lundi , 10 décembre 2018

Faute de diffuseur TV, la LNV lance une Web TV pour retransmettre les matchs de championnat

Les championnats de volley passent d’une chaîne TV en clair à une web TV payante !

En juin dernier, la Ligue Nationale de Volley avait lancé une consultation auprès des diffuseurs pour l’exploitation des droits TV de la Ligue A Masculine et de la Ligue A Féminine pour la saison à venir.

Problème, les diffuseurs ne se sont pas bousculés au portillon. Les deux compétitions ne rentraient plus dans les plans de la chaine l’Équipe, diffuseur officiel depuis 2015. A la rentrée 2017, la chaîne sportive de la TNT avait modifié sa stratégie en proposant les matchs en différé le dimanche matin à 9h, seule la phase finale a eu le droit à une diffusion en direct. Un coup dur pour la visibilité du volley avec des matchs en différé à un horaire à faible audience.

Du côté des chaînes sportives payantes, l’inflation du montant des droits premium comme la Ligue 1, la Ligue des Champions ou encore le Top 14 contraignent les chaînes à ne pas investir dans des sports jugés mineurs.

Place à une web TV payante

Après avoir demandé aux clubs de Ligue A des efforts financiers pour permettre la mise en place du challenge vidéo (30 000€ par club), la LNV était contrainte de trouver une solution afin que les matchs soient retransmis et que les clubs reçoivent des droits TV vitaux pour leur bonne santé financière.

Ainsi, la LNV officialise ce mardi un partenariat de deux ans avec Oppia Performance et Sportradar pour la production et la diffusion de ses matchs en direct.

Dans le détail, les clubs de Ligue A Masculine seront équipes par Oppia Performance de trois caméras mobiles et automatisées (une dans l’axe de filet et les deux autres de chaque coté du terrain). Quant aux clubs de Ligue A Féminine et Ligue B Masculine, ils auront une caméra mobile placée dans l’axe du filet.

De son côté, Sportradar va s’occuper de la création de LNV TV, une web TV qui proposera l’ensemble des matchs des 3 championnats en direct et en replay. Pour y accéder, les fans devront souscrire à une des quatre offres d’abonnements proposés :

  • Abonnement Ligue A Masculine : 7 € 99 par mois ou 39 € 99 par saison
  • Abonnement Ligue A Féminine : 4 € 99 par mois ou 19 € 99 par saison
  • Abonnement Ligue B Masculine : 4 € 99 par mois ou 19 € 99 par saison
  • Abonnement 3 Championnats (LAM, LAF et LBM) : 9 € 99 par mois ou 49 € 99 par saison

Dans un communiqué, le président de la LNV Alain Griguer se réjouit de ce partenariat : « Nous sommes ravis de pouvoir proposer des images d’une telle qualité aux fans de Volley. Nous pensons que c’est le moment idéal pour se lancer et proposer une telle nouveauté, et nous espérons que le public appréciera, notre objectif étant d’équiper très rapidement toutes les divisions du système à trois caméras. Cette nouvelle Web TV est un pari, mais elle s’inscrit dans la continuité du travail effectué sur la production des images. La France est le deuxième pays en termes d’abonnés à la chaîne mise en place par la FIVB à l’occasion de la Volley Ball Nations League. Nous pensons que notre public est prêt à franchir ce cap. « 

A propos de Nicolas Messant

Passionné par le sport et les médias

14 commentaires

  1. Depuis plusieurs années, nous pouvions suivre gratuitement sur le net les matchs de volley de nos clubs préférés. La qualité et l’angle de prise de vue n’étaient pas au top, mais cela nous satisfaisait. Le président de la LNV, Alain Grigner, est fier d’annoncer une web payante. Bravo, félicitations, ces retransmissions seront destinées aux personnes pouvant se le permettre et non à la majorité des volleyeurs amoureux de leur sport. Bel état d’esprit pour un sport dit populaire.

  2. Moi j’ai souscrit l abonnement mensuel mais ça ne marche pas ! Est-ce parce que c’est le 1er soir de diffusion ?

  3. Franchement ca sera sans moi.
    Le sport a bien changé depuis l’arrivée massive des bookmakers. La LNV etait historiquement le sport le plus manipuler parmis les sport d’equipe, alors payé pour voir les Cannoises nous faire un non match a domicile face a Venelle, non merci sans moi -)

  4. Est-ce qu’au moins la LNV a pu vendre les play-offs à des chaînes de télé ? C’est une situation hallucinante !

  5. La faute est à la chaine l’équipe qui a rendu invisible ce sport à la tv en déplaçant la case horaire à 09h00 du matin le lendemain des rencontres. Le prix est exorbitant pour un amateur comme moi de volley. EUROSPORT ou CANAL PLUS auraient du s’y lancer.

    • exorbitant? 50e par an pour un amateur? passionné? mais parcontre 50e par mois pour canal c’est acceptable?

  6. Eurosport aurait put diffusé les championnats volleyball au moins la D1 masculine eux sont pas trop impacté par la hausses des compétitions de foot du Top14 ect vu qu’ils en diffuse pas.

  7. La LFP devrait faire de même avec les droits de la ligue 1 en Belgique car ils n’ont pas trouvé d’acquéreurs !

  8. Pourquoi bein sport n a pas récupéré le championnat de volley ball il y avait de la place comme ils ont perdu la ligue des champions et l europa ligue

    • Bein Sport ne peut pas subvenir à tous les sports. D’ailleurs certain sont paris ailleurs. Comme le Giro la Ligue de Diamants ou encore le Judo. Qui sont moins mineurs que le Volley, sans lui manquer de respect. Donc, une seule chaine pouvait prendre ce sport c’est l’équipe tv. Mais ils n’ont qu’un canal ils ont pas mal de sports plus fort au niveau des audiences. Le foot, le biatlhon, le giro et autres.

  9. Bonjour avoir des chaîne de sport et pas avoir diffusé le sport c’est domage la chaîne l equipe et pas capable de diffusion pourquoi de pas faire appel d offre droit tv sur une chaîne sportive

  10. Frédéric PORTE

    8€ par mois pour voir du volley sur une webtv ???? personne ne va s’abonner!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.