vendredi , 4 décembre 2020

Formule 1 : Chute des audiences TV en 2013

Michael_Schumacher_Ferrari

Chute des audiences en 2013

Selon un rapport édité par la Formula One Management (FOM) , la société détentrice des droits commerciaux de la F1, les audiences télévisuelles de 2013 ont chuté de 10% par rapport à 2012.

Au total, 450 millions de téléspectateurs ont regardés un grand prix de F1 en 2013 selon ce rapport, contre un peu plus de 500 millions en 2012, et 515 millions en 2011.

Selon ce rapport, le facteur majeur de cette chute d’audience est la domination de Sebastian Vettel au volant de sa Red Bull-Renault. Ses 13 victoires sur les 19 GP ont vraisemblablement lassées les téléspectateurs.

« Ce n’était pas inattendu. Le manque de concurrence en fin de saison, avec un championnat déjà joué avec les courses aux États-Unis et au Brésil, des événements qui ramènent souvent un public nombreux, a eu un impact prévisible. Il faut aussi tenir compte du fait que le calendrier comportait une course de moins en 2013 » déclare Bernie Ecclestone, le patron de la FOM

D’autres facteurs sont liés à cette baisse et notamment les changements de diffuseurs en Chine, passant de la télévision d’État (30M de téléspectateurs en 2012) à des chaînes régionales ( seulement 19M en 2103), et en France où la chaîne cryptée Canal Plus a remplacée la chaîne TF1.

La Formule 1 sur canal+ a réunis 10 millions de téléspectateurs en 2013 contre 27 millions l’année précédente sur TF1, soit tout de même une baisse de 17M depuis le passage au payant.

L’Allemagne, la Pologne, l’Espagne, le Brésil, le Japon et la Russie ont également subit une baisse, moins importante, qui va jusqu’à 10% pour la plus forte.

A l’inverse, les États-Unis (avec 11,4M de téléspectateurs), le Royaume-Uni (29 Millions) et l’Italie (35,8 Millions) ont connus des hausses d’audiences significatives l’année dernière.

A propos de Mohamed

Mohamed
Fondateur du site et passionné par l'univers sport média.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.