jeudi , 1 octobre 2020

Droits TV: Roland Garros fait un flop

C’est la mine des mauvais jours pour Gilbert Ysern, directeur général de la Fédération française de tennis (FFT) et du tournoi de Roland Garros.

Gilbert Ysern

 

 

 

 

 

En effet, l’appel d’offres sur les droits de retransmission télévisée du tournoi de Roland-Garros pour les quatre prochaines années s’est révélé « infructueux », a-t-il indiqué. « Alors qu’il y avait au départ dix candidats, nous n’avons eu que deux offres », a-t-il précisé. « Une d’Eurosport, très loin du prix de réserve (15 millions), une de France Télévisions, en deçà de la somme que le groupe paie aujourd’hui ». « On va essayer de comprendre pourquoi on a perdu dix candidats en route », a annoncé M. Ysern. « On va revoir notre copie, on ne s’interdit rien ».

La FFT va désormais faire le tour des candidats au départ afin de revoir son appel d’offres sans se fixer de calendrier. « L’avantage de ce genre d’appel d’offres est que l’on appuie sur « reset » à la fin du premier tour », a repris le directeur du tournoi du Grand Chelem.

Pas un courrier « de la part d’un partenaire »…

La FFT, qui avait divisé les droits en trois lots, l’un réservé aux chaînes gratuites (lot A), l’autre ouvert à toutes les chaînes (lot B) et un troisième pour les mobiles (lot C), n’a enregistré aucune offre de la part d’une chaîne payante. France Télévisions, détenteur des droits depuis 1987, n’a pas respecté par ailleurs les règles de l’appel d’offres en refusant de répondre sur un ou plusieurs lots mais en faisant une offre globale, et inférieure au montant annuel acquitté aujourd’hui (15 millions €, ndlr), ce qui était « irrecevable », selon Gilbert Ysern. Se disant « déçu », il exprime aussi son « étonnement » : « je n’ai pas eu l’impression d’avoir reçu un courrier de la part d’un partenaire », ajoute-t-il. Quant à Eurosport, la chaîne avait uniquement candidaté pour les lots A et C.

M6 avait annoncé son intention de postuler au printemps, mais avait renoncé à enchérir il y a quelques jours. Tout comme BeInSport qui, elle, n’avait pas annoncé son retrait. TF1 avait été le premier à jeter l’éponge. Les droits TV de Roland-Garros français sont considérablement inférieurs à ceux des trois autres tournois « majeurs » (de quelque 30 millions d’euros à Wimbledon jusqu’au double pour l’US Open).

 

 

CBSNews

A propos de Mohamed

Mohamed
Fondateur du site et passionné par l'univers sport média.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.