jeudi , 4 juin 2020

Altice engage un plan massif d’économies et ferme RMC Sport News

Après des années pleines d’ambitions, la convergence tant rêvée entre les médias et l’opérateur de télécoms SFR est officiellement rangée au placard.

Ces derniers jours, plusieurs annonces ont laissé planer le doute quant à la pérennité du pôle médias constitué par Patrick Drahi, avec notamment le transfert du quotidien Libération au sein d’une structure à but non lucratif.

Aujourd’hui, le groupe a officialisé auprès des salariés et de la presse une réorganisation axant le cap sur l’information entre les deux pôles RMC et BFM, et en fusionnant les services de gestion d’Altice avec ceux hérités du groupe Next Radio TV. Cela ne sera pas sans conséquences pour l’emploi au sein du groupe, et particulièrement pour les 154 salariés que compte RMC Sport selon Le Monde. En effet, dans le contexte lié à la crise du Covid-19, c’est un plan de départs volontaires qui est annoncé, mais également une réduction du recours aux intermittents, pigistes et consultants.

Plusieurs droits sportifs non renouvelés

Concernant le pôle sport constitué autour de RMC Sport pour la télévision, la fermeture de la chaine RMC Sport News, évoquée il y a quelques jours par L’Équipe, est officialisée. Le groupe en profite pour annoncer qu’il ne diffusera plus d’Athlétisme, d’Équitation et de Tennis. Les contrats avec la fédération française d’athlétisme et avec la Diamond League, qui arrivent à échéance, ne sont donc pas renouvelés. Plusieurs tournois de tennis français ATP 250 devront également trouver de nouveaux diffuseurs au moment d’envisager leur prochaine édition 2021.

La communication reste évasive concernant les derniers droits récents. Nul doute que celui liant la chaine avec la Ligue Nationale et la fédération française de Basket qui se termine cet été ne sera pas prolongé, semant le doute quant aux capacités pour les clubs à obtenir un contrat aussi avantageux (10M€ par saison) à compter de l’automne. Le basket devrait rester à l’antenne encore une année, correspondant à l’issue du contrat auprès de l’Euroleague.

Quel avenir pour les droits de la Ligue des Champions et de la Premier League ?

L’incertitude est importante concernant les droits de football. La chaine est engagée auprès de l’UEFA avec l’exclusivité des coupes d’Europe de clubs jusqu’à l’été 2021 et doit 350M€ pour la saison à venir. L’hypothèse d’une rétrocession de ce poids économique auprès de la concurrence est toujours d’actualité, bien qu’aucun élément n’ait pu confirmer d’éventuelles discussions avancées. Par ailleurs, Alain Weill indique ce soir auprès du Figaro qu’ils diffuseront toujours la plus prestigieuse des compétitions de clubs la saison prochaine.

La chaine dispose enfin des droits de co-diffusion de la Premier League pour 2 saisons, contre 50M€ annuels. Il est difficile de prédire le devenir de l’arrangement noué l’an passé avec Canal+. La chaine cryptée, qui dispose du seul accord de distribution de RMC Sport en dehors de SFR et qui retrouvera la Ligue des Champions en 2021, sera l’élément essentiel quant au devenir de ces deux droits premium sur ces prochains mois.

Globalement, c’est la pérennité du pôle de chaines sportives hérité de Ma Chaine Sport qui est aujourd’hui questionnée, alors que RMC Sport 4 se distingue dans le paysage audiovisuel sportif par ses diffusions de sports extrêmes et de combat. Il est difficile de savoir si une fermeture est envisagée à court ou moyen terme, ou bien si l’objectif est de conserver quelques chaines sportives ayant su trouver leur place, notamment par leur capacité à ne pas peser sur les finances du groupe.

Avec plus d’un milliard et demi d’euros de droits sportifs acquis, dont 450 millions d’euros restent à payer, pour seulement 2 millions d’abonnés environ, la stratégie aura été un échec sur le plan comptable. Et si l’opérateur SFR a, dans le même temps, retrouvé des clients au prix d’une stratégie commerciale agressive, les pertes du pôle sport se mesurent en centaines de millions d’euros.

A propos de R.M.

