mardi , 29 janvier 2019

La PRO A peut-elle devenir un produit gratuit ?

Pro A Basket

A deux mois de la reprise du championnat, son diffuseur n’a toujours pas été dévoilé. Une officialisation tardive qui illustre bien les grandes difficultés de la ligue à parvenir à un accord.

Canal + / LNB : la rupture ?

Est-ce, bel et bien, la fin de la pro A sur les antennes de la chaîne cryptée ? La rumeur qui revenait avec insistance a été confirmée à demi-mots par le président de la ligue Alain Béral. Dans les colonnes du centième numéro de Basket Hebdo, celui qui a été fraîchement renouvelé dans ses fonctions n’hésite pas à parler d’une « page planche à écrire » accréditant la fin du partenariat historique entre les deux parties.

Canal Plus ne se serait pas montré très volontariste pour conserver ces droits.

L’hypothèse beIN SPORTS

Pour beIN, l’enjeu n’est clairement pas prioritaire. La PRO A est un beau produit mais son attractivité est relativement restreinte pour recruter de nouveaux abonnés.

Il convient aussi de rappeler que la LNB exigerait entre 6 et 7 millions d’euros. Une somme très conséquente quand on la met en comparaison avec celle déboursée par la chaîne qatarie pour diffuser la NBA. On parle de 4 millions d’euros par an.

Aussi, la saison qui s’annonce déjà très remplie du côté de beIN SPORTS qui n’a pas attendu que l’appel d’offres autour de la Pro A soit terminé pour diffuser son dossier de presse de la rentrée.

La PRO A en route vers Eurosport ?

Il ne serait pas incongru de voir Eurosport 2, chaîne largement dévolue aux disciplines nationales, loger deux rencontres hebdomadaires et le magazine voulu par le président Béral. Discovery cherche à renforcer l’offre de ses chaînes et ce championnat peut représenter un produit solide. Néanmoins, ceci posé, la problématique économique reste la même pour Eurosport.

L’option du clair 

À de multiples reprises, le président de la LNB a insisté sur la nécessité pour la Pro A d’obtenir une plus grande exposition. En début d’année, dans le journal La Montagne, il en faisait même une condition au développement du championnat sur la scène européenne. Les sponsors portent largement cette exigence.

Dans l’hypothèse où un accord était trouvé avec un acteur non-crypté, on pense bien sur à L’Equipe 21 qui multiplie ces derniers temps les acquisitions. La ligue devrait alors réaliser des concessions importantes.

Il est vrai que la Pro A souffre d’un déficit de reconnaissance. Confier une ou plusieurs retransmissions à une chaîne gratuite serait éminemment salutaire pour la discipline. Mais la ligue devrait renoncer à un modèle nettement plus rémunérateur. C’est un peu la quadrature du cercle que les instances du basket français doivent résoudre. Cela passera peut-être par un partage des droits.

A propos de Jérémy Tanguy

Rédacteur ici-même depuis 2015.

4 commentaires

  1. [Droits TV] De gros changements viennent d’être annoncés pour le basket français à la télévision. Suite à la décision de Canal+ d’arrêter la chaîne Sport+, la FFBB et la LNB ont décidé de se tourner vers un autre diffuseur. C’est vers Numericable – SFR qu’ils se sont tournés pour développer l’image et la promotion du basket français pour les 5 prochaines années.

    C’est donc sur Ma Chaîne Sport que la LNB sera en grande partie diffusée: 2 affiches diffusées chaque semaine (le samedi et le lundi) avec un magazine de 52 minutes. Les grands événements LNB, la Ligue Féminine de Basket ainsi que la PRO B et les rencontres amicales de l’Equipe de France seront de même diffusées après l’EuroBasket 2015.
    On pourra également profiter de basket en clair sur L’Equipe 21. La FFBB, LNB, SFR et MCS ont décidé de rendre accessible en clair 12 rencontres de PRO A par saison le samedi à 20h30, ainsi que le Alain Gilles LNB Show, le All Star Game et la Finale de la Disneyland Paris Leaders Cup LNB.

  2. A l’image de BeIN qui a décalé les horaires des journées de D1 aux mercredis et jeudis pour arranger sa grille, C+Sport ne peut-il pas largement faire de même ?
    De plus, un accord avec l’E21 est-il véritablement envisageable ? Cela me paraît difficile de voir la Pro A réduite à ne pas faire payer cher les droits pour être diffusée !
    Et qu’en est-il de la Leaders Cup ? Est-elle forcément incluse avec la Pro A ?
    Merci 🙂

    • Télézappeur

      Il y a beaucoup de paramètres à prendre en compte :
      – Canal a fait une offre pour la saison prochaine qui a été refusée par la ligue (officiel, itw dans le dernier Basket hebdo).
      – Le montant actuel (6 M€/an pour le seul championnat) est largement surestimé, Canal ayant joué du chéquier en 2012 pour ne pas perdre la compétition face à Bein. A titre de comparaison, le championnat de hand (2 matchs en prime, très haut niveau, stars internationales, très bons résultats de l’EDF, couverture médiatique qui augmente) vaut 4 M€/an.
      – Les horaires actuels (Lundi 21h sur feu Sport+ et Mardi 21h sur C+sport) ne peuvent pas être satisfaits entièrement par l’ensemble des diffuseurs. Canal ne dispose plus que du mardi et n’a plus de place le lundi (premiere league), le mercredi (case magazines), le jeudi (ProD2) ni le WE (Top14 et PL). Bein est dans un cas similaire à Canal, voire même plus rempli, puisque l’on ne connait pas la case du/des match(s) de ligue féminine de hand. Eurosport est bloqué cette saison le lundi en prime par la Ligue 2. Au final, il va être assez délicat pour la ligue de tenter d’imposer 2 cases en arrivant à la fin de la guerre.

      Ces paramètres étant posés, l’équation apparait bien complexe à résoudre pour la ligue.
      – Soit elle décide d’offrir l’exclusivité à un diffuseur payant, avec une baisse notable de ses revenus, et sans possibilités de visibilité supérieure, dans les 3 cas
      – Soit elle sépare 2 matchs auprès de 2 diffuseurs payants, pour essayer de conserver les revenus et la visibilité, mais sans la possibilité d’organiser au mieux les journées de diffusion pour créer un rendez-vous.
      – Soit elle sépare 2 matchs entre 1 diffuseur payant et 1 gratuit (l’équipe 21 semble la mieux placée, mais il n’est pas impossible que France tv soit dans le coup à la manière de la Prod2). Vous avez beaucoup plus de visibilité, moins d’argent, un diffuseur payant difficile à convaincre et la difficulté pour créer un RDV.
      – Soit elle s’offre à un diffuseur gratuit (l’équipe 21) avec des revenus immédiats faibles, mais la plus forte visibilité avec la possibilité de créer du rendez vous sur une grille peu remplie. A long terme, le championnat pourrait accumuler plus facilement sponsors, notoriété et revenus annexes.

      Autant dire que la ligue a beaucoup de choix, mais n’est pas dans une situation très favorable car elle est trop exigeante à la fois dans sa volonté d’obtenir autant d’argent et de visibilité. Il faudra faire des concessions.
      Aussi, Ce sont de très nombreux droits qui arrivent à terme cette saison dans le basket. Pro A, EDF, FIBA. Tous ces droits peuvent très bien aller chez le même diffuseur comme s’éparpiller un peu partout (Par exemple Eurosport prend la ProA par défaut, Canal attrape le contrat FIBA pour se repositionner dans l’évènement et Bein l’EDF). Il est donc très difficile de prévoir la fin de ce feuilleton. La programmation des matchs amicaux de l’EDF en aout illustre d’ailleurs cette situation (Canal diffuse par dépit, Bein prend un match à l’extérieur non diffusé par Canal car il est en semaine et période creuse, L’Equipe 21 prend le match à l’extérieur de ce samedi qu’aucun des deux ne souhaite).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.