dimanche , 28 juillet 2019

beIN Sports en pôle pour racheter Canal + Espagne

bein sports-logo

beIN Sports garde le cap

Nous avions déjà évoqués sur ce site la stratégie d’expansion à l’internationale de la filiale sport d’Al Jazeera, qui s’est implantée en quelques mois aux 4 coins du monde.

Après le lancement de sa chaîne en France, suivi des États-Unis et de plusieurs filiales en Asie ( Indonésie,Philippines,Hong-Kong,Taïwan et lancement cette semaine en Thaïlande), les ambitions du groupe ne s’arrêtent pas là. En effet les dernières rumeurs évoque le lancement prochain en Australie (plus d’infos ici), en Turquie par le rachat de Digiturk (ici) et en Espagne où Prisa TV, le premier groupe de télévision à péage et propriétaire du bouquet Canal+, cherche un repreneur au plus vite.

Mal en point, l’opérateur Espagnol dont l’actionnaire principal Prisa est assommé par le poids de ses dettes, cherche à vendre sa participation de 56%. Le reste étant détenus à parts égales entre l’italien Mediaset et le groupe de télécommunications espagnol Telefonica.

Ce dernier,qui semblait pourtant bien placé pour conclure l’affaire, a vu sa récente offre rejetée car jugée trop basse.

Telefonica doit revoir son offre

Les offres juteuses provenant de l’étranger en vue du rachat de Canal + Espagne mettent Telefonica dans une impasse : le groupe de télécommunications espagnol va devoir s’aligner sur ses rivaux étrangers, et notamment le groupe qatari. Un énorme défi pour le groupe espagnol, qui n’était pas enclin à faire des folies pour récupérer le bouquet.

Mais heureusement pour Telefonica, l’aspect économique n’est pas le seul facteur déterminant dans cette négociation. En effet, si l’offre d’Al Jazeera est la plus significative sur le plan économique, le groupe Prisa verrait d’un mauvais œil la vente de Canal+ au groupe qatari, étant donné les relations proches que cultivent ces derniers avec la Mediapro, principal rival de Prisa sur le marché médiatique espagnol.

Telefonica garde ses chances car étant déjà actionnaire à 22% de C+, elle détient un avantage considérable sur Al Jazeera, mais aussi sur les autres candidats que sont le groupe britannique de Rupert Murdoch BSkyB ; le propriétaire de Canal+ France Vivendi ainsi que la multinationale états-unienne Liberty Global.

A ce jour, aucune offre ne réponds aux exigences financières de Prisa mais Telefónica et Al-Jazeera apparaissent comme les deux favoris pour ce rachat. La date de clôture des offres à été repoussée au 22 février prochain et nous devrions connaitre à ce moment le nouvel acquéreur.

A propos de Mohamed

Mohamed
Fondateur du site et passionné par l'univers sport média.

8 commentaires

  1. Mediasportif

    pas plus d’infos à ce jour, telefonica et beIN toujours en course, cela ne devrait plus tarder…

  2. Avatar

    Je n’ai pas suivi la finalité de l’histoire, qui a remporté le marché ? 🙂

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.