Avatar

10 commentaires

  1. Avatar

    Distribution exclusive, diversification insuffisante, stratégie chaotique (se réjouir de ne pas avoir à diffuser les clubs français en Europa League mais le faire quand même sous la pression des fans de foot), promesses non tenues (non-diffusion de la Pro A en clair)… Si RMC est un modèle de radio, à la télé c’est un naufrage. Un cas typique de tout ce qui ne faut pas faire ! Une bonne nouvelle a priori pour les fans de sport, d’autant que Bein risque d’avoir des trous dans ses grilles l’an prochain du fait de la perte de la Ligue 1. Enfin, si tant est qu’ils continuent à être diffusés sur les box, sinon, ça tournerait au désastre !

  2. Avatar

    Mais d’après mes infos C+SPORT pourrait être intéressé par un retour de la Jeep Élite. Eurosport en seconde option.
    Le top serait le basket français en clair sur la chaîne l’équipe qui retransmet de plus en plus de direct en toutes disciplines.

    • Avatar

      Je vais essayer de répondre à tes 2 commentaires en un seul (attention pavé !) :

      Pourquoi des audiences faibles en Jeep élite ? Je dirais que c’est un tout, en fait : je n’en ai pas suffisamment vu pour juger de la qualité du travail de SFR Sport / RMC Sport mais la politique du groupe n’a clairement pas aidé à la mise en valeur, sans parler du prix jugé prohibitif par une large partie du public non abonné à SFR (mais on verra bien si y en a qui vont le mettre dans Mediapro pour le foot).

      Tu parlais d’une fenêtre en clair : sur l’équipe, rappelle-toi qu’il y a 3-4 ans, ils avaient les droits pour 12 matches dans la saison (mais aucun de phases finales, de mémoire) mais l’expérience semble l’avoir refroidi.
      Altice a pourtant essayé un effort supplémentaire en proposant un match de saison régulière en clair le dimanche sur Numéro 23 (l’ancêtre de RMC Story), et pourtant, malgré un créneau régulier qui pouvait servir de repère pour les suiveurs, l’expérience n’a pas duré plus d’une saison.
      Face à cela, je dirais : la promotion / communication autour du produit Jeep élite a-t-elle été défaillante ? peu « agressive » dans les journaux, à la télé / radio ? C’est en tout cas ce que j’ai constaté de mon côté. Peut-être aussi que les diffuseurs n’ont pas été suffisamment stratégiques dans le choix des créneaux ou des affiches à valoriser, qui plus est en concurrence avec le Top 14 ou la Ligue 1, par exemple.

      Certains esprits chagrins répondront que les suiveurs… n’ont pas joué le jeu avec Altice, mais pour les raisons que j’ai évoquées plus haut, peut-on vraiment leur reprocher ? Par la même, je ne connais pas le prix moyen d’un abonnement à un club, mais s’il est moins cher qu’un abonnement à RMC Sport, à titre personnel, le choix est vite fait ¯\_(ツ)_/¯

      Pour un éventuel retour sur le groupe Canal+, tu aurais un lien, un tweet ou autre ? Mais c’est vrai que ce serait cohérent avec la diffusion de la ligue des champions FIBA.
      Pour finir, par rapport à la NBA, ça fait quand même 35 ans qu’elle est diffusée en France, et elle a longtemps cohabité avec ce qui s’appelait la PRO A sur… le groupe C+, donc si je suis ton argument, il a un peu sa part de responsabilité dans la situation que tu dénonces, même si beIN a considérablement accru son exposition.

      En tout cas, ce sont les explications que je vois, moi, je ne prétends pas détenir la vérité, mais en tout cas, j’espère que le pavé n’est pas trop indigeste…

  3. Avatar

    Le basket français risque à nouveau de tomber dans l’anonymat. C’est quand même fou que ce sport qui nous a donné plusieurs coupes européennes (dont 5 pour Limoges) ne puisse jamais être pérénnisé sur la durée.
    Les audiences sont faibles, à qui la faute ?
    RMC SPORT faisait du bon travail.
    Vraiment dommage !
    Mais c’est vrai qu’à force de nous gaver de NBA les jeunes ne voient que par ce biais la grosse balle orange. Le basket business avant le basket passion.
    Triste époque.

