant du contrat européen (350 M€), RMC Sport et Mediapro s’acquitteraient l’année prochaine d’un chèque de 175 M€ chacun. Toutefois, ce chiffre pourrait être porté à la baisse en faveur du groupe sino-espagnol si celui-ci, jouant la carte de l’échéance rapide de la co-diffusion, parvient à négocier. Au total, Mediapro devrait tout de même débourser près d’un milliard d’euros la première année, sans les frais de production.

SFR premier FAI, suivi d’Orange ?

Pour Mediapro, cette acquisition est une aubaine dans le lancement de sa chaîne. Les téléspectateurs, réticents à l’idée de débourser 25€ / mois pour les seules L1 et L2, pourrait finalement souscrire un abonnement. Le tarif devrait toutefois augmenter avec cette nouvelle acquisition (voir plus bas). Aussi, cette diffusion de la C1 et de la C3, uniquement la première année, peut être une vitrine pour Téléfoot. Rappelons qu’entre 2021 et 2024, la chaîne diffusera tous les matchs de la Ligue Europa et de la nouvelle Ligue Europa Conférence, exceptée l’affiche de la soirée qui sera retransmise sur CANAL+. D’ici un an, Mediapro pourrait également s’offrir de nouvelles compétitions. En 2021, les droits des championnats allemand, espagnol et italien seront par exemple remis en jeu.

En terme de diffusion, le communiqué de Mediapro, envoyé à la suite de celui d’Altice, dévoile quelques détails sur la manière dont seront proposés les futurs matchs. Une chaîne principale, intitulée « Telefoot », retransmettra les principales affiches comme celles du mardi et du mercredi soir de C1 et du jeudi soir de C3. Concernant les autres rencontres, elles seront diffusées sur des canaux additionnels nommés « Téléfoot Stadium ».

Du côté de la distribution de la chaîne, là aussi les contours se dessinent. Un premier accord a été conclu pour une diffusion sur les boxs SFR. Ceci fait partie des termes du contrat conclu sur la co-diffusion de la C1 et de la C3 avec RMC Sport — Altice possède la chaîne et l’opérateur. Dans son communiqué, Altice précise que cet accord porte sur la période 2020-2024. D’après les informations des Échos, pour ce premier accord entre Mediapro et un FAI, SFR ne devrait pas payer de minimum garanti alors que celui-ci était fixé à 100 M€.

L’envolé du montant de l’investissement se répercute sur l’abonnement. Ce dernier, pour l’instant confirmé uniquement chez SFR, affiche par la même occasion plus de détails. Ainsi, pour souscrire à Téléfoot avec un engagement d’un an, un abonné devra verser 25,90€ chaque mois. Pour une offre sans engagement, l’abonnement mensuel grimpe à 29,90€. Grégory Rabuel précise à L’Équipe que, dans cette offre, RMC Sport sera gratuit. Le directeur général de SFR explique en effet qu’il s’agit d’un ajout de Téléfoot, pour 14,90€, à l’offre sans engagement de RMC Sport à 15 € chez SFR.

Les fuites, dans la presse, de l’avancé des négociations depuis plusieurs jours pourraient relancer des discussions enlisées avec les autres distributeurs, notamment CANAL+. L’officialisation, aujourd’hui, de la présence de la C1 sur Mediapro redonne également à tous les FAI la possibilité de proposer de nouveau la prestigieuse compétition européenne, laquelle était réservée à l’opérateur au carré rouge et à CANAL+, sur satellite uniquement.

MAJ (27/07) : Ce lundi, depuis la fin d’après-midi, il est possible de remarquer la présence de la chaine Téléfoot dans la boutique des décodeurs Orange aux prix mensuel de 24,99€ (engagement 12 mois). Il est indiqué que cette offre ne sera pas disponible pour les abonnés satellite. Ce soir, la société de télécommunications dément.
d

À lire également : Distribution de la chaîne Téléfoot : Après SFR, bientôt Orange ?
d

Quel avenir pour RMC Sport ?

Cette co-diffusion, qui était envisagée depuis plusieurs mois avec l’annonce d’un plan social chez Nextradiotv, est en revanche un nouveau signe du déclin de RMC Sport. L’année prochaine, non seulement l’offre de la chaîne diminuera — disparition du tennis et de l’athlétisme pour des raisons économiques –, aussi ses deux principales compétitions — la Premier League et les coupes d’Europes — ne seront pas en exclusivité. Le championnat anglais est en effet en co-diffusion avec CANAL+ jusqu’en 2022, de la même manière que le sera la C1 et la C3 avec Mediapro.

Le coût des principaux droits sur RMC Sport devrait donc avoisiner 250 M€ (175 pour la co-diffusion avec Mediapro, 60 pour celle avec CANAL+, puis le basket avec l’EuroLigue, l’EuroCoupe et éventuellement la Jeep Elite si le contrat est renouvelé). Ceci rend incertain l’avenir de la chaîne puisqu’il y a de moindres raisons de s’y abonner. En fin de compte, les choix des téléspectateurs pour suivre le sport et en particulier le football aura une importance clé la saison prochaine.

A propos de Thomas G

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar

    Je crois que l’équitation va aussi disparaître des programmes de RMC Sport.

  2. Avatar

    Ça concernera aussi les abonnés aux offres RED BY SFR ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :