dimanche , 14 octobre 2018

Jean-Baptiste Boursier (RMC Sport) : « Une expérience la plus immersive possible pour les téléspectateurs »

JB Boursier_Dream Team_RMC Sport

Transfuge de BFM TV sur RMC Sport, Jean-Baptiste Boursier est un talent maison, comme nous expliquait François Pesenti  fin août. Plutôt habitué à l’information, il va désormais animer sur la chaîne sportive du groupe « Champions Zone », les grandes soirées de Ligue des Champions, le mardi et le mercredi de 18h à 00h30. Entouré de la Dream Team RMC Sport, Jean-Baptiste Boursier apportera son expertise du direct pour présenter et décrypter les deux matchs qui s’enchaîneront à 18h55 et 21h00.

Vous venez de BFM TV et de la news. Après sept ans dans différentes tranches d’information, pourquoi avoir choisi RMC Sport ?

Parce que déjà on me l’a gentiment proposé (rires). Et ensuite parce que le sport, pour moi, fait partie de l’information. C’est une actualité au milieu de beaucoup d’autres. J’ai eu la chance de faire deux Coupes du Monde et un Euro, pour BFM TV. Maintenant que le groupe a fait l’acquisition des droits de la Ligue des Champions, c’est une chance immense de participer à ça aux premières loges.

Vous êtes dans quel état d’esprit à quelques heures de la reprise de la Ligue des Champions ?

Hyper excité, impatient, très heureux, j’ai hâte que ça commence, surtout avec le tirage au sort cette saison.

Les deux Coupes du Monde et l’Euro que vous fait sur BFM TV, c’était un bon entraînement finalement avant d’attaquer Champions Zone.

Il y a quatre ans j’étais à Rio (de Janeiro) pendant un mois et demi, et cette année j’étais à Paris avec toute la Dream Team RMC Sport. On a plus appris à se connaître, sans le savoir, car au moment du Mondial il n’y avait pas encore de proposition, pas de certitude sur le fait de venir à RMC Sport. Pendant le Mondial, on a peaufiné nos liens et nos relations avec la Dream Team, c’était top.

Comment on se prépare à animer 6h30 de direct par soirée en Ligue des Champions ?

En fait, le direct, je n’ai jamais fait que ça, et ça ne va pas trop me changer. Etrangement, je me prépare pas vraiment différemment que ce que je faisais pour l’information. Ce qu’on veut apporter avec Champions Zone, c’est de l’image, essayer de faire en sorte que l’expérience soit la plus immersive possible pour les téléspectateurs. Pour les gens qui s’abonnent à RMC Sport, qui viennent nous regarder, on a envie qu’ils soient comme au stade. Qu’ils profitent du maximum d’images, avant la rencontre, à la mi-temps, après la rencontre, pendant le match bien sûr, et leur apporter tout ça du mieux possible, avec le plus d’information possible, en étant le plus précis et le plus pointu possible. Et en plus on va mettre de la bonne humeur.

Comment va se dérouler la soirée, avec les matchs à 19h et 21h ?

On va plonger plus vite dans le vif du sujet, ce qui est une excellente nouvelle. L’image aura une part capitale dans ces soirées. Dès qu’on va pouvoir on va montrer les arrivées des joueurs, on va être dans les couloirs, sur la pelouse avant la rencontre, voir comment les gens se préparent. On va évidemment poser les enjeux de la rencontre, on aura un aspect très technique s’il le faut, très précis. Par exemple, tous les gens qui viennent nous regarder ne connaissent pas tous les joueurs de Naples. On sera en mesure de dire : attention, tel joueur a plutôt tendance, dans son couloir, à piquer dans l’axe, il a mis tant de buts et de passes décisives, il a plutôt tendance à jouer en retrait, il a tel geste technique. On va essayer vraiment d’apporter des éléments de compréhension du match qui arrive et des enjeux. Et on va profiter de l’expertise de la Dream Team. Dès qu’un match va se terminer, on va montrer les images des autres matchs qui vient de se terminer au même moment. C’est important que les abonnés puissent profiter des autres rencontres sur les autres antennes de RMC Sport. L’idée, aussi, est que ceux qui seront avec nous sur RMC Sport 1, s’ils attendent la rencontre suivante, puissent voir les buts des autres matchs qui viennent de se finir. On aura la chance d’être sur tous les terrains, ou quasiment, d’avoir toutes les images. Dans votre canapé, vous avez toutes les informations, tous les buts, sans avoir à changer de chaîne.

Vous choisissez les affiches des matchs diffusés sur RMC Sport 1 ?

Non.

Vous serez entouré de la Dream Team RMC Sport, vous pouvez nous la présenter ?

Il y aura Christophe Dugarry, Emmanuell Petit et Willy Sagnol. Ils ont des caractéristiques qui sont un peu similaires : ils ont une grande expérience, ils ont l’expertise. Et surtout ils ont quelque chose de plus, je trouve, par rapport à d’autres consultants sur d’autres chaînes : ils ont un sens du show, ils font tous de la radio et de l’antenne, ils savent comment rendre nos conversations plus vivantes, ils savent comment être plus spectaculaires. C’est aussi du fun, cette Ligue des Champions, on va avoir un spectacle extraordinaire avec le tirage au sort qu’on a eu. Il faut qu’on soit précis et rigoureux sur les informations que l’on donne et le traitement que l’on a du foot, mais en même temps il faut aussi qu’on se marre, qu’on passe un bon moment avec les gens qui nous regardent. Et ces consultants ont tout ça en eux.

Vous avez une part de pression de côtoyer ces consultants prestigieux ?

Pas de pression, mais plutôt de la chance et du plaisir. Je suis originaire de Bordeaux, quand j’étais ado j’étais virage sud au stade, et j’applaudissais et je supportais un certain Christophe Dugarry. Aujourd’hui, me retrouver avec lui en plateau, c’est plutôt super cool. Ces champions du monde, ils ont gagné des titres partout, en Allemagne, en Angleterre, en France. Pouvoir aujourd’hui les connaître, travailler avec eux, c’est vraiment une chance, plus que de la pression.

Vous allez travailler en amont avec les commentateurs des matchs diffusés en direct sur RMC Sport 1 ?

Oui, sans doute, mais je ne peux pas vraiment vous dire parce qu’on n’a pas encore commencé. Il y a une très grosse rédaction qui porte cette émission, il y aura une préparation très fouillée, avec, en plus des commentateurs, les envoyés spéciaux sur le terrain et nos consultants. Il y a une dimension très importante, il y a un déploiement d’énergie et de moyens très important, on va coordonner tout ça, et mon métier sera de faire le chef d’orchestre pour que tous les instruments jouent à l’unisson. On met tout en oeuvre pour que les téléspectateurs passent une belle soirée avec nous.

Vous avez d’autres projets avec RMC Sport ?

Non, c’est déjà bien d’animer Champions Zone sur toute la saison. J’ai quitté BFM TV sur un titre de Champion du monde, et je vais attaquer RMC Sport avec ce tirage au sort incroyable, j’ai vraiment de la veine (rires).

Champions Zone, chaque mardi et mercredi de Ligue des Champions, à partir de 18h sur RMC Sport 1.



A propos de Nicolas Chambaud

Spécialiste médias et sport, passionné par l'actualité internationale, le numérique et les enjeux des nouveaux modes de diffusion et de consommation du sport

2 commentaires

  1. Steven rien que pour eux, ils méritent pas 20€

  2. Bonjour c et parti pour la ligue des champions la question que je me pose à propos de la première League la priote 2019. 2022 les droits de la première League ça va rester sur RMC sport

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.