dimanche , 14 octobre 2018

Ligue des Champions : la plateforme OTT de RMC Sport n’a pas supporté la pression

rmc_sport_f_pesenti

Les amateurs de football ont connu une journée de mardi mouvementée.

Il est guère difficile d’imaginer l’ambiance qui régnait hier soir dans les hautes sphères du groupe Altice, alors que le groupe diffusait pour la première fois des rencontres de Ligue des Champions, le tout en exclusivité.

A peine le feuilleton autour de la distribution auprès du parc d’abonnés à Canal était acté que les premiers retours négatifs affluaient de la part d’abonnés désireux de regarder le match de Youth League Liverpool/PSG à 16h. Le nœud du problème, qui occupera toute la soirée, étant le dispositif OTT mis en place et très fortement mis en valeur par le groupe pour compenser l’absence d’accords de distribution.

Des centaines de milliers d’abonnés sur une même plateforme

Le site internet, les dispositifs intégrés au sein des téléviseurs connectés, l’application mobiles, tout y est passé en même temps que l’affluence grandissait avec pour point d’orgue le début du match du PSG à 21h. Les témoignages faisant état de dysfonctionnements ont été très nombreux sur les réseaux sociaux, laissant les comptes officiels du groupe, interpellés de toutes parts, désemparés par la situation.

https://twitter.com/RMCsport/status/1042129266345996288

Plus délicat, d’autres témoignages évoquent des bars nettement impactés en diffusant légalement la chaine. Comme nous vous l’expliquions il y a quelques semaines, la structure mise en place pour les professionnels par le groupe se basait principalement sur l’OTT. On ne sait pas si les bars disposant de décodeurs satellites via CanalPro bénéficieront à l’avenir de l’accord annoncé cet après-midi.

Un mois d’abonnement offert aux clients impactés

Altice n’a pas tardé à réagir en fin de soirée dans un communiqué. Après s’être excusé, le groupe rappelle que les abonnés via Canal et ADSL (SFR TV) n’ont pas été impactés. En ce qui concerne le crash de la plateforme OTT, le succès de l’offre au delà des attentes et l’afflux de connexions simultanées induit est mis en avant pour justifier les incidents. RMC Sport se félicite par ailleurs d’avoir conquis des centaines de milliers d’abonnés ces derniers jours, sans plus de précisions.

Il faut rappeler qu’Alain Weil, PDG d’Altice Europe était pourtant serein en déclarant ce week-end dans les colonnes de l’Équipe que son groupe était prêt à supporter un nombre de connexions bien au delà des objectifs. Le groupe promet en tout cas après cette première soirée mettre tout en œuvre pour diffuser dans de bonnes conditions les prochains matchs. Un geste commercial a enfin été décidé, avec le premier mois offert aux abonnés impactés par les conditions de diffusion spartiates.

RMC n’est pas le premier groupe à se faire bizuter en France par la puissance de la Ligue des Champions. Avec le développement de la télévision sur les écrans nomades, Canal+ et beIN SPORTS ont connu des soucis avec leurs plateformes, respectivement MyCanal et beIN SPORTS Connect, les soirs de grandes affiches. Il a ainsi fallu plusieurs mois pour que les plateformes résistent aux soirées européennes. Un problème de riches en somme.

A propos de M.R.

Télézappeur

3 commentaires

  1. La pire création de l’histoire des médias. S’ils continuent l’image du groupe va en prendre un sacré coup…

  2. Quand ton sait que SFR a tout miser sur son offre OTT pour rentabiliser son offre … Ils auraient lieu fait de pas mettre un rond dans le foot.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.