vendredi , 26 mai 2017

beIN SPORTS a perdu plus d’un milliard d’Euros en France depuis sa création

micro_bein_sports

La note depuis 2012 est salée pour beIN

Si l’on savait que la chaine sportive qatarie n’était pas là en France pour gagner de l’argent, les premiers résultats publiés par le groupe et révélés par Capital confirment les fortes pertes de beIN SPORTS en France.

Selon des chiffres publiés début décembre, depuis Juin 2012, la chaine a perdu 1 milliard et 33 millions d’Euros, soit environ 250M€ annuels sur les 4 premières années (les chiffres vont jusqu’à fin 2015). Ces pertes colossales s’expliquent par un prix mensuel initialement à 11€, désormais autour de 15€, bien en deçà de l’investissement consenti pour s’offrir une grande partie de la Ligue 1, 3 des plus grands championnats européens, la Ligue des Champions, L’Europa League ou encore les deux derniers Euro de football.

Une nouvelle hausse du cout des droits en perspective ?

Si la situation semble désormais meilleure avec plus de 3 millions d’abonnés, des prix réhaussés, une distribution améliorée sur les offres Canal et une accalmie dans la surenchère avec Canal+ ces derniers années, l’incursion de SFR sur le marché des droits sportifs pourrait faire repartir à la hausse les prix lors de la prochaine vague de droits majeurs. Les deux dossiers chauds du printemps seront d’ailleurs les coupes d’Europe de Rugby et de Football dont les contrats courent jusqu’en 2018. Il faudra également renouveler cet été la Bundesliga. Autant de droits qui devraient fortement intéresser les différents concurrents et peser sur le cout de la grille actuellement autour de 400M€ annuels à moyen terme.

Pour faire face à cela, beIN SPORTS mise désormais sur la puissance du groupe à l’internationnal. C’est ainsi que la Coupe Davis ou le prochain Championnat du Monde de handball sont le fruit d’accords globaux auprès des ayants droits.

A propos de Télézappeur

Passionné de médias... et bien plus !

30 commentaires

  1. Je suis un grand amateur de sports à la télé: je possède be in sport, eurosport et sfr sport digital pour un total de 27 euros. Je suis très content de l’ensemble de ces chaines, surtout la première nommée qui regroupe un ensemble de droits de qualité avec des commentaires de haut niveau.
    Par contre, je suis très déçu de la chaine l’équipe car celle-ci achète des droits tv sans les diffuser (championnat de russie, basket italien et espagnol une vraie déception selon moi), se contente de diffuser de la pétanque ou du biathlon en longueur de journée ou ne fait aucun effort pour mettre davantage en valeur le volley (seul un seul match de volley féminin montré sur la première partie de saison). Bref, cette chaîne se contente de faire de la facilité (rediffusion en boucle) alors qu’elle devrait un peu plus investir sur des créneaux que l’on ne retrouve pas par ailleurs. Je rappelle qu’elle s’est arguée du fait que plusieurs fédérations frappaient à sa porte (water polo par exemple).
    Voila mon propre commentaire sur la paysage des droits tv en France

    • Je suis en très grande partie d’accord avec vous.
      Ce que je craignais concernant la chaîne l’Équipe est en train d’arriver : l’accumulation trop importante de droits tv si bien qu’un seul canal ne suffit plus pouvoir diffuser tous ces droits.
      Le deuxième problème est aussi que certains de ces droits attirent très peu de monde et du coup, la chaîne l’Équipe ne les diffusent pas régulièrement (de manière volontaire ?).
      Pour moi, la chaîne l’Équipe devrait clarifier sa stratégie :
      – soit conserver ses droits et surtout les diffuser de manière régulière en créant des canaux additionnels par exemple (à la façon des canaux multisport sur Canal+ ou des canaux beIN MAX sur beIN) ;
      – soit se séparer des droits que la chaîne l’Équipe ne souhaite pas diffuser de manière régulière.

