lundi , 12 novembre 2018

Messaoud Benterki (L’Equipe) : « Le foot devient un nouveau feuilleton fort de la chaîne »

Messaoud Benterki, La Chaine L Equipe

crédit photo : Grangier pour L’Equipe

Messaoud Benterki est une une personnalité majeure de la chaîne L’Equipe, il anime La Grande Soirée, les soirs de matchs, ainsi que les continuités de direct le weekend ou lors des grands évènements de la chaîne. A quelques heures du lancement de la nouvelle compétition de l’UEFA acquise par L’Equipe, la Nations League, Messaoud Benterki a bien voulu répondre à nos questions.

Arnaud de Courcelles a présenté L’Équipe comme la première chaîne de sport en France lors de la conférence de presse de rentrée. Qu’en pensez-vous ?

Il a raison (rires). À en juger par le nombre de disciplines diffusées et les audiences que ces dernières réalisent, la chaîne L’Équipe est bien la première chaîne de sport en France. Il s’agit de la seule chaîne qui diffuse du sport en clair en continu à l’heure où l’offre de sport à la TV est morcelée. C’est une force considérable, d’autant plus avec l’arrivée du foot international dès aujourd’hui. 

L’événement de la rentrée, c’est l’arrivée de la Nations League sur la chaîne. Pouvez-vous nous présenter le dispositif ? Quel sera votre rôle dans ce dispositif ?

L’Équipe est le diffuseur officiel de la compétition ! Cela va permettre à la chaîne de basculer, on l’espère, dans une autre dimension. Les téléspectateurs français pourront voir jouer les grandes équipes et les stars européennes toute la saison et pas seulement pendant l’Euro ou la Coupe du monde. Prenons l’exemple de cette première semaine internationale, L’Equipe va diffuser 22 matches dont 18 en exclusivité, dont Italie-Pologne ou encore Espagne-Croatie. 

Par ailleurs, 50 rencontres seront diffusées en direct sur le site L’Équipe. Pour l’équipe de France, la chaîne diffusera chaque rencontre dès minuit, mais nous aurons également accès aux joueurs après chaque match et les téléspectateurs pourront retrouver toutes les interviews en direct pendant les débriefs de L’Équipe d’Estelle et L’Équipe du soir. Pour les grandes affiches, comme Italie-Pologne et Espagne-Croatie, nous allons évènementialiser l’antenne avec un plateau sur place, comme pour nos grands feuilletons avec le biathlon ou le cyclisme. Nos week-ends seront également exceptionnels avec 3 rencontres chaque samedi et dimanche, et une continuité comme nous le faisons dans nos grands lives.

Vous accueillez deux nouveaux consultants cette saison, Paul Le Guen et Jérôme Alonzo. Que vont-ils apporter à l’équipe déjà fournie de consultants ?

Disons plutôt qu’on les conserve, puisqu’ils étaient déjà avec nous pendant la Coupe du monde. C’est un signe fort d’avoir réussi à le faire. Jérôme et Paul, chacun dans son style, c’est un bonheur qu’ils renforcent notre équipe de consultants toute la saison, avec des profils très différents. Jérôme est plus dans l’humeur peut-être, Paul c’est le coach, dans son analyse tactique pointue, c’est vraiment du très haut niveau. Il éclaire et tape juste à chacune de ses interventions. En plus d’être bons en plateau, les deux sont très bons au commentaire, donc c’est parfait avec l’offre foot qui arrive.

Certains matchs seront commentés sur site. Quelle sera la plus-value par rapport à un commentaire classique en cabine ?

Au-delà du fait que cela permet d’évènementialiser plus facilement le match, c’est surtout le confort des commentateurs qui change. Mais on demandera à Raphaël Sebaoun après Italie-Pologne, lui qui est tellement excité de commenter ce match sur site (sourire).

Les matchs de l’Equipe de France, diffusés en direct sur TF1 et M6, seront proposés sur L’Équipe dès minuit. Qui commentera les matchs de nos champions du monde ? Avec l’information instantanée sur les réseaux sociaux et les chaînes d’information, quelle sera la plus-value apportée par L’Équipe pour un match déjà diffusé en direct sur une autre chaîne gratuite ?

Symboliquement, diffuser un match de l’Equipe de France, championne du monde de surcroît, même en différé à minuit, croyez-moi, c’est fort pour une chaîne comme la nôtre. Ensuite, c’est aussi du service pour ceux qui veulent revivre le match ou qui n’avaient pas pu le voir, tout simplement. Pour l’Allemagne et les Pays-Bas, ce sera Raphaël Sebaoun accompagné de Raymond Domenech aux commentaires, et Pierre Nigay recueillera les réactions des joueurs et des sélectionneurs. 

Vous présenterez L’Equipe Replay le lendemain des matchs de l’Equipe de France, à 16h. Quel est le concept de cette émission ?

C’est un autre format avec cette fois une forte plus-value, très axé sur le décryptage. Le match ne sera pas recommenté mais analysé et décrypté en plateau avec des statistiques, des interviews, les notes de L’Équipe, etc. A l’image de L’Équipe Vintage, mais avec le match de la veille cette fois. 

La Grande Soirée_L'Equipe crédit photo : Mounic pour L’Equipe

Vous reprenez cette saison La Grande Soirée, chaque soir de match (Ligue 1, Ligue des Champions…), avec les commentaires sans images. Quelle est la promesse de votre émission ? Quelles sont les nouveautés ?

C’est avant tout une émission de service : Arnaud de Courcelles avait imaginé ce concept pour répondre à un besoin, celui des téléspectateurs français qui n’ont pas d’abonnement et qui sont coupés de ces affiches de Championnats et de Ligue des Champions. Avec La Grande Soirée, on leur permet de suivre tout de même les rencontres mais à notre manière, avec un mélange de bonne humeur (de folie aussi avec Yoann Riou) et de l’expertise. Et ça fonctionne ! Cette année, nous avons enrichi l’émission avec les buts en 3D et nous reprenons le Superlive du site qui retranscrit chaque action. Cette année, on va également essayer d’ouvrir l’émission à des invités fans de foot et qui viendront passer une grande soirée foot avec nous.

C’est une rentrée très football pour L’Équipe, avec des droits qui courent jusqu’en 2022 (matchs de qualification pour l’Euro 2020 et le Mondial 2022 zone Europe). Le foot reste une valeur sûre du sport à la TV ?

Le foot devient un nouveau feuilleton fort de la chaîne et encore une fois, on espère basculer dans une autre dimension grâce à ces nouveaux droits. Mais la force de la chaîne reste son offre très variée, avec d’autres grands feuilletons comme le biathlon et le cyclisme, et aussi de grands événements. Cette rentrée, ce seront les championnats du monde de volley et de judo, pour ne citer que ces deux rendez-vous.

Vous êtes très présent également à l’antenne avec la présentation des Grands Live et des évènements de la chaîne. Vous êtes une incarnation forte de L’Équipe. Qu’en pensez-vous ?

J’en pense que je suis très heureux (sourire). C’est une magnifique aventure, à l’antenne avec tous ces lives et événements mais aussi au quotidien, avec des gens formidables. C’est ma troisième saison, mais j’ai l’impression d’être là depuis bien plus longtemps. 

Que va vous apporter le nouveau plateau TV, inauguré en octobre ?

D’abord, à l’image, il sera magnifique, beaucoup plus grand que l’actuel plateau. Il offrira aussi beaucoup plus de possibilités pour créer des univers différents selon les émissions et les directs.

Pensez-vous qu’il existe une identité propre dans le traitement du sport par L’Équipe ?

Oui je pense que L’Équipe a une personnalité bien à elle : je pense que c’est une chaine conviviale, où l’humeur et l’expertise se mêlent. Et novatrice parce que L’Équipe a su oser, prendre des risque en mettant en avant des sports sur lesquels d’autres n’auraient pas parié autant.

Vous avez travaillé longtemps pour Canal+, dans l’univers de la TV payante. Que vous apporte la TV gratuite dans votre travail de journaliste et d’animateur ?

C’est vraiment différent dans l’approche. Sur une chaîne gratuite, on s’adresse forcément à un public plus large, « grand public » comme on dit. Il faut s’ouvrir beaucoup plus, s’adresser à tout le monde. 

A propos de Nicolas Chambaud

Spécialiste médias et sport, passionné par l'actualité internationale, le numérique et les enjeux des nouveaux modes de diffusion et de consommation du sport

3 commentaires

  1. Bonjour dire qui était sur canal + pour aller sur la chaîne l equipe quand tu vois les programmes qui propose c et une chaîne de la tnt il faut pas oublier ci il veut du foot il fallait a bein ou rmc focu

  2. toujours aussi médiocre, lisse et léche q

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.