lundi , 28 septembre 2020

Vincent Rousselet-Blanc : « Sportbuzz est la déclinaison logique d’ En Pleine Lucarne »

sportbuzz

A l’occasion de la rentrée médiatique, focus sur le monsieur médias de l’Équipe et créateur de l’indispensable ex blog En Pleine Lucarne, Vincent Rousselet-Blanc. Notre confrère nous parle de l’émission SportBuzz, des évolutions au sein du quotidien le plus lu en France, mais avant tout de son chemin médiatique

– Bonjour Vincent, pourriez-vous vous présenter à nos lecteurs ainsi que votre parcours ?

Je suis journaliste professionnel. En gros, j’ai débuté au Figaro magazine en 1988, pigiste ensuite pour de nombreux titres de presse écrite, j’ai passé 4 ans à VSD avant de partir faire de la télé comme journaliste, animateur, producteur, ou encore rédacteur en chef de « Y’a pas photo » sur TF1 puis retour à la case presse écrite. J’ai aussi écrit des livres.

– Vous avez créé le blog En Pleine Lucarne (EPL), d’où vous est venue l’idée ?

En 2004, j’ai participé à la création chez Prisma du quinzomadaire de programmes TV, Télé 2 Semaines comme chef de service de la rédaction. C’est là que j’ai eu l’idée d’EPL. Je recevais de nombreuses informations et communiqués de presse dont je ne savais que faire faute de place dans le magazine. Et notre site Internet n’était pas encore développé. C’était un peu frustrant. Alors j’ai décidé d’utiliser ces infos en créant En Pleine Lucarne, un espace qui permettait d’avoir d’un coup d’œil toute l’actu médias-sport. J’avais parallèlement créé un bon réseau dans le milieu sport-médias ce qui m’a permis d’enrichir rapidement ce blog d’interviews exclusives. J’ai très vite eu 100 000 visiteurs uniques chaque mois. Le fait que je sois journaliste professionnel était le petit plus qui faisait la différence par rapport aux autres blogueurs non professionnels.

L’Équipe, pour un blog comme le mien, c’était le Graal en terme de reconnaissance

– Alors que votre blog était devenu une référence, vous avez accepté d’être racheté par L’Équipe. Qu’est-ce qui a motivé votre choix ?

En fait, après deux ans et demi de travail prenant, passionné et bénévole, vous connaissez ça à Mediasportif (rires), j’ai envisagé d’arrêter EPL, il faut bien vivre hein ? J’ai parlé de cette éventualité à certains de mes contacts professionnels. Et Xavier Spender, le patron de L’Équipe.fr et de L’Équipe 21 de l’époque, a cru au potentiel d’un genre que L’Équipe ne traitait plus vraiment alors. L’Équipe.fr l’a donc reprise pour en faire le socle de sa rubrique médias. C’était inespéré ! L’Équipe, pour un blog comme le mien, c’était tout de même le Graal en terme de reconnaissance.

– Comment s’est passé le rachat par l’Équipe ? Êtes-vous devenu salarié de l’Équipe à temps plein ?

Ce n’est pas un rachat dans la mesure où la valeur de mon blog était difficilement estimable financièrement. On a donc convenu avec L’Équipe que je leur laissais l’exploitation exclusive de la marque En Pleine Lucarne et la gestion de leur rubrique Médias, qui ne m’appartient pas je le précise, et, en contrepartie, que je continuais à leur fournir du contenu de façon quotidienne moyennant un forfait mensuel facturable. Donc, non, je ne suis pas salarié, ce qui me garantit une certaine forme d’indépendance.

– La marque EPL est désormais complètement intégrée à la rubrique média de l’Équipe, quel est votre rôle aujourd’hui ?

En fait EPL n’existe plus, c’est devenu la rubrique Médias de L’Équipe. J’en suis, de fait, le rédacteur principal car je me suis engagé à la tenir de façon régulière, aidé par un autre journaliste qui travaille avec moi, Sacha Nokovitch.