      • Pas totalement d’accord Pierrot : La Chaine L’Equipe n’a pas une « multitude » de droits. Elle n’a pas de quoi remplir une grille performante et attractive à tout moment. Cependant, elle néglige une grande partie des droits dont elle dispose (et là je vous rejoins).
        Pourquoi n’essaierait-elle pas un dimanche soir de basket total, avec Liga espagnole et italienne, et entre temps un mag sur la NBA (vu qu’elle en est le site officiel en France), plutôt que de nous faire des lives inutiles car sans image du match de L1 du dimanche soir ?

      • Nicolas Messant

        L’Équipe.fr n’est plus le site officiel de la NBA en France, c’est beIN SPORTS depuis cette saison.

      • Je ne pense pas que soit l’accumulation de droit tv mais simplement le choix fait par la direction de cette chaîne de miser sur un panel de cinq sports pas trop cher et avec une belle audience: biathlon, pétanque, vélo, sport d’hiver et rugby (dans une moindre mesure). Comment expliquer que la chaine l’équipe rediffuse de manière continue les mêmes compétitions de pétanque qui datent parfois de 2014?
        Par ailleurs, la chaine l’équipe ne sait pas valoriser ses droits: le volley apparaît seulement une fois tous les mois, le hockey et le rugby également tandis que le basket italien et espagnol a tout simplement disparu de l’antenne. J’espère d’ailleurs que la chaine SFR SPORT va reprendre ses derniers droits car cela ferait une véritable continuité à l’offre qui est proposé, à savoir la PRO A, la ligue féminine.
        De toute façon, je pense que l’offre est globalement décevante en qualité et en quantité alors qu’il dispose de moyens financiers du CNOSF qui leur permettrait de diffuser des compétitions de sport souffrant de l’absence de médiatisation.

      • Il ne faut pas oublier que La Chaîne l’Equipe vient d’acquérir l’ensemble du Judo (au moins 14 week ends), et énormément de cyclisme sur route (ils passent de 40 à 100 jours de course l’année prochaine). Il faut donc caser beaucoup de contenu de qualité à partir de 2017, ce qui oblige les dirigeants à faire des choix en amont.
        Concernant le basket espagnol et italien, c’est vrai que ne pas avoir donné sa chance au produit sur la durée est ennuyeux pour les fans de basket. Maintenant, on n’y peut rien si les matches de ligue 1 du dimanche soir sans images font plus d’audience qu’un match de basket en direct. La chaîne étant en déficit, elle se doit d’être efficace dans ses choix quitte à sortir de la grille rapidement les programmes qui ne fonctionnent pas.

      • À titre personnel, je trouve que l’équipe a pas mal de droits quand même : championnat de foot russe, serie b italienne, championnat federal 1 de rugby, plusieurs compétitions de vélo, du rallye, du volley ball, du biathlon, du bobsleigh, du skeleton, du hockey sur glace, du triathlon, basket-ball italien et espagnol, de la pétanque et certains grands championnats mondial de badminton, de tennis de table…
        Après, je suis d’accord avec vous akji, ce ne sont pas forcément des droits premiums qui permettent : » de […] remplir une grille performante et attractive à tout moment » pour citer vos propos.

        Et concernant ces soirées live foot sans image de L1 du dimanche soir ou de Champions League du mardi et mercredi soir, j’imagine que l’équipe font ces soirées car ils arrivent à attirer un peu de monde malgré tout.

      • Je pense que l’équipe peut valoriser ses droits comme ils le font avec les sports que vous citez ( biathlon, pétanque, vélo, sport d’hiver et rugby (dans une moindre mesure)).
        Les autres droits, comme je l’ai dit précédemment, l’équipe ne cherche pas à les exposer davantage car j’imagine que ces droits n’attirent que très peu de monde et en conséquence, l’équipe n’investit pas davantage de moyens pour ces droits là.

      • Est-ce que les championnats italien et espagnol ont eu leur chance de se développer? Peut-on juger de la qualité de ces programmes en seulement dix matchs en tout et pour tout?
        Pour le championnat de volley, je trouve regrettable l’absence d’efforts pour diffuser plus de matchs hommes ou femmes. Je rappelle que durant la période d’octobre à décembre 2016, la chaîne a diffusé seulement 2 matchs de ligue A féminine. J’espère que la fédération va se pencher sur l’acquisition de ces droits tv par un autre diffuseur.
        Il y a de la place pour l’ensemble de ces sports, il faudrait pour cela diffuser moins de pétanque et de biathlon.
        Par ailleurs, un barça-real en basket ferait-il moins d’audience que le trophée de villes de l’année 2014? J’en doute fort.
        De toute façon, je ne vois pas un très avenir pour trois raisons:
        – la concurrence d’autres chaines accessibles au plus grand nombre (eurosport, par exemple);
        – l’absence d’une stratégie de long terme;
        – le manque de sérieux dans la manière de programmer les événements sportifs de la chaine ( un coup on annonce la programmation d’un match par semaine du championnat russe puis disparition complète, un coup on annonce trois matchs de basket chaque semaine puis disparition sans aucune raison particulière, la série B qui disparaît, je pense que le judo va connaître pareil sort…)
        Je tiens enfin à préciser que la chaine recoît des subventions de la part du CNOSF pour diffuser des sports caractérisés par une absence de médiatisation.

      • Nicolas Messant

        Le basket en clair, ça ne marche pas. Pourquoi la chaine l’Équipe a arrêté le basket au bout d’une saison ? C’est que les audiences n’étaient pas au rendez-vous. 12 matchs de saison régulière de Pro A en clair, c’est pas suffisant. Il faut un match par semaine à un horaire fixe pour faire un feuilleton et créer un RDV chez le téléspectateur. On le voit cette année avec les deux matchs diffusés sur Numéro 23 qui ont fait moins de 55 000 téléspectateurs. Les dirigeants du basket français ont fait une erreur en 2015 en confiant les droits à MCS/SFR. L’exposition médiatique du basket en a pris un coup et s’est fait dépassé par des sports jusqu’alors plus confidentielles comme le biathlon ou le volley.

    • @ Nicolas Messant : Mais du coup, même les matchs d’Eurocoupe faisaient une faible audience ?
      Si, à la limite, le basket en clair ne fonctionne pas, pourquoi pour autant ne pas diffuser une rencontre espagnole ou italienne (même en différé), à la place d’une 15è rediff d’une mass start ou du Trophée des Villes ?
      Et enfin, la chaîne a-t-elle définitivement abandonné les heures de faible audience pour se concentrer seulement sur ses talk-shows ?

      • Nicolas Messant

        Les matchs de Coupe d’Europe de basket ne rentraient plus dans la ligne éditoriale de la chaine qui préfère consacrer des soirées spéciales à la Ligue 1 ou de la Ligue des Champions le mardi et le mercredi plutôt que de diffuser du basket. De plus, les droits de la Basket Champions League sont centralisés, une chaine ne pouvait plus miser sur un seul club comme l’Équipe 21 avait fait pour Nanterre et MCS pour Strasbourg l’an dernier.
        Je pense que l’Équipe s’est séparé des droits mineurs comme le basket espagnol et italien, la Série B pour compenser l’inflation du coup de grille dû à l’achat des nouveaux droits en cyclisme, volley et judo.
        De plus, la chaine veut maintenir son audience au dessus des 1% de PDM, cela passe par un fond de grille solide (la pétanque inédit ou rediff cartonne en journée) pour compenser les périodes creuses comme les programmes de la nuit et les JT le matin. La nouvelle politique 100% talk en direct de 17h45 à 20h45 porte ses fruits puisque l’audience de la case a doublé par rapport à l’année dernière.

      • Trois constats:
        – la chaine privilégie les succès d’audience à la qualité du programme proposé;
        – la chaine cède à la facilité à l’instar des autres chaines de la tnt (rediffusion en boucle de certains programmes qui frôle l’overdose+le bla bla quotidien du soir)
        – la chaine fait preuve d’amateurisme dans le choix de ses programmes et dans leur valoriser.

        Trois questions:
        – pourquoi ne pas vendre les droits tv des championnats italien et espagnol de basket à une autre chaine puisqu’ils ne sont plus diffusés depuis un an au lieu de les conserver dans la « cave » de la chaine?
        en effet, je pense très sincèrement que la chaine SFR SPORT se porterait acquéreur de ce droit afin de renforcer l’offre basket et pouvoir enfin voir des équipes comme Barcelone ou Real Madrid être diffusés..
        – Pourquoi ne pas exploiter au mieux les fonds du CNOSF pour diffuser des sports pas médiatisés?
        – Pourquoi ne pas avoir chaque week end un match de volley au lieu d’un tous les trois semaines?

        Petite précision: Si le basket italien et espagnol n’a pas marché, cela est du au fait que la chaine a délibérément plombé ce programme en changeant régulièrement de case horaire et en ne diffusant pas les matchs importants! Car le succès d’un programme réside dans la fidélité et non dans l’amateurisme!

        Autre précision: il faut faire attention à l’éclosion d’eurosport qui va concurrencer sérieusement la chaine l’équipe.

      • Nicolas Messant

        Il ne faut pas oublier que produire un signal pour une retransmission sportive, ça coute cher et il faut le vendre à l’international pour rentabiliser son investissement. Le plus souvent, ce sont les fédérations qui aident à payer la production mais elles sélectionnent des événements à visibilité continentale ou mondiale (Internationaux de France de badminton, championnat d’europe d’escrime) et des événements locaux qui n’intéressent pas à l’international.

  2. Mon cher Larousse, je vous trouve bien haineux au sujet de BeIN. J’avais les mêmes réserves que vous au départ, et j’en ai toujours – groupe pas français, qui fait bcp de pertes, qui pique les journalistes aux autres etc. Cependant, il faut se rendre à l’évidence : avec un prix pareil, une quantité et une qualité de programmes tels, et surtout une concurrence toujours aussi chère (Canal) ou faible (L’Equipe), il s’agit de la meilleure chaine sportive actuelle.

    • Après avoir discuté avec larousse, je pense que vous avez raison, vous avez à faire à une personne qui semble détester cette chaîne et qui ne se prive pas de le dire (cf. Commentaires de larousse sur un autre article concernant beIN : http://www.mediasportif.fr/2016/12/04/labonnement-bein-sports-connect-a-45e-jusqua-la-fin-de-saison/#comment-4942).

      Le fait que larousse déteste beIN, il n’y a aucun problème, c’est comme les goûts et les couleurs, il y a des choses qu’on aime, d’autres moins.

      En revanche et vous l’avez bien remarqué aussi, il dénigre l’offre beIN sans JAMAIS se justifier. Comme je lui ai répondu précédemment, il faudrait passer tous les droits tv de beIN au peigne fin pour savoir si le prix demandé par beIN est justifié ou pas.

      Je pense que larousse n’aime pas beIN car il ne propose pas les sports qu’il aime suivre (larousse 08/12/2016 at 17:44 : « Personnellement, je préfère le meilleur du tennis c’est à dire les 3 grand chelem qu’à Eurosport. De jeux olympique de 2020 sur Eurosport. Car les 5000 heures par an de Foot sur BIS c’est un peu l’overdose il me semble mais à près tout si tu es un Footix c’est ton choix. Personnellement le meilleur de la ligue 1 en différé c’est géniale non (Canal a les 3 meilleurs matchs par journée donc le PSG et Monaco seront jamais en direct sur BIS). Moi, j’aime les sport extrême et les arts martiaux que l’on voit rarement à la télé. ») et donc forcément pour lui, c’est un abonnement qui ne sert à rien, ce qui est évident !!

      Comme larousse l’a bien dit :larousse
      15/12/2016 at 09:21 : »…La vie est de plus en plus cher dans ce pays… » donc on ne va pas s’amuser à acheter quelque chose si on ne compte pas s’en servir ! 

  3. Tout dépend si tu as envie de perdre 36 euros pour une année. La vie est de plus en plus cher dans ce pays. Donc, si tu veux être un pigeon abonne toi à BIS.

    • « larousse
      15/12/2016 at 09:21

      Tout dépend si tu as envie de perdre 36 euros pour une année. La vie est de plus en plus cher dans ce pays. Donc, si tu veux être un pigeon abonne toi à BIS. »

      « Donc si tu veux être un pigeon bonne toi à BIS » : si on suis vos goûts en matière de sports :

      « larousse

      08/12/2016 at 17:44
      Personnellement, je préfère le meilleur du tennis c’est à dire les 3 grand chelem qu’à Eurosport. De jeux olympique de 2020 sur Eurosport. Car les 5000 heures par an de Foot sur BIS c’est un peu l’overdose il me semble mais à près tout si tu es un Footix c’est ton choix. Personnellement le meilleur de la ligue 1 en différé c’est géniale non (Canal a les 3 meilleurs matchs par journée donc le PSG et Monaco seront jamais en direct sur BIS). Moi, j’aime les sport extrême et les arts martiaux que l’on voit rarement à la télé. » 

      Évidemment que s’abonner à beIN ne soit pas très intéressant !! 

      Puis réciproquement, ce serait pas très pertinent de s’abonner à SFR Sport si on s’interesse pas à la Premier League par exemple (ou aux autres droits dont dispose SFR Sport) ou à Eurosport si on ne s’intéresse pas aux sports hivernaux par exemple (ou aux autres droits dont dispose Eurosport) !!

      Tout est une question de goût et des compétitions que l’on souhaite suivre ! 

      C’est comme si vous achetez par exemple des fraises alors que vous n’aimez pas la fraise !

      • Donc, si je te comprends bien si BIS mets son prix à 23 euros tu le prendras car l’offre est différentes que Eurosport et SFR sport qui seront moins cher. Alors, les excuses des pros bis en 2012 était de dire que l’offre était beaucoup moins cher à 10,99 euros et qu’ils ne monteront jamais le prix. Hors là on sait qu’ils vont encore augmenter de 1 euros en faisant 15,99 euros. Au final les moutons et les pigeons bientôt vont payer dans les 20 euros en 2020. Bonne vacances les pro bis.

      • Alors, je dis simplement que BIS devient hors de prix bientôt ils vont faire l’offre digital à 15 euros car si tu vas sur leur site c’est pas 13,91 mais bien 14 euros par mois qu’il faut débourser. Donc, ils commence à prendre les français pour des pigeons qui ont plein de frique. Si ils continuent ainsi seul les pros Bis vont s’abonner car il y a du foot et du hand.

    • « larousse
      15/12/2016 at 20:30

      Alors, les excuses des pros bis en 2012 était de dire que l’offre était beaucoup moins cher à 10,99 euros et qu’ils ne monteront jamais le prix. »

      Franchement ça aurait été bien pour les abonnés beIN que beIN n’augmentait les prix mais c’était quasiment impossible vu le montant des droits TV que beIN doit débourser… et encore malgré ces augmentations successives, beIN a perdu un milliard d’euros depuis sa création ! 

    • « larousse
      15/12/2016 at 20:30

      « Au final les moutons et les pigeons bientôt vont payer dans les 20 euros en 2020 »

      Je suis d’accord avec vous concernant la montant de l’abonnement, vu le rythme de l’augmentation de l’abonnement opté par beIN depuis sa création, il sera probablement autour de 19~20€/mois en 2020

      Après je ne comprends toujours pas pourquoi vous qualifez les abonnés beIN de moutons ou pigeons, j’aimerai entendre vos arguments. 

      Vous avez toujours traités les abonnés de beIN de moutons ou de pigeons sans vous justifier … à moins que vous n’ayez tout simplement pas d’arguments ! 

      Il faudrait passer en détail tous les droits tv de beIN pour voir si le prix demandé par beIN semble justifié ou non !

      En tout cas sur le plan comptable, beIN n’a pas gagné d’argent et au contraire a perdu 1 milliards d’euros donc difficile d’imaginer que les abonnés beIN enrichissent beIN donc sur ce plan là, le terme de pigeons/moutons… ne semblent pas appropriés.

      Si beIN se faisait un maximum de bénéfices sur le dos des abonnés, là oui, les abonnés beIN serait bien des pigeons mais c’est actuellement extrêmement loin d’être le cas.

    • « larousse
      15/12/2016 at 20:35

      Alors, je dis simplement que BIS devient hors de prix bientôt ils vont faire l’offre digital à 15 euros car si tu vas sur leur site c’est pas 13,91 mais bien 14 euros par mois qu’il faut débourser. Donc, ils commence à prendre les français pour des pigeons qui ont plein de frique. Si ils continuent ainsi seul les pros Bis vont s’abonner car il y a du foot et du hand. »

      Effectivement, si beIN continue d’augmenter le prix de l’abonnement, ils vont probablement finir par perdre des abonnés.

  4. On parle en ce moment des pertes de Be in sport mais on évoque jamais la baisse en qualité et en quantité des retransmissions sportives de la chaine l’équipe

    • Non, c’est l’inverse pour l’équipe. Ils vont avoir tout le judo toutes les étapes des courses italiennes et le Giro en cyclisme. Je pense que tu te trompes.

      • Vous avez vu la programmation actuelle? De la pétanque et du biathlon tous les jours… Où est passé le basket italien et espagnol? Le championnat de russie? la série B?

  5. Oui ils vont remonter ça au fil du temps quand ils mettront leurs tarifs à 23 euros par mois. Car pour le moment ils sont encore endettés de plus de 200 millions par an.

  6. Ils vont remonter ça au fil des années, pas de soucis à avoir. Que tous les gros droits soient concentrés sur une seule chaine est une bonne chose, ça évite de s’abonner à tout. J’imagine mal devoir m’abonner à Canal pour le Hand, SFR pour la NBa et Eurosport pour la Bundesliga. D’ailleurs, je ne le ferai pas. Je resterai avec une seule chaine, et regarderai ce qu’il y a, quitte à me priver de sports que j’adore.
    Long vie à Bein qui fait du super boulot avec ses 10 canaux!

    • Comme on disait dans un autre sujet. Ils vaut mieux prendre Eurosport Player et SFR digital qui coute 10,98 au lieu de 13,91 par mois.

      • Cela dépend surtout de ce qu’on veut regarder.
        Si on veut par exemple la Champions League, la NBA ou encore le handball… mieux vaut avoir beIN Sports.
        Si on veut par exemple les sports hivernaux, la coupe de France, mieux vaut avoir Eurosport.
        Si on veut par exemple la Premier League… il faut avoir SFR Sport.
        Et si on veut un peu de tout, soit il faut avoir tous les abonnements nécessaires ou… renoncer à suivre ces sports.
        La liste des droits Tv est disponible sur le lien suivant : http://www.mediasportif.fr/2016/09/27/infographie-des-droits-tv-quelles-chaines-diffusent-quoi-cette-saison/
        Après, avant de dire ; « Ils vaut mieux prendre Eurosport Player et SFR digital qui coute 10,98 au lieu de 13,91 par mois. ». c’est très subjectif comme avis, Il faudrait d’abord passer tous les droits de chaque diffuseur au peigne fin pour savoir qui est le mieux.

Laisser un commentaire