mercredi , 13 décembre 2017

Canal+, SFR Sport, beIN Sports : les bons plans à saisir

Sports à la tv

Dans une compétition de plus en vigoureuse, les éditeurs de contenus payants sont prêts à concéder des promotions de plus en plus agressives pour attirer de nouveaux clients. C’est le cas de Canal+ et de SFR Sport actuellement qui proposent plusieurs offres plutôt intéressantes pour les consommateurs.

Canal+ et les chaînes sport à 30 euros par mois

Dans le cadre d’une vente flash disponible sur le site de Canal+ et qui court visiblement jusqu’au 22 février, la filiale de Vivendi propose aux nouveaux clients un abonnement comprenant Canal+ et Canal+ Decale ainsi que les chaînes sport telles que Canal+ Sport, beIN Sports, Eurosport ou encore Infosport+.

 L’offre est donc proposée à 29,90 euros par mois (contre 49.90 euros auparavant) mais suppose un engagement de deux ans. Elle donne accès à un panorama extrêmement vaste de compétitions puisqu’elle regroupe les trois acteurs aux catalogues de droits les plus fournis.

SFR sport et beIN Sports à 20 euros par mois dans une offre 100% digitale

Révélée aujourd’hui, cette remise qui ne s’applique qu’aux nouveaux clients et qui est proposée par SFR  met à disposition l’ensemble des chaînes SFR Sport ainsi que les chaînes beIN Sports. Mais précisons bien que c’est une offre 100% digitale disponible pour 19.99 euros par mois et ce sans engagement (contre 24.99 euros ordinairement).

Il s’agit donc d’une remise de 5 euros par rapport au tarif habituel. Singulièrement, l’opérateur ne signale pas la durée de cette opération de lancement. A tout moment, les anecdotes croustillantes de Franck Lebœuf et ses amis dans le vestiaire peuvent donc connaître une inflation.

A propos de Jérémy Tanguy

Rédacteur ici-même depuis 2015.

25 commentaires

  1. je viens de bénéficier d une offre sur 24 mois de canal et ses variantes plus bein pour 40.9€ par mois. Soit disant bein offert pendant ce laps de temps, pensez vous que c est une offre correcte?

  2. Trop d’opérateurs se partagent les droits tv sportifs . Les sports sont éparpillés à droite et à gauche et parfois il faut plusieurs abonnements pour regarder ce que l’on aime , et l’addition est salée . De plus , certaines chaînes ne sont accessibles que si vous avez la fibre , ce qui est loin d’être le cas de tous les Français . Il vaudrait mieux , un seul opérateur comme SKY , avec ses multiples SKY SPORTS , accessible à tous par le biais d’une antenne satellite pour ceux qui n’ont pas la fibre . Il parait que SFR , va lancer un bouquet satellite , mais cela ne résoudra pas le problème . Il faudra toujours canal+/canalsat , beinsports et SFR SPORT .

    • De toute façon, BIS a failli être en exclu sur Canalsatellite comme Eurosport et ça aurait sa mort. Là il vivote avec des records de de 1,5 millions d’audiences. Ce qui parait pas énorme bientôt numéro 23 fera mieux que ce groupe de chaines. Donc, la mort de ce groupe de chaines est acté. SFR a une chaine sur la TNT qui peut mettre du sport de SFR Sport en clair, pas BIS. Donc l’avantage est sur SFR.

  3. La question que je me pose est la suivante: quels programmes Bein sport et SFR sport vont diffuser durant l’été?

    • Pour BIS ils ont du tennis avec Wimbledon entre autres et le beach volley pour le moment. SFR sport a la ligue diamant, le foot sud américain, et d’autres sports pour SFR

  4. Comment on peut s’abonner avec engagement de 2 ans en sachant pertinemment que chaque année 2/3 droits sporitfs majeurs passent de tel chaine a tel chaine ?

    • En ayant Canal, BeIN et Eurosport pour ce prix la, tu as de grandes chances d’avoir la majorité du sport pendant 2 ans 🙂

  5. Des promos qui ne sont pas aussi interessantes, car imposant un engagement pour pour les 2 offres; à l’heure ou le sans engagement est devenu une référence pour tout le monde (mobile, tv avec OCS ou Bein, Netflix,…)
    Mais une nouvelle fois SFR est forcé de s’associer à Bein pour essayer de recruter des clients (car ceux-ci fuient en nombre l’operateur, qui est dernier en satisfaction client et des plaintes qui ont augmenter de 175% l’année dernière pour leur box), puisque leur offre Sfr Sport est très peu interessante en contenu; Les droits majeurs qui interessent les téléspectateurs étant sur Bein (Ligue des Champion, Ligue 1, Master 1000, coupe du monde de foot,…).
    La stratègie de SFR à déjà été tenté par Orange, le leader du marché, et on sait ce que cela à donné, et vu la tournure actuelle cela devrait se finir de la même manière (comment le 2ème devenu 3ème operateur internet peut réussir là où le leader a échoué ?). On a l’impression que les dirigeants ne regardent pas ce qui déjà été fait, et reproduisent les même erreurs.

