lundi , 1 juin 2020

Mediapro vise les 3,5 millions d’abonnés avec sa chaine pour la Ligue 1 et la Ligue 2

Julien Bergeaud était invité ce mercredi du colloque Think Foot 2020. L’occasion d’en dire officiellement un peu plus sur le projet de sa future chaine.

C’est un directeur général toujours aussi seul, les noms des recrues toujours actuellement en poste ailleurs viendront plus tard, qui s’est présenté devant la presse pour faire un point d’étape du projet de la chaine de Mediapro. C’est celle-ci qui, à compter d’Aout prochain, diffusera la grande majorité du football français.

Dans le fond, rien de vraiment nouveau n’a été annoncé, si ce ne sont des confirmations d’éléments datant de juin 2018, et de la fameuse conférence de presse du PGD Jaume Roures, au lendemain du séisme provoqué par l’attribution des droits. Canal+ étant revenu dans la course en récupérant le lot de beIN SPORTS à prix coûtant, Mediapro qui aurait également tenté dans le courant de l’année 2019 de céder à Canal+ son lot du Dimanche soir à prix coûtant accompagné d’une très couteuse distribution exclusive de la future chaine du football français, se doit désormais d’aller au bout de son projet, et montre depuis plusieurs semaines les muscles.

Plus de 80% du football français pour 25€ par mois

Il faut dire que les arguments ne manquent pas. Avec 8 matchs en exclusivité par journée de Ligue 1 et de Ligue 2, les 10 premiers choix de chaque saison et de très nombreux magazines, la dotation initiale est remarquable et les incarnations de ce projet ne vont pas cesser de le rappeler dans les mois à venir. Un bon moyen de le faire a consisté à anticiper la programmation des matchs selon la répartition de l’an prochain pour une journée de classico, permettant à Mediapro de diffuser en exclusivité les matchs de Paris, Marseille et Lyon

Sur la question du prix, rien n’a changé depuis 2018 et le prix public de 25€ qui a marqué les esprits à l’époque est à nouveau confirmé à titre indicatif. Les équipes de la future chaine l’assortissent d’un objectif assumé de 3,5 millions d’abonnés, contre 5 initialement. Pour atteindre ce cap, la stratégie vise à multiplier au maximum les points de contact avec les clients potentiels, avec une distribution chez l’ensemble des opérateurs (FAI, Canal+), mais également sur les télévisions connectées et en OTT.

Le grand magazine du dimanche soir, la 4K et des Spidercam

En matière éditoriale, la présentation s’est contentée de rappeler les nombreuses attributions contenues dans les lots obtenus, avec le magazine de présentation de la journée le vendredi, les deux principaux magazines du dimanche soir (19h et 23h) et tous les magazines en semaine. En semaine justement, la chaine promet de suivre les clubs au plus près avec de nombreux formats pour suivre l’actualité de l’ensemble des clubs, et ce notamment lors des temps faibles entre deux journées de championnat.

Sur les aspects techniques, les promesses concernent toujours la production des rencontres, avec un usage plus fréquent de la 4K (actuellement, Canal+ diffuse une affiche par journée dans cette technologie), de nouveaux angles de caméras, notamment en l’air et autour des buts, avec notamment l’expertise du groupe en Liga. Pour les studios, un plateau principal de 300 m² est annoncé. Jusqu’à 8 canaux additionnels permettront enfin de gérer les rencontres en simultané, principalement avec le multiplex Ligue 2 (samedi 17h).

Tous ces éléments vont nécessairement faire grimper la facture d’une chaine que Jaume Roures envisageait construire pour quelques dizaines de millions d’euros en 2018. Avec déjà plus de 800M€ de droits, la question de l’équilibre financier sera très clairement l’enjeu principal pour déterminer la viabilité de ce projet.

 

A propos de R.M.

Avatar

2 commentaires

  1. Avatar

    Non ce n’est pas 50% le partage avec les distributeurs…

    Il y a plusieurs types d’accords souvent autour d’un minimum garantie + un fee par abonné mais la quasi intégralité de l’abonnement reviendra à Mediapro. Il est toutefois peu probable à ce stade que ce soit distribué uniquement sous la forme de chaines Mediapro. Il peut y avoir aussi des achats en gros d’abonnements par les distributeurs.

    Reste que la rentabilité est un pari très spéculatif pour Mediapro

  2. Avatar

    même a 25 euros / mois et avec 3.5 M d’abonnées mediapro perd + de 400M /an hors cout de production car 25 euros – 10% de tva soit 22.5 euros la desus il y a un partage avec les fai ou le distributeur en France c est 50 % donc reste 11.25 euros donc sur 10 mois cela fait 112.5 * 3.5 M = 393.75 M donc même avec la pub mediapro arrivera jamais a avoir assez de revenu pour juste amortir les droits tv . pour info le cout de la grille de TF1 est de 960 M ……..

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :