Vivendi réfute son intérêt sur Sky

Vivendi

Le groupe français Vivendi a indiqué ne pas vouloir acquérir le groupe anglais Sky.

Les rumeurs concernant l’intérêt de Vivendi, propriétaire de Canal+, pour le géant de la télévision payante Sky ont été démentis vendredi par son président du directoire Arnaud de Puyfontaine. Le dirigeant a dit au Financial Times que Vivendi n’a aucun intérêt dans l’acquisition de Sky, bien que le groupe réfléchisse à des achats ciblés pour continuer sa transformation en un groupe mondial de médias et de contenus. Arnaud de Puyfontaine a également réfuté une offre d’achat du groupe anglais ITV, « bien trop cher » selon le dirigeant.

Depuis la vente de SFR à Numéricable, Vivendi possède un trésor de guerre de plusieurs milliards d’euros. La stratégie infléchie par Vincent Bolloré, nouveau patron de Vivendi, est d’abandonner les télécoms pour se consacrer uniquement aux médias et aux contenus. On prête à Vivendi la volonté d’acquérir le groupe Amaury, propriétaire de L’Équipe, du Parisien et de ASO Organisation (Le Tour de France, le Paris-Dakar entre autres).

Pour plusieurs experts, l’acquisition du groupe Sky serait une avancée majeure pour Vivendi dans sa stratégie d’expansion mondiale. Anciennement BSkyB et propriété du groupe Turner, Sky est un acteur important de la télévision payante en Europe. Il diffuse ses chaînes au Royaume-Uni et en Irlande, en Italie, en Allemagne et en Autriche. Le groupe Sky édite des chaînes de divertissement (cinéma, séries), mais aussi un bouquet de chaînes sportives, Sky Sports.

Vivendi mettrait ainsi la main sur plusieurs chaînes sportives populaires (dont Sky Sports News) et un portefeuille de droits conséquent. Cette acquisition mettrait le groupe Canal+ en position d’acteur européen de la télévision payante, face à la concurrence de beIN Sports notamment. En effet, le groupe qatari pourrait racheter Canal+ Espagne en association avec Telefonica, alors que le rachat du bouquet Digiturk en Turquie vient d’être confirmé.

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer