mercredi , 17 janvier 2018

Droits TV : les enjeux de 2018

Camera-football

C’est devenu une tradition chaque début d’année, nous vous proposons un état des lieux des dossiers chauds en matière de droits TV qui alimenteront les mois à venir. Et l’on ne devrait pas s’ennuyer une fois encore, à tous les niveaux.

FOOTBALL

Ligue 1 & Ligue 2 (2020-2024) : Même si l’échéance de l’actuel contrat plaide pour un appel d’offres en 2019, le sujet de la prochaine consultation de la ligue pour la Ligue 1 (et la Ligue 2) ne devrait pas quitter les conversations cette année. Pour preuve, les dernières indiscrétions au sein de la LFP rapportées par l’Équipe évoquent l’automne 2018 après avoir successivement parlé de l’automne 2017 et du printemps 2018.

Euro 2020 (et 2024 ?) : L’UEFA a déjà commencé à vendre le prochain Euro au travers du continent (par exemple en Allemagne). La France ne devrait pas tarder, après le succès de l’édition 2016 pour TF1 et M6. L’incertitude demeure quand à la présence de l’édition 2024 encore non attribuée, qui aura la particularité de se situer entre la Coupe du monde de Rugby 2023 et les Jeux Olympiques 2024 en France qui vont peser sur les porte-monnaies des chaînes gratuites.

Équipe de France (2018-2022) : On attend toujours la confirmation du secret de polichinelle qu’est le partage M6/TF1, confirmé en interview par les deux patrons des chaînes. En même temps que l’Euro ?

Liga (2018-2021) : Le Clasico vient d’offrir en cette fin d’année une audience record à beIN SPORTS, 977.000 téléspectateurs en moyenne un samedi 13h. De quoi rappeler à la chaîne l’importance de ce droit alors qu’il faudra désormais vivre sans Ligue des Champions. Prix du contrat actuel, 33 millions d’euros.

Série A (2018-2021) : Autre négociation du printemps, le championnat italien est moins vendeur, mais offre néanmoins une quantité non négligeable de matchs européens. Outre beIN SPORTS, actuel diffuseur, son coût contenu pourrait intéresser par exemple Eurosport ou Altice/SFR.

FA Cup & Community Shield (2018-) : Les droits du football anglais en dehors de la Premier League sont actuellement détenus par beIN SPORTS. Les droits internationaux ont été répartis sur la période 2018-2024 à IMG et Pitch International, ce dernier gérant notamment l’Europe de l’ouest, contre près de 150 M€ par saison. Il faudra donc sortir le chéquier pour conserver les rencontres des très vendeurs clubs anglais. A noter que les droits de l’équipe nationale pour les matchs amicaux à domicile, de la Carabao Cup (Coupe de la Ligue) et de la D2 devraient également être remis en jeu.

Coupe d’Espagne (2018-2021) : beIN diffuse la compétition, à l’exception de la finale, sur Canal+. La chaîne cryptée dispose également de la Supercoupe d’Espagne et des matchs amicaux à domicile de la Roja.

Coupe d’Italie (2018-2021) : C’est Eurosport qui diffuse actuellement les matchs, mais cela pourrait intéresser beIN, SFR comme Canal+. La Supercoupe est également dans le deal à réaliser.

Coupe d’Allemagne (2018-2021) : Dernier droit football annexe à vendre cet été, la coupe d’Allemagne est actuellement sur beIN SPORTS. Le groupe qui a renouvelé cette saison la Bundesliga est logiquement favori sur ce dossier comprenant au passage les matchs amicaux à domicile des actuels champions du monde.

UEFA Youth League (2018-2021)  : La compétition est arrivée sur le groupe Canal en 2015. Logiquement, avec le nouveau cycle médias de l’UEFA pour ses compétitions européennes, la diffusion est remise en jeu. La chaîne cryptée, dépossédée de la Champions League, conservera-t-elle ces quelques matchs en journée les semaines de Coupe d’Europe ?

Premier League (2019-2022) : Sauf surprise, ce sera le grand rendez-vous de l’automne. Canal+, dépossédé de son dernier grand championnat européen à la surprise générale par Altice, pourrait bien le récupérer, profitant de l’investissement consenti par l’actuel diffuseur pour la Champions League. A moins qu’un 3e acteur vienne renverser la table.

Major Soccer League (2019-) : L’actuel contrat avec Eurosport se termine à l’issue de l’année civile 2018.

RUGBY

Coupe du monde 2019 (et 2023 ?) : Pour la prochaine édition, ne manque que la confirmation officielle du deal de TF1. L’enjeu reposera sur une éventuelle sous-licence à d’autres acteurs. Pour l’édition 2023 en France, seule une double annonce 2019-2023 de la part de TF1 est envisageable.

HANDBALL

Championnats du monde 2019 : Après les succès des éditions 2017, les acteurs devraient s’intéresser aux prochains mondiaux. En tête, beIN SPORTS et TF1 qui ont profité pleinement des éditions 2015 et 2017. Le retour à une commercialisation classique par agence après l’achat par beIN Media Group en 2015 devrait offrir de nouvelles possibilités, telle qu’une implication plus marquée des acteurs en clair ou un retour de Canal+ dans le milieu.

Lidl Starligue (2019-) : Le partenariat avec beIN SPORTS arrive à son terme à l’été 2019. Une consultation est logiquement à envisager dès cette année, alors que les chaînes en clair s’intéressent de plus en plus à ce sport telles que la chaîne l’Équipe qui s’est offerte les Coupes de France.

VOLLEY-BALL

Ligue A (2018-) : La Ligue nationale de Volley a cédé en 2015 les droits au groupe L’Équipe pour 3 saisons, s’assurant un minimum de 24 matchs par saison en clair. Cet été sera remis en jeu ce partenariat avec pour objectif de trouver le meilleur canal de développement pour une discipline peu médiatique.

FIVB Nations League (2018-) : La Ligue Mondiale va évoluer cet été avec une centralisation autour d’IMG des droits médias. beIN SPORTS qui diffusait jusqu’à présent les rencontres des bleus devra discuter auprès de l’agence, avec le risque de voir émerger la concurrence de la chaîne L’Équipe et de SFR Sport.

TENNIS

Wimbledon (2019-) : Plus qu’une édition du plus prestigieux des grands chelems reste à diffuser pour beIN SPORTS. Le concurrent le plus coriace pourrait être Eurosport, détenteur des 3 autres grands chelems.

ATP Tour (2019-) : Mais le plus gros dossier tennis sera l’ensemble des tournois ATP 500 et 1000 à acquérir dès la saison 2019. Pour rappel, beIN SPORTS dispose de ce contrat, moins des éditions de Paris Bercy et Monte Carlo préemptées par Canal+ en tant que diffuseur hôte suite à des accords avec les organisateurs qui expirent également fin 2018.

SPORTS MÉCANIQUES

Moto GP (2019-) : Actuellement diffusé par Eurosport, le championnat réalise de belles audiences pour la chaîne, notamment portées par la présence de français aux belles places. Par ailleurs, France Télévisions dispose des droits en clair du Grand Prix de France. Il faudra donc renouveler tout cela à l’issue de l’année civile 2018.

JEUX OLYMPIQUES

Si une sous-licence des Jeux d’hiver 2018 parait désormais impossible pour France Télévisions, Discovery discute avec l’ensemble des acteurs concernant l’édition 2024 à Paris. Le groupe a de grands espoirs financiers à une heure où l’ensemble des rédactions se serrent la ceinture, notamment France Télévisions, avec un budget du service des sports amputé de 12 millions d’euros en 2018. L’issue des négociations devrait cependant être pour cette année.

FOOT US

NFL (2019-2022) : beIN SPORTS diffusera les derniers play-offs de l’actuel contrat en ce début d’année, comme W9 pour la sous-licence du Superbowl. La principale concurrence viendra de SFR Sport, qui diffuse actuellement les championnats universitaires américains. En 2015, le dossier avait traîné jusqu’à l’aube du début de la saison. Difficile encore de savoir quand nous serons fixés sur ce dossier si ce n’est le fait que ce sera avant l’automne.

A propos de M.R.

Télézappeur

39 commentaires

  1. Si je résume c’est obligation de Canal de gagner des droits sinon chaud en interne , Bein c’est pareil ? Et du cote de Sfr ca risque d’etre la fin et ce serai Eurosport qui va jouer les troubles fêtes ?

  2. On comprend pas pk ta quelque années la chaîne l’équipe avait acheté le volley-ball quand on voit que maintenant diffuse le championnat de France de Volley le dimanche matin et encore pas tous les dimanches et par contre diffuse plus de pétanque non mais allô quoi pk pas mettre du Volley ou même du championnat de foot russe que tous le temps de la pétanque du biathlon ou du vélo plutôt que des rediffusions à gogo.

  3. SFR à choisi de réduire les coups donc je pense ils pourrait donc revendre une partie de la LDC à une autre chaîne ne plus se positionner sur la première league très très chère et la laisser au autre et à la place acheter la SérieA la coupe d’Italie et la Super coupe d’Italie pour être leader sur le foot italien c quand même un bon niveau c’est sur moins spectaculaire que le foot Anglais mais quand même un bon niveau pour un prix moyen.

  4. Et voilà c’est tombé, la nouvelle stratégie de Altice pour ces acquisitions se nomme Altice Pay TV (info Figaro).

    En gros, même pas sûr que les abonnés actuels puissent bénéficier de l’offre sport actuelle l’année prochaine…

    • Lisez l’article jusqu’au bout. Alain Weil veut que SFR Sport soit encore sur SFR.

      • @larousse,

        j’ai dit le contraire ??

        De toute façon sans rebranding, difficile de vendre leur « came » aux autres.

      • Dans tous les cas on voit bien que ça sent le roussi chez Altice France depuis plusieurs semaines maintenant, on est bien loin des bénéfices mirobolant que vous nous annonciez mon cher Larousse.

        Et le scission des activités Europe et US ne va rien arranger…

        Ça sentirai presque la vente de sfr tout ça

    • Cela avait été annoncé il y a plusieurs mois, que les chaines Sfr Sport avec l’arrivée de la Ligue des Champions, ne seraient plus forcement inclus dans les abonnements de base. Ils reprennent la stratégie de BT Sport (annoncé comme leur modèle) qui avec l’arrivée de la Ligue des Champions, ont fait devenir leurs chaines une option payante.
      Dans cet article http://www.mediasportif.fr/2017/09/25/comment-altice-se-prepare-a-accueillir-la-ligue-des-champions-en-2018/
      Il est dit: « l’ensemble des offres SFR permettant aujourd’hui d’accéder à SFR Sport n’offriront pas forcément les compétitions UEFA l’an prochain. »

      Après cette nouvelle stratégie d’acquisition, cela peut vouloir dire 2 choses: soit Sfr ne souhaite plus investir dans le sport, et compte revendre les droits acquis aux autres distributeurs; soit pour ne plus peser sur les finances de Sfr (et faire remonter leur cours en bourse) ils créent cette nouvelle filiale et compte continuer à dépenser des sommes folles dans les droits sportifs, mais plus avec les finances de Sfr.
      A suivre …

      • @lbordelais,

        Oui j’ai déjà vu cet article et toutes les infos concernant la stratégie de Altice.

        Dans ce cas, je pense que c’est surtout une manière déguisée de dire « les prix vont être revu à la hausse ». Le tout saupoudré avec un peu de marketing.

        Le cas de la chaîne Altice Studio le prouve…même les clients à l’offre dite PREMIUM devait payer pour y avoir accès

        Cela dit, pas mal de choses ont changé depuis la rentrée et la publication de l’article que vous citez.

        Moi perso, j’ai une offre de dingue qui correspond à rien au niveau du tarif, c’est juste hallucinant.

        On verra bien pour la suite donnée par Altice…

  5. La chaîne L’Equipe a acheté plusieurs droits (championnats de France de Volley, de Hockey, football russe, basket italien,…) qui après 4-5 mois sont passés à la trappe des oubliettes.

    Difficile de créer des feuilletons avec des diffusions aussi anarchiques.

    C’est comme la coupe du monde de cyclo-cross. Discipline passionnante mais qui est mal retransmise depuis plusieurs semaines.

    C’est toute la difficulté de la chaîne L’Equipe qui ne dispose que d’un seul canal et dont les principales rentrées publicitaires se font grâce aux émissions de talk (« L’Equipe d’Estelle », « L’Equipe du soir »,…).
    Quand les matchs de volley diffusés le vendredi soir se prolongeaient pour causes de prolongations, ils rabotaient le temps de diffusion de L’Equipe du Soir. Les footeux faisaient la tronche et ceux qui voulaient ne voir que le talk finissaient par zapper ou éteindre leur écran.

    Aujourd’hui Bein va perdre les droits des coupes d’Europe de football. Donc ça va faire des trous en semaine qu’il va falloir remplir.
    Quand tu t’abonnes à une chaîne prenium, c’est pour avoir (en théorie) du live au maximum.

    S’ils conservent les droits du Hand, qu’ils achètent ceux volley et du hockey, ils peuvent remplir leurs soirées de semaine sans problèmes.
    Ca peut donner des soirées type (mardi hockey, mercredi volley, jeudi hand) : match 1 de 18h30 à 20h30, magazine de 20h30 à 21h, match 2 de 21h à 23h, 23h à 0h00 derbief – magazine.
    Le vendredi, samedi, dimanche : foot live
    Lundi soir : magazines foot.

    Tu mets un gars comme Eric Barrère au commentaires du hockey, tu transfères Xavier Richefort (L’Equipe) ou Benoît Daniel (Eurosport) pour le volley, tu engages Benoît Maylin (ex L’Equipe du Soir) pour animer les temps morts ou les plateaux, … ça peut faire de très belles soirées.

    Comme Bein dispose en plus des canaux max, les recontres dites « secondaires » tu peux les diffuser en pure live (comme la ligue 2).

    Les disciplines sont ainsi exposées au maximum, les fans / abonnés en ont pour leur argent.

    Cette stratégie me plairait énormément personnellement.
    Je la préférerai à celle qui consiste à faire du réchauffé avec des multi rediffusions du foot ou la diffusion de pseudos sports (Snooker, Darts, jeux-vidéos / « sport électronique »,…) qui sont certes peu chers à l’acquisition, mais ne réprésentent, à mes yeux, qu’un faible intérêt.

  6. Qui a le plus à perdre dans tout ca ?

    • Le plus à perdre est encore BIS. Canal a déjà pas mal perdu et ne peut que gagner. SFR SPORT peut pas beaucoup perdre vu qu’ils ont Les 2 coupes d’Europe de foot. Ils peuvent remplacer la PL par le Calcio et la liga pour le même prix. Mais le gros coup pour SFR serait d’avoir le Tennis et une parti de la Ligue 1.

    • Très clairement, Bein joue gros cette année entre les championnats européens de foot, l’ATP, Wimbledon et le handball et est sans aucun doute le diffuseur qui a le plus à perdre.

      Reste à voir ce que va faire SFR s’ils continuent leur politique d’investissement et Canal+ qui est un peu dans l’ombre en ce moment.

    • J’ai l’impression que beaucoup de droits qui sont en jeu sont ceux dont disposent BeIN (Liga, FA Cup, L1/L2, tennis, hand, NFL) et que le groupe ne peut vraiment se permettre d’en perdre.
      Pour Canal, l’idée de reconquérir un grand championnat ou un sport (tennis, hand) peut sonner le glas de leur retour, mais ne rien gagner causerait leur perte.
      SFR a également à perdre avec la remise en jeu de la PL et l’argent déjà investi dans les LDC, mais pourrait y gagner à conquérir la L1, la Liga ou un feuilleton, style tennis.

    • Oui c’est BeIN qui a me plus a perdre enfin canal pourrais perdre gros si ils perdent la ligue 1.

