samedi , 8 juin 2019

Les droits 2018-2022 des matchs de l’Équipe de France de Football sont en vente

Camera-football

Selon L’Equipe, l’UEFA vient de commercialiser via l’agence CAA Eleven les droits des matchs de l’équipe de France sur la période 2018-2022.

L’ayant droit espère obtenir 4 millions d’euros par match sur les 40 mis en vente, soit 40 millions annuels. Pour atteindre cette valeur unitaire, CAA Eleven a conçu plusieurs lots qui prennent une forme inédite.

Il faut avant tout préciser pour expliquer ce découpage que l’UEFA va introduire dès 2018 une nouvelle compétition, la ligue des nations. Si l’instance européenne souhaite imposer rapidement cette épreuve continentale, elle a tout intérêt à s’appuyer sur des diffuseurs majeurs et d’expérience comme TF1 pour le marché français.

Un enjeu important pour TF1

Depuis plusieurs décennies en effet, TF1 accompagne les bleus. La première chaîne française détient d’ailleurs les droits exclusifs des matchs tricolores, hors tournoi, jusqu’en 2018. A l’heure où elle s’apprête à officialiser la venue de Grégoire Margotton sur son antenne, on l’imagine mal baisser pavillon face aux concurrents sur ce droit important, majeur même dans le budget sportif de la chaine.

Mais on le sait, il n’existe pas de retour immédiat sur investissement avec ce type d’acquisitions. Les revenus de publicité étant insuffisants pour couvrir les coûts de diffusion et de production des différentes rencontres, qui hors compétitions majeures subissent progressivement une baisse d’audience en même temps que la chaine. TF1 avait d’ailleurs fait réduire la facture de 30% lors du dernier appel d’offres, marqué par deux ans de matchs amicaux, la qualification de la France à l’Euro 2016 ayant été acquise lorsque le pays en a remporté son organisation.

Ajoutons que la direction de TF1 a été renouvelée et que c’est le nouveau PDG du groupe, Gilles Pélisson qui devra réaliser l’arbitrage financier. Il pourrait décider de ne se concentrer que sur une partie des lots pour faire quelques précieuses économies.

D’autres éventuels prétendants ?

M6 avait on s’en souvient employée beaucoup d’efforts pour percer le monopole de TF1 sur les bleus. Son principal fait d’armes reste l’acquisition du barrage aller Irlande-France qui lui valu en 2009 un important succès d’audience et d’image. Forte de cette réussite, elle s’était positionné après le mondial 2010 sur plusieurs rencontres à l’extérieur des bleus, profitant de la non-centralisation de la vente des droits à l’époque. En dépit de fortes audiences, la six, dont la ligne directrice consiste à maintenir une forte rentabilité, avait enregistré des pertes conséquentes. Même si la chaine s’est positionnée en 2012 sur l’Euro 2016 dont elle diffusera la finale, son absence lors de l’appel d’offre sur la période 2014-2018 puis lors des négociations autour des mondiaux 2018 et 2022 rappelle la frilosité de la chaine lorsqu’il s’agit de payer cher du sport. La segmentation en lots semble d’ailleurs taillée pour appâter la deuxième chaine privée.

France Télévisions qui se serre la ceinture n’est pas un acteur attendu sur ce dossier. Le groupe public qui n’a pas diffusé de matchs des bleus depuis 12 ans (L’Euro 2004 qui avait d’ailleurs permis à France 2 et France 3 de signer leurs records d’audience historiques) n’a pas d’intérêt à se positionner sur ces matchs. Le groupe n’a pas intérêt non plus à attaquer TF1 sur son terrain, pour mieux protéger ses propres évènements tels que Roland Garros, le Tour de France ou les Jeux Olympiques. L’absence de publicité après 20h ne permet enfin pas de rentabiliser suffisamment l’investissement pour le justifier.

Citons enfin le groupe Canal+ comme potentiel trouble-fête de TF1. Les matchs de l’Équipe de France devront bien sur être impérativement retransmis en clair et D8, propriété de la chaîne cryptée, pourrait s’en charger. Rappelons qu’elle diffusera prochainement la finale de la ligue des champions et qu’elle a aligné un montant record pour s’emparer de l’événement. Mais le calendrier joue en sa défaveur puisqu’il faudra attendre au minimum 2017 pour que Canal+ puisse jouer les supplétifs financiers de sa petite sœur.

Canal+ devrait par ailleurs s’intéresser aux matchs internationaux compris dans deux lots de l’appel d’offre et qui correspondent aux droits actuellement détenus par le groupe qui diffusera sur Canal+ Sport de nombreux matchs des prochains éliminatoires européens au mondial, et dispose des droits en différé des matchs de l’équipe de France hors compétition internationale. En face, beIN SPORTS semble être le principal concurrent pour ce droit sur le long terme, à moins que le nouvel acteur SFR Sport ou Eurosport se mêlent à la bagarre ?

Les Lots :

FOOTBALL Logo_media_2 Logo_Sportif _______
A 12 matches de l’équipe de France en Ligue des nations dont le «final four» si la France est qualifiée
B1 14 matches de l’équipe de France qualificatifs pour l’Euro 2020 et la Coupe du monde 2022
B2 14 matches de l’équipe de France qualificatifs pour l’Euro 2020 et la Coupe du monde 2022
C Les 40 meilleurs matches des équipes nationales hors France sur la période 2018-2022
D Tous les autres matches en direct + les matches des autres lots en différé

A propos de Jérémy Tanguy

Avatar
Rédacteur ici-même depuis 2015.