    • Les armes de SFR sont toutefois différentes : possibilité de co-diffuser sur une chaîne gratuite (Num 23), poids de l’alliance Numéricable-SFR, et surtout, l’exclusivité d’un droit premium (ce que n’avait pas Orange !)
      Mais ceci dit, je suis assez d’accord, Orange ou TPS ayant déjà échoué dans ce domaine et alors que la concu ne se résume plus qu’à Canal aujourd’hui, la stratégie de SFR telle qu’elle est posée a de bonnes chances de tourner au fiasco.

    • C’est sûre que Netclic est très intéressant et perd pas mal de part de marché aux USA depuis l’année dernière. BIS et OCS sont pas mieux et ont failli être racheter par VIVENDI. Mais la concurrence règne. Cependant OCS est à 33% à VIVENDI.

      Donc, au final ce genre de lot sans engagement est à la limite de la rupture.

      • Netflix perd tellement de part de marché, qu’ils ont battus un record de nombre d’abonnés et de chiffres d’affaire récemment. [lien supprimé)
        Bien n’a jamais faillis être racheter, mais seulement un accord de diffusion exclusifs avec Canal comme c’est le cas pour Eurosport par exemple. Donc l’avenir c’est bien le sans engagement, et pas le modèle dépassé d’un ou deux ans d’engagement.

      • Donc, BIS n’aurait plus était sans engagement, j’ai raison alors. Netflix perd des abonnés depuis la hausse des tarifs en juillet 2016 aux USA, Netflix a de moins en moins de contenu en Octobre 2016 aux USA. Je ne sais pas de quoi tu parles de tes records. Mais si c’est en France et que Netflix ferme aux USA Netflix fermera même avec des bénéfices en Europe. OCS ne vit encore car la concurrence ne veut pas que Vivendi ne le rachéte c’est tout. Encore une fois, quand tu dis des choses soit objectif ou ne dit rien.

      • Et ce qui est très drôle avec Netflix. C’est simplement qu’ils pas d’argent ils le dépense dès qu’ils en ont. C’est le Cash Flow. Donc, si jamais ils font des programmes moins dans la tendance ou que les gens en ont un peu marre. Netflix qui n’a pas d’argent fermeront très rapidement.

      • Record d’abonnés à 94 millions d’abonnés lors des chiffres fournis en janvier, soit la plus forte progression du nombre d’abonnés depuis son histoire (19 millions d’abonnés gagné en un an), un chiffre d’affaire qui a augmenter de 30%, et un benefice qui a augmenté de 52%. Donc non Netflix n’est pas près de fermer, on est qu’au début de son histoire, avec un changement de philosophie: moins de droits achetés aux Network et plus de production propres et de contenus exclusive (d’où la baisse du nombre de contenu, qui sera comblée dans les prochains mois par de la production propre).
        Et face au succès de Netflix et de son modèle sans engagement, Amazon propose dorénavant de s’abonné à son service Prime video, même si on est pas utilisateur d’Amazon premium, afin que les personnes puissent avoir du sans engagement, ce qui n’était pas le cas avant.
        Signe donc que le sans engagement est l’avenir (Dans l’accord avec Vivendi, Bein aurait été une option à Canalsat, comme OCS par exemple sans engagement, mais avec l’engament à Canalsat qui aurait donc fait perdre un très grand nombre d’abonnés à Bein, car les abonnés ne souhaitant pas avoir d’engagement; mais heureusement cet accord ne c’est pas fait, et Bein connect serait resté sans engagement).

      • Encore une fois, quand vous dites des choses soyez objectif ou ne dites rien. Car votre parti pris pour Sfr et anti Bein est loin de l’objectivité que vous demandé aux autres, surtout en donnant de fausses informations (records d’abonnés pour Netflix, et pas de baisse d’abonné comme vous dites par exemple).

      • Vous savez ce que s’est le cash flow au moins. C’est tout simplement l’argent que l’on gagne et que l’on redépense tout en en gardant si un jour ils sont dans le rouge. Netflix s’appelle pas le Quatar. Malheureusement pour eux ils dépensent 6 milliard par an ce qu’il gagne.

        Donc, aucun argent de frais. SFR rembourse simplement avec ce qu’ils ont et ils y arrivent très bien. OCS sans Vivendi aurait fermé la porte depuis longtemps comme Orange Sport à l’époque. Donc, Quand tu gagnes 8 milliards mais que tu dépenses 8 milliards, tu peux t’attendre à pas mal de déboire. L’année dernière ils gagnaient 6 milliards et les ont dépensé. N’oublient pas une chose Disney veut les racheter. Et là tu risques d’avoir des surprises.

        Au final je vous lis mais vous ne me lisez pas. Je pense que vous aurez des surprises bientôt.

      • Ceci dit je ne pense pas que Disney rachète Netflix. Car la TWDC n’achète pas un panier percé. Si ils ne le font pas alors j’aurais raison.

      • Comment sortir du débat; il est preferable d’avoir une entreprise qui s’autofinance comme Netflix, et qui fait de bons benefices chaque année (des bénéfices qui augmenteront dans les prochaines années, sans nouvelles hausse de la dépense). Plutôt qu’une entreprise qui se finance en s’endettant, et qui du coup doit licencier 2/3 de ses effectifs, et qui multiplie les opérations de refinancement pour repousser ses échéances de remboursement (par exemple SFR à du contracter une dette pour financer les dividendes de ses actionnaires).
        Donc les mauvaises surprises viendront d’abord d’Altice et Sfr plutôt que Netflix. Et pour finir, sur ce que je disais au début, l’avenir est au sans engagement (Amazon par exemple suivant l’exemple de Netflix qui est devenu un modèle, et Canal qui a du s’y mettre pour son offre mycanal: ce qui était impensable il y a encore un an pour mycanal et pour Amazon video).

      • Je crois que tu ne lis toujours pas mes écrits.. Plus ils ont du monde, plus ils ont d’argent, plus ils doivent mettre de l’argent pour s’autofinancer de nouvelles séries. En 2016 ils ont gagner 6 milliards et ont dépenser 1 milliards pour payer les droits qu’ils achètent et 5 milliards pour leurs productions. En 2017 ils ont déjà dépenser 2 milliards pour les droits qu’ils rachètent. Et ça ne fera qu’augmenter.

        Les sociétés de productions utilisent Netflix pour gagner de l’argent. Quand Ce produit ne pourra plus payer. Alors ils ne pourront plus avoir de droits. Et si Disney les rachètent comme prévu, les autres sociétés de production se retireront.

        Maintenant, au lieu de dire n’importe quoi lis moi. Merci.

  6. Je trouve ce prix exorbitant, juste pour du sport. Bis a augmenté ces prix de plus de 1 euros par depuis Aout 2012. Le prix qui était abordable à 10,99 ne l’ai plus à 15,99. En plus les sports s’amenuisent d’année en année. Donc, je pense qu’il est grand temps de bouder une fois pour toute BIS.

    • Je vais pas « bouder » mon plaisir ! 🙂 vive beinsports !! 😀

      • t’as bien raison. Laisse le Larousse continuer à raconter n’importe quoi, c’est de plus en plus rigolo…Des chiffres faux (BeIn, Netflix…) du parti prix (SFR qui lui augmente ses prix sans arrêt, pas d’abonné en plus, bide sur numéro 23…)
        Mais bon, ça fait rigoler ^^

      • Quand tu as vu que SFR à augmenté de 50% comme BIS et de 20 % comme Netflix. C’est là que vous verrez que le sans engagements est perdant d’avance. Quelqu’un de raisonnable achète 1 à 2 mois par an pas plus. Donc, au final ils engrangent 94 millions d’abonnés mais ils s’abonnent combien de fois par an? C’est là que le système est faillible. Car Netflix est obligés de faire des nouveautés et c’est à quitte ou double.

        Pour l’instant c’est double, mais quand ce sera quitte on dira Bye Bye à Netflix.

    • Le retour de l’anti-BeIN ! Non, BeIN Sports seul reste ultra avantageux

  7. « A tout moment, les anecdotes croustillantes de Franck Lebœuf et ses amis dans le vestiaire peuvent donc connaître une inflation »

    Excellent ! Et oui il faut rappeler qu’avec SFR les prix augmentent régulièrement et rapidement!

Répondre à akji Annuler la réponse.