  4. Avatar

    Tennis, équitation et athlétisme sont des sports clés de l’offre Eurosport (ils diffusent déjà les tournois ATP, 3 grands chelems en tennis, le global champions tour, les championnats d’Europe et les jeux équestres mondiaux en équitation, et les championnats d’Europe et du monde d’athlétisme) donc il serait assez logique que ces droits complètent leur catalogue.
    En revanche la grosse incertitude demeure pour le basket, je miserai sur un partage des droits entre Canal et BeIn.

  5. Avatar

    Qui pour diffuser désormais la Diamond League ? Cela devrait se jouer entre L’Équipe 21, le groupe Canal, TMC, Eurosport, Mediapro et BeIn Sport.

    L’hippisme va-t-il retourner dans le giron d’Equidia. Cela serait surprenant puisque la chaîne a abandonné ce droit à RMC Sport. Un investissement supplémentaire du groupe M6 dans le cheval serait surprenant. L’Équipe 21 devrait se désintéresser de cette discipline car ses créneaux du week-end sont déjà bien occupés par le cyclisme et le biathlon. Ce sport semble trop confidentiel pour intéresser TMC. Cela devrait donc revenir sur un groupe payant comme Eurosport, Canal, BeIn Sport ou Mediapro.

    Les tournois de tennis en France pourraient intéresser Eurosport, le groupe Canal ou BeIn Sport.

    Qui voudra des championnats de France de basket-ball ? L’Équipe 21 devrait faire l’impasse en raison d’un potentiel d’audiences insuffisant, alors que cela pourrait remplir ses soirées aujourd’hui peu consacrées aux directs sportifs. Aucun autre diffuseur en clair ne devrait monter au panier pour acquérir le basket français. On peut envisager un retour du basket sur le groupe Canal (avec la possibilité d’une fenêtre en clair pour quelques matches sur C8 ou CStar). Sinon le basket-ball pourrait-il atterrir sur BeIn Sport, Eurosport ou Mediapro ? Si aucun des acteurs cités n’investit sur le basket, il faudra alors se tourner sur Sport en France, comme pour le volley-ball et le handball féminin.

    • Avatar

      En l’état, Mediapro ne semble vouloir que du foot, alors à moins d’un improbable revirement, et même s’il m’était avis pendant un moment qu’ils ne peuvent pas attirer des abonnés avec que du foot français, tu peux les virer de ta liste.

      Pour les tournois ATP français, Eurosport, si elle veut compléter un peu son offre tennis, pourrait éventuellement s’y intéresser.

      Le basket, il m’a semblé avoir lu dans l’équipe qu’Eurosport et beIN ont été sondés, mais sans plus pour l’instant.

      La ligue de diamant, voire le contrat FFA, pourraient être des paris à faire du côté la chaîne l’équipe, pour qui ça ne doit pas représenter énormément de dates dans l’année, mais prendra-t-elle le risque de s’asseoir sur une soirée de foot international si des dates se percutent ?

      • Avatar

        EUROSPORT reprendra certainement/probablement le Tennis.

        En tant que Diffuseur des JO, pouruqoi pas l’Athlétisme aussi.

        Quant au Basket, j’ai lu la même Information dans L’Équipe et EUROSPORT diffuse déjà le Basket Italien et beIN la NBA. Pour beIN cela serait intéressant pour 2020/2021 mais le Quid serait des Saison 2021/2022 à 20203/2024 avec le Retour de la LDC… Il faudrait créer des Canaux supplémentaires pour la Semaine et le Week-End.

        N’oublions qu’à la Fin de la prochaine Saison à venir (2020/2021), la Liga, la Série A et la BUNDESLIGA, ne seront plus diffusées chez beIN si ils venaient à ne pas voir un voire les 3 Championnats renouvelés (cf. Les Droits internationaux).

        Pour la BUNDESLIGA, il faut attendre le 8 Juin 2020 pour savoir qui l’aura en France.

        Par contre, je me pose la Question du Pro D2. Est-ce que CANAL et EUROSPORT, malgré que cela soit CANAL qui a les Droits de 2020/2021 à 2026/2027, continuerons quand même avec le même dispositif revu et corrigé ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :