mercredi , 31 juillet 2019

Allemagne : Sky privé de l’exclusivité de la Bundesliga

Bundesliga-Logo-

Les droits tv du championnat d’Allemagne vont être remis sur le marché

Le championnat allemand entame sa procédure dans le courant de l’année 2016 concernant l’attribution nationale de ses droits TV domestiques pour la période 2017-21. La ligue allemande (DFL) ficelle actuellement son appel d’offres qui démarrera avant juin 2016 et qui couvrira la période 2017-2021.

En ce qui concerne les droits à l’étranger, l’appel d’offre à été lancé ce début février pour les 50 pays d’Europe et quelques pays voisins. Sachant que la Ligue acceptera des offres pour l’ensemble du territoire européen (excepté l’Allemagne bien entendu), cette consultation qui généralement est remportée par une agence chargé de rétrocéder ensuite les droits pourrait également voir venir de grands groupes tels que Discovery ou Sky. Cet appel d’offre couvre les droits de la Bundesliga, la Bundesliga 2, la Supercoupe ainsi que les play-offs de relégation, pour les saisons 2017-2018 à 2020-2021.

SKY DEVRA PARTAGER

Toutefois, pour le futur appel d’offre domestique, les règles vont changer. En effet, l’autorité de concurrence fédérale allemande (Bundeskartellamt – BkartA) a rendu un avis, selon lequel la Ligue de Football allemande ne peut vendre les droits de retransmission de la Bundesliga a un seul opérateur (actuellement Sky Deutschland). C’est la règle du « no single buyer rule ».

L’autorité de la concurrence motive sa décision par le fait que cette clause permettrait à de nouveaux acteurs d’enchérir sur certains lots. Ceci pourrait permettre à la Bundesliga d’augmenter sa valeur, elle qui est actuellement vendue à Sky pour 628 millions d’euros par saison (période 2014 à 2017). Ce qui valorise ce championnat moins bien que le championnat français (727 millions par saison, soit 1,9 million par match).

Plusieurs acteurs pourraient s’intéresser au championnat allemand sur son territoire, l’épouvantail étant Eurosport (groupe Discovery), qui dispose actuellement des droits pour 23 marchés européens. D’autres acteurs sont sur les rangs mais attendent la manière dont vont être composés les lots (RTL Group, Constantin Medien, Deutsche Telekom, ProSiebenSat.1).

La Ligue allemande est consciente de la faible valorisation de son championnat. C’est pour cela que, selon les informations de notre confrère d’Ecofoot, elle envisage de revoir les créneaux horaires de ses matches, afin qu’ils puissent mieux se vendre à l’international.

A propos de Jérémy

Avatar
Passionné par les médias, le sport et l'économie du sport. Rédacteur depuis 2016.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.