      Pour Altice impossible de connaître l’avenir, c’est pas pour rien que m
      La lfp a encore reporté l’appel d’offre c’est clairement parce qu’altice actuellement ne peut plus rien acheter surtout qu’ils sont en train de scinder le groupe en deux avec d’un côté altice Amérique et de l’autre altice Europe du coup sfr ne pourra plus surenchérir avec les bénéfices d’altice Amérique

  7. J’espère que l’offre OTT de SFR va survivre à la ligue des Champions l’année prochaine. Parce que payer 9€ par mois alors que l’on a la possiblité de gel image, voire pas du tout, s’embêter à utiliser une Chromecast ou AppleTV pour le voir sur un écran télé, qualité d’image etc… Autant regarder la compétition sur un site pirate ou IPTV.
    Ou alors, les miracles existent, et SFR Sport sera disponible sur Canalsat (Je ne peux avoir que la TV par ADSL chez moi)

    • Alors, vu ce qu’à fait Eurosport avec la coupe de France. En mettant, le dernier tour essentiellement sur leur Eurosport Player. Canal là mauvaise, c’est possible qu’ils prennent SFR Sport pour remplacer Eurosport.

  8. J’espère que CANAL récupèrera la PL et le hand… Sinon à l’automne, bye-bye CANAL pour ma part…

  9. Et la NBA?!

    • Le contrat court à priori jusqu’en 2020. Autrement dit, aucune actualité cette année pour cette compétition.

  10. Nicolas Russo

    Je voudrais bien que bein sport garde les championnats europeen plus la coupe de la ligue anglaise et la coupe d’angleterre recupere la finale de la coupe du roi la supercoupe d’espagne et la coupe d’italie et essaye de recupere la premier league et recupere la mls et il devrait recupere tout le volley ball et prendre a canal les deux tournois de tennis qui ont ils devrait essaye d’avoir les coupes du monde de rugby

  11. Si canal pouvait juste récupérer une partie des droits de la série A et la liga ce serait déjà très bien vu le désert sur la grille de canal + sport mais bon ils n’ont même pas fait l’effort la saison dernière pour obtenir 1 ou 2 affiches du championnat allemand.

  12. Je verrais bien la MLS sur SFR Sport.

  13. Bonsoir,

    Je vois bien be in sport s’emparait des droits tv du championnat de France de volleyball. En effet, la chaîne l’équipe semble se désintéresser de ce droit qui se retrouve à être diffusé deux dimanches par mois à 9h00 du matin. Le volleyball pourrait ainsi connaître le même succès que connaît le handball sur cette chaîne.

    Par ailleurs, SFR SPORT pourrait s’intéresser au championnat D2 anglais (ce champ n’est plus diffusé par la chaine BE IN SPORT), la FA CUP ou la coupe de la ligue afin de créer une programmation 100 % british.

    Autre enjeu important: la disponibilité chez tous les FAI de la disponibilité des chaînes sfr sport.

    • La dispo des chaînes SFR SPORT chez les autres opérateurs paraît peu probable…

      Canal vient récupérer l’exclu de certaines chaînes de la Fox (Nat Geo, Nat Geo Wild et Voyage).

      Elle sera effective le 01/02/18 chez Bouygues, les autres n’ayant pas encore communiqué.

      Seul Altice sera pleinement touché par cette exclu.

      Les autres ayant toujours la possibilité de les proposer via un bouquet spécifique à moindre coût.

      L’offre OTT SFR SPORT s’améliore en qualité mais reste perfectible (le moins qu’on puisse dire) surtout la stabilité des flux lors de grosses affiches.

      Il y a aussi une offre satellitaire via FRANSAT

      Largement de quoi convaincre ceux qui sont prêt à payer. Les autres continueront avec leurs flux piratés.

      • si je suis le raisonnement, plus de national géographique en février sur SFR ?

      • @tomtom,

        Oui, il y a des infos qui circulent mais rien d’officiel de la part de Free, SFR et Orange.

        Seul Bouygues a communiquer pour l’instant.

        SFR perd cette fois-ci.

        Et ils restent encore les chaînes des groupes TURNER et VIACOM, ça promet !!

    • En effet, c’est assez probable que le volley retourne au payant. Par contre, il faudra voir comment l’Equipe traite les play-offs, car l’an dernier, ils avaient estimé le volley prioritaire par rapport à la finale de Hockey.
      Ca serait bien si la LNV faisait un lot séparé avec les meilleures affiches des play-offs et la finale, ça permettrait peut-être de conserver une diffusion en clair quitte à filer la saison régulière au payant.

  14. Le pire qui pourrait arriver pour Altice serait de perdre la PL et ne rien prendre au passage pour combler le trou.

    À la limite, si ils prenaient La Liga ça serait pas si dégueulasse.

    La Ligue 1 (certains lots), ça paraît réaliste…??

    • Si la Liga est encore commercialisée par Mediapro à l’international. Il n’y aucune chance que Sfr récupère les droits, puisque Mediapro est partenaire de Bein et ne passe pas par appel d’offre (tout comme pour la coupe d’Espagne sauf la finale non vendue par Mediapro).

      La Ligue 1 sera possible sur les droits détenus aujourd’hui par Bein (canal va garder les meilleurs matchs, étant protéger par le monde du cinema et les politiques, et apporte une bien meilleure visibilité): si Sfr continue à sur-payer les droits (en doublant ou triplant les sommes comme pour la 1ere league ou la ligue des champion).

      Ce qui va être interessant c’est de voir si des partenariat entre diffuseurs vont naitre: Orange va aider Canal sur Ligue1; est-ce qu’il pourrait y avoir un partenariat entre Bein et Sfr qui commercialisent une offre OTT commune, et Sfr doit réduire la voilure dans les dépenses de droits.
      Et est-ce que les Gafa vont arriver sur la Ligue 1 ou encore Amazon sur le tennis comme en Angleterre ?

      • La Liga est gérée par Mediapro aux côtés de LaLiga, mais un appel d’offres classique est actuellement en cours pour notre territoire. Réponse avant la fin du mois.

      • Ok, c’est assez bizarre car Bein et Mediapro sont partenaire et généralement dans tout les territoires où est présent Bein, Mediapro leur vend la Liga. Donc il faut espérer que Bein remporte cet appel d’offre.

      • Disons que la France est devenue un territoire trop important pour que cela ne fasse pas l’objet d’une consultation classique. LaLiga a du également pousser dans ce sens. Mais de toute manière, je vois mal beIN lâcher ce championnat, même si il faut mettre le prix.

      • Oui ces prochains mois seront intéressants.

        Et merci à Media sportif pour leurs infos.

    • C’est le même timing qui a fait beaucoup de mal à Canal en 2015. Ils ont laissé à beIN l’exclusivité de la Liga/Série A/Bundesliga l’été, pensant avoir le champ libre pour renouveler la PL à l’automne. On connait la suite et les difficultés du groupe à compenser cette perte dans la grille de C+Sport.

      Pour la Ligue 1, tout laisse à penser qu’ils seront présents lors de l’Appel d’offres. Mais l’échéance demeure encore très lointaine (2020) pour estimer leurs intérêts sur cette consultation.

      • Oui effectivement.

        Cela dit, à mon humble avis ça causerait bien plus de problèmes à Altice qui a quand même mis le paquet sur la com’ en présentant SFR Sport 1 comme la chaîne « dédiée à la Premier League » et ce, même si ce canal est depuis un certain moment utilisé pour y diffuser de la boxe entre autres.

        Oui pour la Ligue 1 on verra d’ici là et en attendant, il y aura du concret à partir de août 2018, ils n’ont pas intérêt à se louper…

    • SFR peut gagner quoi au final ?

      • Qui sait ?

        Ils ont surpris tout le monde avec la Premier League et donné des sueurs froides avec les coupes d’Europe.

        Quelques affiches de Ligue 1 aurait été très bien pour eux. Et bien-sûr conserver la Premier League.

        Avec tout ça, l’offre sport aurait eu de la gueule et les tarifs sur le câble sont franchement attractifs.

        Par exemple, l’offre POWER SPORT avec BeIN Sports inclus, on peut l’avoir avec une réduc de 15€/mois. Il faut ajouter à cela la déduction du service antenne et au final c’est une petite vingtaine d’euros avec un 1 Gb/s de débit (100Mb/s montant) si la zone est éligible.

        Et chez SFR, le peering n’est pas dégueu comme chez l’opérateur libre 😉

        J’espère ne pas me faire allumer par les adeptes du forum UF si il y en a ici :p

Laisser un commentaire