– Aujourd’hui, votre audience a dû se multiplier grâce l’Équipe, pouvez-vous communiquer sur les chiffres ? Votre méthode a-t-elle dû s’adapter à ce nouveau média ?

Mécaniquement, grâce à la puissance du site, l’audience a explosé bien évidemment. Disons que la rubrique fait 2 millions de pages vues par mois et qu’elle pourrait faire encore mieux si on s’en donne un jour un peu plus de moyens car, avec d’autres activités professionnelles en parallèle dont la rédaction en chef de SportBuzz sur L’Équipe 21, je ne peux assurer que le basique. C’est rassurant, ça prouve qu’il reste des choses à faire dans le domaine. Quant à la méthode, la seule adaptation à effectuer a été l’exigence de réactivité et de mise en ligne quand une info tombe. Mais c’est une adaptation que j’attendais depuis toujours et pour laquelle, quand on fait ce métier de journaliste, on est toujours prêt (rires).

le média est le vecteur principal d’exposition du sport avec des millions de téléspectateurs pour les événements sportifs

-Évoquons à présent SportBuzz qui entame sa deuxième saison

Pouvez-vous nous présenter votre émission en quelques mots ?

C’est une émission de 26 minutes hebdomadaire diffusée le samedi à 11h sur L’Équipe 21 puis multi-rediffusée, qui parle de l’info Médias et business du sport. On accueille un invité principal chaque semaine issu du monde des médias, journaliste, consultant, ancien sportif égérie d’une marque, etc. Des chroniqueurs spécialisés comme Étienne Moatti, le « Pape » du média à L’Équipe (rires), ou Virgile Caillet, expert du marketing sportif, viennent rythmer le tout. Et une petite dose d’insolite et d’humour ou d’humeur avec mes « News VRB » et la rubrique « Tendances High Tech » de Sacha Nokovitch. On reçoit aussi régulièrement un patron de marque qui vient nous raconter la relation de sa marque avec le sport.

– D’où vous est venue l’idée de lancer Sportbuzz l’année dernière ?

C’est une déclinaison logique d’En Pleine Lucarne. A partir du moment où L’Équipe.fr développait le média, pourquoi ne pas exploiter le genre en télévision ? On y a ajouté l’aspect business car aujourd’hui tout le monde baigne dans les chiffres, l’économie du sport, le sponsoring, etc. Le tout avec une vision grand public pour ne pas rebuter les téléspectateurs. Juste donner les clés de base de décryptage.

– Une émission identique « Sport Buzz » avait été lancé en 2010 sur l’Équipe TV avec Gaëlle Mignon à la présentation, à laquelle vous aviez également participé, mais qui a été arrêtée, pourquoi cette nouvelle tentative ?

Ce n’était pas vraiment le même concept mais oui, L’Équipe TV avait été en avance sur son temps à l’époque. Comme je vous l’ai dit, le média revêt de plus en plus d’importance dans le sport et c’est tout de même le vecteur principal d’exposition du sport avec des millions de téléspectateurs pour les événements sportifs et une actualité propre à la vie des chaînes de sport, programmes tv, naissances de chaînes comme beIN Sports, mercato de journalistes et consultants, nouvelles émissions, polémiques, droits tv, etc. Il y a vraiment de quoi faire aujourd’hui.

– Combien de personnes travaillent aujourd’hui sur l’émission ?

A la rédaction, pour préparer le contenu et programmer les invités, deux, Sacha Nokovitch et moi. Damien Albessard, notre nouveau présentateur, apporte ensuite sa touche personnelle et son expérience en rédigeant ses questions sur la base de notre travail de préparation. Et nous avons une chef d’édition indispensable, Candice Rolland, pour nous trouver les bonnes illustrations et veiller à ce que tous les éléments visuels soient prêts pour le tournage.

– Pouvez-vous nous expliquer rapidement la préparation d’une émission ?

D’abord trouver l’invité puisque l’émission est assez centrée sur lui. C’est ce qui prend le plus de temps. Une fois qu’on l’a, on prépare à l’attention de l’animateur et de la chef d’édition une « fiche » avec toutes les infos et idées d’illustrations susceptibles d’être utilisées. De mon côté le lundi et mardi je pars à la chasse aux News et je les monte le mercredi, je coordonne les chroniqueurs, récupère leur chroniques et je fais tout parvenir au présentateur qui met en forme son émission sur le papier. Nous avons une dernière réunion de rédaction le mercredi après-midi pour tout caler. On tourne l’émission le jeudi dans les conditions du direct. Il nous reste le vendredi pour effectuer d’éventuelles retouches de montage.

– Aujourd’hui l’émission est enregistrée le jeudi pour une diffusion samedi à 11h, envisagez-vous le direct pour mieux coller à l’actualité ?

En théorie ce serait possible et même excitant car nous maîtrisons la mécanique de l’émission, mais ce serait compliqué à mettre en œuvre. D’abord parce que SportBuzz possède un décor particulier qui nécessite plus de temps à monter et démonter que les décors des autres émissions de la chaîne. Or L’Équipe 21 est une chaîne de direct donc le studio est déjà pas mal monopolisé. Et puis ce serait un écueil pour nos invités qui, par définition, sont souvent sur le terrain le week-end et donc moins disponibles le samedi qu’en semaine.

– Claire Arnoux, la présentatrice de la première saison, a été débauchée par beIN SPORTS, pouvez-vous nous présenter son remplaçant Damien Albessard ?

Damien présente déjà les Matinales week-end sur L’Équipe 21. Il a été formé au CFJ Paris puis est passé par Libération, France Culture, M6, W9 pour le foot puis l’Équipe 21.

– Pas d’autres changements prévus dans l’équipe ? Le trio Étienne Moatti / Virgile Caillet / Sacha Nokovitch sera-t-il renouvelé pour la saison ?

Non, on ne change pas une bonne équipe. On a juste fait évoluer le contenu avec l’introduction d’une question posée à l’invité tirée de nos suiveurs sur les réseaux sociaux et un jeu-Quiz en fin d’émission auquel les téléspectateurs peuvent participer en même temps que l’invité.

–  Quels sont les invités confirmés pour cette reprise, et comment se déroulent les invitations ?

Nous avons eu Christian Jeanpierre pour la première. Suivront pour les prochaines, Isabelle Ithurburu, Emmanuel Petit, Claude Onesta et sans doute Thierry Braillard le Secrétaire d’État aux sports. Quant aux invitations, je fais jouer le plus souvent mon carnet d’adresses et les bonnes relations entretenues avec les services de communication des chaînes.

Les audiences sur beIN Sports, Canal+ ou Eurosport ne sont pas toujours formidables, loin de là

– Au sein de l’Équipe, vous faites désormais partie d’un groupe qui est partie prenante du jeu des droits TV, est-ce plus difficile à gérer pour vos enquêtes ?

Dans SportBuzz on ne fait pas d’enquête, donc pas de souci. C’est parfois un peu plus délicat avec L’Équipe.fr mais en interne on assume le fait que parler médias c’est obligatoirement parler aussi de la concurrence, donc là aussi je n’ai pas réellement de contraintes.

– Avez-vous ressenti de gros changements en interne avec l’arrivée de Cyril Linette aux commandes du groupe ?

Le passage au format tabloïd le 18 septembre est déjà un changement majeur. Concernant la chaîne, Cyril Linette n’a pas la possibilité, contractuellement, de s’en occuper avant avril 2016, donc on attendra ce moment pour en parler, mais il est sûr qu’avec ce patron-homme de télé, il faut s’attendre à de nouvelles évolutions.

– L’Équipe 21 a été très entreprenante cet été avec l’acquisition de nombreux droits sportifs, est-ce pour vous un tournant dans la stratégie de la chaine ? Peut-on s’attendre à une entrée dans des droits plus prestigieux en clair ?

Je ne suis pas dans le secret des Dieux mais il est évident que ce que l’on attend d’une chaîne de sport sont des événements en direct et de l’info. L’Équipe 21 se positionne sur les deux créneaux. Maintenant vous le savez aussi bien que moi les droits TV se font de plus en plus rares sur le marché et L’Équipe 21 n’a pas le budget de ses concurrents majeurs. Ce qui n’empêche pas que l’on retrouvera de la Pro A de basket en clair et du volley dans les semaines à venir. Sans oublier le WRC, le cyclisme ou le foot russe par exemple déjà à l’antenne. C’est déjà pas mal et je sais que le service acquisition est sur tous les coups. Après, il faudra qu’un jour les ayant-droits comprennent que l’argent d’une chaîne n’entraîne pas forcément la visibilité. Les audiences sur beIN Sports, Canal+ ou Eurosport ne sont pas toujours formidables, loin de là. Dans ce cas L’Équipe 21, gratuite et en clair, pourra espérer obtenir plus d’événements encore.

– Vous publiez uniquement sur le site internet L’Équipe.fr, pourrait-on vous voir un jour traiter des articles, des interviews ou autres dans le quotidien ?

Si l’on a besoin de moi sur le nouveau format tabloïd, je suis bien sûr intéressé et ouvert à toute collaboration.

La Formule 1 devrait rester deux ans de plus sur Canal+

Quiz :

– Quel est le programme que vous ne ratez jamais ?

Les matchs du PSG !

– Le programme que vous zappez ?

Je zappe tout le temps, sur toutes les chaînes sport, donc il doit y en avoir beaucoup (rires)

– Une préférence pour un animateur/chroniqueur :

Vous voulez que je me fâche avec ceux que je ne citerai pas ? (rires) J’aime beaucoup le style Mathoux, Grégoire Margotton en commentateur est le meilleur.

– Un projet (perso ou pro) que vous souhaiteriez lancer ?

Que SportBuzz continue au-delà de cette saison, alors regardez-là ! Donner plus d’ampleur et de visibilité à la rubrique médias sur L’Equipe.fr, développer une lettre professionnelle sport-médias à la façon de Satellifax, prendre ma retraite à 50 ans…dans un an donc ! (rires)

– Les droits de la PL, F1 et CDM 2018/22 vont être prochainement attribuées, qui devraient être les mieux placés selon vous ?

Il y aura bataille pour la Premier League avec beIN Sports mais Canal+ n’a pas d’autre choix aujourd’hui que de mettre les moyens pour la conserver, donc Canal+

La F1, je vous donne l’info, c’est réglé, normalement ça devrait rester deux ans de plus sur Canal+ (option dans le contrat)

Les coupes du monde, je suis pour qu’elles restent en clair, donc je milite pour un trio TF1/France télé/M6.

Sportbuzz

Retrouvez Sportbuzz tous les samedis à 11h sur L’Équipe21.

A propos de Mohamed

Mohamed
Fondateur du site et passionné par l'univers sport média.

4 commentaires

  1. Avatar

    Pareil, sur l’Equipe, cela donne qu’une chose : fuir. J’y passe de moins en moins à cause de la débilité générale des commentaires. C’est dommage.
    Il reste mediasportif 😉

  2. Avatar

    oui ça me manque aussi un peu je dois vous l’avouer

  3. Avatar

    Merci pour cet interview.
    Je regrette un peu son blog, notamment dans les commentaires car il y intervenait souvent pour apporter des précisions ou répondre à nos questions. Sur lequipe.fr, c’est impossible à faire vu le flux et surtout la médiocrité de certains intervenants.

    Mais votre blog est très bien aussi et on y retrouve l’esprit d’En pleine lucarne.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :