mercredi , 31 juillet 2019

Allemagne : l’autorité de la concurrence se mêle des droits tv de la Bundesliga

Bundesliga-Logo-

Alors que Sky est privé de l’exclusivité de la Bundesliga, l’autorité de la concurrence allemande a approuvé le nouvel appel d’offre pour la vente des droits.

Le Bundeskartellamt, l’autorité de concurrence allemande, a expliqué que les conditions de vente des droits domestiques de la Ligue allemande de football étaient conformes à l’avis rendu par cette autorité précédemment, rendant obligatoire la clause dite du ‘no single buyer’, interdisant la vente à un seul diffuseur, comme la Sky actuellement.

Les enjeux

La ligue allemande espère obtenir de ces propositions le double de ses revenus actuels, soit 1,1 à 1,5 milliards d’euros par an, à comparer avec les 748 million d’euros annuels issus des accords passées pour la période 2012 à 2016.

Les concurrents potentiels sont, outre le diffuseur actuel Sky, le groupe britannique Perform Group, le géant Discovery pour Eurosport, les diffuseurs gratuits ProSiebenSat.1, RTL, et Sport1 (groupe Constantin Media). Le groupe allemand Axel Springer, qui détient les droits de diffusion de clips sur ses sites internet, a expliqué publiquement ne pas vouloir surenchérir.

L’enjeu est de taille, car la moitié des 81 millions d’habitants que compte l’Allemagne suivent la Bundesliga à la télévision, et notamment via les larges extraits disponibles à la télévision gratuite.

L’appel d’offre est censé se terminer avant le début de l’Euro 2016.

La composition des lots

Dans le détail, le processus d’attribution des droits de la Bundesliga, la 2.Bundesliga et de la Supercoupe pour les saisons 2017-18 à 2020-2021 prévoient un découpage comme ceci.

3 premiers packs réservés aux télévisions payantes :

  • Pack A : tous les matches du vendredi, 5 matches « spéciaux » ou « décalés » programmés le dimanche et 5 autres matches « spéciaux » programmés le lundi. Plus les barrages de relégation et la Supercoupe.
  • Pack B : le traditionnel multiplex du samedi après-midi et les multiplexes de milieu de semaine (appelés English Weeks).
  • Pack C : les matches du samedi après-midi et des matches de milieu de semaine (hors multiplexes).

3 packs ouverts aux chaînes payantes et gratuites.

  • Pack D : le match du samedi 18:30.
  • Pack E : les matches du dimanche (15:30 et 18:30) sauf les matches « spéciaux » prévus dans le pack A.
  • Pack G : le match du lundi soir de deuxième division (20:30).

Ainsi que 2 autres packs :

  • Pack F : les autres matches de deuxième division, réservé aux chaînes payantes.
  • Pack H : 3 matches de Bundesliga (journées 1, 17 et 18), la Supercoupe d’Allemagne et le barrage de relégation en direct, réservé aux chaînes gratuites.

Si un opérateur acquiert tous les packs de la 1ere division (de A à E), un nouveau pack appelé OTT sera créé, un second diffuseur recevant les droits pour une diffusion sur une plateforme web et mobile.

A propos de Jérémy

Avatar
Passionné par les médias, le sport et l'économie du sport. Rédacteur depuis 2016.

5 commentaires

  1. Avatar

    j’ai du mal a comprendre leurs packs D E et G !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.